Iwájú : la prochaine série afro-futuriste de Disney et Kugali

Publié par Manon Taccoen le 7 juillet 2021 | Maj le 7 juillet 2021

Découvrez les toutes premières informations sur Iwájú, une série qui se déroulera dans un Nigéria futuriste, prévue pour 2022 sur Disney +. Fruit d’une collaboration avec l’éditeur de comics panafricain Kugali, Iwájú deviendra la première production Disney made in Africa.

Iwájú : la toute première série Disney d’origine panafricaine

Elle était passée quasi-inaperçue sous le flot d’annonces faites lors de la dernière Disney Investor Day en décembre 2020 et pourtant, parmi les futures séries télévisées, Iwájú est l’unique production qui n’est pas issue d’une franchise déjà existante. La série animée marquera également un tournant majeur dans l’histoire des Walt Disney Animation Studios puisqu’elle deviendra la toute première production Disney créée en partie sur le continent africain.

Avant de parler du contenu d’Iwájú, prenons un peu de temps pour revenir sur la surprenante naissance de ce projet. Début 2019, la firme Kugali, auparavant spécialisée dans la création de podcasts dédiés aux jeux-vidéo, aux comics et aux films d’animation africains, se livre sur son changement d’activité vers l’édition de comics dans un reportage produit pour la BBC.  Compétiteur dans l’âme, Hamid Ibrahim, chef décorateur du studio y confie « vouloir botter les fesses de Disney ». Une information qui remonte jusqu’aux oreilles de la directrice de la création des Walt Disney Animation Studios, Jennifer Lee. Sa curiosité piquée, Jennifer Lee décide de rentrer en contact avec Kugali. En ont suivi des échanges passionnants sur leurs différents travaux et leur vision de l’animation qui ont mené à cette atypique collaboration.

« Là-bas, il y a tellement de réalisateurs et artistes de talents et nous pouvons les aider à faire entendre leur voix » Jennifer Lee – Festival International du Film d’Animation d’Annecy 2021.

Surfant sur la vague lancée par le film Marvel, Black Panther, Iwájú s’annonce comme une série afro-futuriste aux accents fantaisistes. Portée par Jennifer Lee (productrice exécutive) mais aussi les Nigérians Ziki Nelson (auteur-réalisateur) et Tolu Olowofoyeku (directeur technique) et l’Ougandais Hamid Ibrahim (chef décorateur) des studios Kugali, la série a été réalisée à l’aide de talents venus des quatre coins du globe.

Le premier visuel, lui, a été dévoilé lors du Festival International du Film d’Animation d’Annecy 2021. On vous laisse le découvrir ci-dessous.

Une série située dans un Lagos futuriste marqué par les inégalités sociales

Si les personnages sont encore inconnus et que les différents producteurs se sont peu exprimés sur la trame narrative d’Iwájú, nous savons d’ores et déjà qu’elle aura pour cadre une version futuriste de la capitale économique du Nigéria et deuxième plus grande ville d’Afrique, Lagos. Par ailleurs, le nom de la série, Iwájú, se traduit approximativement par « le futur » en yoruba, une des trois langues nationales du Nigéria, qui possèdent de nombreux locuteurs dans l’État de Lagos.

« Ils ont fait de nous de meilleurs conteurs d’histoires » Jennifer Lee à propos des trois amis à la tête de Kugali Ziki Nelson, Tolu Olowofoyeku et Hamid Ibrahim – Festival International du Film d’Animation d’Annecy 2021.

Dans ce Lagos du futur, les inégalités ont été multipliées au centuple. Reprenant sa véritable géographie, ce Lagos est scindé en deux zones que tout oppose : l’île et le continent. D’un côté, l’île avec sa population aisée et ses immeubles cossus et singuliers dont l’architecture s’inspire de l’art africain. De l’autre, un continent que tout oppose où les habitants, moins riches, vivent entassés dans des tours vertigineuses qui permettent de contenir la croissance démographique exponentielle.

Si les décors de la série mettent en lumière les différences sociales entre les habitants de l’île et du continent, la technologie joue également un rôle central dans cette distinction. Ainsi, dans cette ville futuriste, les habitants du continent utilisent des smartphones tels que nous les connaissons aujourd’hui. Sur l’île, ces appareils ont été abandonnés depuis longtemps au profit de lunettes de réalité augmentée.

Concernant les thèmes principaux, les notions de fossé entre les classes sociales, ses conséquences sur la société, d’innocence et de remise en question du statu quo seront au cœur d’Iwájú. Des thèmes forts et actuels, qui viendront sans aucun doute frapper les esprit de beaucoup de jeunes Nigérians.

D’autres productions panafricaines vont également venir accompagner Iwájú dans les prochaines années. En effet, la maison mère de Mickey a décidé de mettre le cap sur l’Afrique. Prochain rendez-vous : la série animée d’anthologie Kizazi Moto Generation Fire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *