Hommage à Dave Michener : le talent en héritage

Publié par Séverine Jacquard le 12 mai 2018 | Maj le 12 mai 2018

La nouvelle a en effet été dévoilée dernièrement par sa femme, Donna : David Michener, animateur et dessinateur vétéran des studios Disney, s’est éteint le 15 février des suites d’un virus qu’il aurait contracté.

Cet artiste, engagé par Walt Disney lui-même en 1956, avait travaillé pendant plus de 30 ans au sein des célèbres studios d’animation. Fils d’un architecte ayant conçu plusieurs des bâtiments iconiques du célèbre Miracle Mile à Los Angeles, et neveu de l’auteur James Michener, détenteur d’un prix Pulitzer, cette graine d’artiste avait été engagée par le célèbre directeur de studio après une exposition de son travail au sein de la Chouinard Art Institute. Walt aurait été si impressionné qu’il lui aurait offert un poste au-delà de ce à quoi il aurait pu rêver. L’avenir s’ouvre alors pour celui qui semble bel et bien avoir hérité d’un vrai talent familial…

David Michener

L’un des papas des Aristochats et des 101 dalmatiens a disparu.

David Michener : des premières armes…

Pour ses débuts au sein de la prestigieuse Walt Disney Company, Michener travaille en tant qu’animateur télé au sein du Mickey Mouse Club. Il deviendra ensuite rien de moins que l’assistant de Milton Erwin Khal, l’un des célèbres Neuf Sages, pendant sept ans. On peut dire qu’à partir de cette époque, Michener a été partie prenante de la quasi-totalité de la production Disney, dans le secteur de l’animation.

En tant qu’animateur, il participa en effet à de grands classiques, tels que Les 101 dalmatiens ou Les Aristochats, qui lui doivent une grande partie de leurs danses endiablées, sans oublier La Belle au bois dormant ou encore Mary Poppins. Il a également mis la main au story-board de bon nombre de chefs-d’œuvre, tels que Rox et Rouky ou encore Les Aventures de Bernard et Bianca.

… à une certaine consécration

Ce n’est pourtant qu’à partir des années 1980 que la carrière de Dave va décoller et prendre un tournant légèrement différent. Il est d’abord appelé à devenir l’un des quatre réalisateurs aux manettes du film Basil, détective privé, aux côtés entre autres de Ron Clements et de John Musker. Mais c’est surtout à cette époque que David Michener va prendre part à l’important travail de création et de direction des personnages animés présents au sein des nombreux pavillons du parc Epcot en Floride. Il effectuera d’ailleurs un travail similaire pour l’attraction Meet the World, conçue pour le parc Tokyo Disneyland. Même si cette dernière a fermé ses portes en 2002, l’apport de Michener au sein des parcs Disney est sans aucun doute l’héritage le plus fort qu’il ait laissé derrière lui. Après cela, il se retirera officiellement de la société Disney en novembre 1987.

C’est ainsi que celui qui disait à propos des studios Disney « Je n’ai jamais voulu travailler ailleurs » quittera définitivement cet univers pour finalement profiter d’une retraite bien méritée et dispenser des cours d’animation à la Calarts (California Institute of the Arts). Son décès laisse donc beaucoup de personnages animés orphelins mais aussi un héritage considérable, qui sera apprécié par de nombreuses générations après lui.

Hommage à Dave Michener : le talent en héritage
5 (100%) 1 vote
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *