Jedi Training Academy : Critique

Publié par Brocéliande Nausicaa le 16 juillet 2015 | Maj le 13 juin 2016

Banniere_Lucasfilm

Nous vous avions déjà présenté notre critique du preview de la Jedi Training Academy lors de l’event presse de Frozen Summer Fun. Qu’en est-il du spectacle dans toute sa totalité ? Après plusieurs visionnages, Radio Disney Club partage son avis !

70kn6km-T80ClSwyB_IJzV-gjK1JXn7RNLGNZFjpmsY=w1044-h361

L’Académie prend place !

En réalité, la preview en avait déjà beaucoup dit mais nous n’étions pas du tout dans le même contexte, et passer des arcades de Star Tours à la mythique scène de Videopolis, ce n’est clairement pas la même chose. A l’image du spectacle Chantons La Reine des Neiges, Disneyland Paris mise sur l’interactivité et immerge davantage le public avec la Jedi Training Academy. Mais à peine le spectacle commencé, c’est le décor qui nous attire. Mélange subtil avec les nouveaux décors de la planète Yavin 4 et les anciens du Roi Lion, nous sommes directement immergés dans une ambiance tropicale et galactique à la fois. C’est ici donc que va prendre place l’entraînement des futurs petits padawans destinés à devenir des Maitres Jedi.

Sortez du papier et vos sabres lasers !

Après un briefing dans les petits locaux à l’entrée de l’Hyperion côté Star Tours, les enfants suivent leurs professeurs en arrivant sur scène côté public, empruntant les escaliers centraux. Placées soigneusement et rapidement, les petites têtes blondes, affublées de tenues Jedi et de sabres laser, écoutent soigneusement un Maitre Jedi, également maître de cérémonie. Première étape ? L’activation de son sabre laser pour ensuite exécuter quelques mouvements simples. Encouragés et aidés à la tâche, les enfants se prennent rapidement au jeu. Seconde étape, la concentration de ses facultés mentales pour faire léviter R2 D2, présent sur scène en renfort ! Les enfants y arriveront-ils ?

SAM_9528

SAM_9540

Un dangereux imprévu…

La scène se transforme alors rapidement en véritable école, qui va pourtant être le théâtre d’une apparition fracassante, celle du côté obscur représenté par le charismatique Dark Vador, qui tentera d’enrôler des padawans. Accompagné de deux Stormtroopers délirants, au jeu époustouflant de réalisme, il compte bien troubler la leçon du jour. Chacun leur tour, les enfants vont devoir l’affronter pour faire valoir le bon côté de la Force. Et c’est bien le meilleur moment du spectacle car chaque enfant est différent et chaque passage unique en son genre. Nous assistons donc à des prestations tantôt effrayées tantôt courageuses et l’on sent bien que certains ont attendu toute leur vie le moment où ils affronteraient le mythique Dark Vador. Tous ensemble, ils tenteront de repousser les forces obscures.

SAM_9559

SAM_9572

SAM_9578

Une guerre des étoiles et… des étoiles plein les yeux !

Sous les applaudissements amusés des spectateurs et le regard fier des parents, le spectacle se conclut par une belle rangée d’honneur et un salut des plus solennels. En sortant, les enfants se voient donc remettre un diplôme et le spectacle s’achève sur une belle morale poussant les parents à être fiers de leurs enfants et à les conduire sur le chemin de la Force. Moment émouvant, plein d’adrénaline, qui nous laisse repartir sourire aux lèvres. On ne peut que saluer la présence éminemment charismatique des Maitres Jedi présents sur scène. C’est une belle animation, pleine d’énergie, qui manque peut-être d’une présence plus adulte : on s’attend, en effet, à un combat épique (et final) entre les professeurs et Dark Vador. Mais le plus décevant, c’est que le privilège réservé aux enfants rend toute participation des adultes impossible. Si, en étant bien placés, nous pouvons avoir le micro dans Chantons La Reine des Neiges, la Jedi Training Academy ne fait participer aucun adulte dans son spectacle, et c’est bien dommage. On se surprend à rêver de la scène, un sabre laser à la main.

SAM_9606

L’univers de George Lucas s’installe d’avantage sur Disneyland Paris et on ne peut qu’applaudir cette toute nouvelle performance. Espérons que la Force soit, pour bien longtemps encore, avec ce spectacle !

Jedi Training Academy : Critique
Noter cet article

5 commentaires sur "Jedi Training Academy : Critique"

  1. LOIC.17

    « Jedi Training Academy: Critique »..Heum je trouve que c’est tout sauf une critique car on dirait que mise à part la non participation des adultes c’est tout vraiment PARFAIT pour vous alors que c’est tout sauf le cas O__o.

    Certes il y a de très bons points mais vous faites vraiment dans l’exagération surtout le « Et c’est bien le meilleur moment du spectacle car chaque enfant est différent et chaque passage unique en son genre. » heu oui quand notre enfant fait parti du lot peut-être que c’est le meilleur moment hein mais quand on est juste spectateur c’est le moment le plus ennuyeux du spectacle car on a droit pendant facile 5 minutes à 16 enfants qui passent chacun leur tour répété exactement les MÊMES GESTES (c’est pour ça j’ai du mal à comprendre votre « chaque passage est unique en son genre »), c’est bien 1, 2, 3 aller 4 fois mais au bout de la 5e fois ça commence vraiment à être barbant O___o et je n’était pas le seul dans la salle à qui ça posait problème, les gens au bout d’un moment quand ils ont compris que s’allait être toujours la même chose se mette à sortir leur portable ou leur plan ! 2 groupes différents d’enfants avec pour chaque groupe un maître Jedi leur apprenant 2 types de combat différents ça serait déjà moins ennuyeux, ou bien réduire le nombre d’enfant et mettre 3 ou 4 adultes comme vous dite oui, s’aurait était surement plus amusant.

    Autre point négatif et pas des moindres je trouve, Dark Vador parlant anglais uniquement, certes DLP est une destination internationale mais n’oublions pas qu’il a y avant tout des français, et je trouverai ça frustrant de pouvoir passer devant DV et ne rien comprendre à ce qu’il me dit, certes c’est déjà un beau privilège de l’affronter mais bon.

  2. Nausicaa Ravenswood Post author

    Bonjour Loic 17,
    Merci tout d’abord pour ce commentaire. Néanmoins plusieurs choses à éclaircir. Une critique n’est pas forcément négative, nous avons, nous, apprécié le spectacle. Ce n’est pas votre cas visiblement. Quant au passage des enfants, non, cela ne dure pas 5 minutes par enfant, je pense que vous extrapolez beaucoup. Les enfants ont des réactions et des émotions toujours différentes. C’est assez attachant. Si vous n’y êtes pas sensible, cela vous est totalement personnel. De plus, nos visionnages ont toujours été rythmés par une très bonne ambiance tout au long du spectacle. Désolée que ça n’ait pas été votre cas. En tout cas, bravo pour vos idées, beaucoup critiquent mais ne donnent pas de vraies idées.
    Enfin, il est coutume que des personnages alternent entre français et anglais ou deux personnages parlent deux langues différentes avec un dialogue permettant de comprendre ce dont il est question. C’est le même principe pour tous les spectacles et plus encore dans Chantons La Reine des Neiges Cet avis n’engage que vous mais je pense que vous êtes en parfaite capacité de comprendre ce dont il est question.
    Encore une fois, ceci est NOTRE critique, NOTRE avis et nous encourageons chacun à avoir le sien. Si le nôtre ne vous convient pas, je vous invite à en écrire une ou à visiter un site qui soit en accord avec votre opinion.

    En vous remerciant de votre lecture d’ores et déjà.
    Bonne journée

  3. WWW

    Pour ma part je ne vois pas en quoi on devrait critiquer ce spectacle. Pas parfait, mais quand on voit où l’époque de P. Gas qui nous a menée avec des réhabs toujours mis en attente et le retrait de nombreux spectacles ça fait plaisir à voir, ce retour d’un bon niveau de qualité et de divertissement. Espérons que ça dure et que les prix n’explosent pas à cause de tout ça.

  4. LOIC.17

    Merci pour votre réponse.

    Pour commencer he bien si aussi surprenant que cela puisse paraître j’ai apprécié également le spectacle dans son ensemble dans les bons points et notamment par rapport aux versions US de DL ou DHS par exemple on a le fait de pouvoir être assis et une scène vraiment grande, quelques effets sympa avec R2D2 qui lévite, les Stormtroopers bien réussis, les diplômes remis aux enfants à la fin, MAIS il y a pas mal de chose à améliorer je trouve ..

    Je n’ai pas dit que ça durait 5 minutes PAR enfants, encore heureux d’ailleurs avec 16 enfants on aurait était dans les 80 minutes donc impossible, mais la séquence des enfants « droite, gauche, en bas » dure bien 5 minutes on peut le voir le show sur Youtube donc non je n’extrapole absolument pas O__o. Et perso je trouve ça vraiment barbant au bout du 5eme donc arrivé au 16eme arrrrrghhhh.. Après oui c’est mon ressentie mais comme j’ai dit beaucoup dans la salle s’ennuyait durant cette séquence.. Peut-être au risque de me faire jeter des pierre il faudrait diminuer le nombre d’enfant ou comme déjà dit mettre 3 ou 4 adultes pour donner un petit effet comique avec Dark Vador qui se moque des adultes aux milieu de ces enfants.

    Oui c’est une habitude d’avoir toujours un dialogue français/anglais dans ce genre de spectacle, mais mince quoi entre un maître Jedi totalement anonyme et the Dark Vador, l’un voir non LE méchant le plus emblématique du cinéma, je crois que le choix est vite vu, au moins qu’il parle français/anglais.. Ou tout simplement comme Chantons la reine des neiges plusieurs séances certaines en français et d’autre en anglais.

    Oui c’est votre critique et je partage mon avis à mon tour ^^.

  5. Coulon

    Bonjour.
    À Disneyland Paris les lundi 22 et mardi 23 février 2016, mes filles et moi avons été déçues par le recrutement des jeunes Jedi, malgré les toujours sympathiques Cast members.
    Un seul conseil: si les inscriptions sont annoncées à 10h15, rendez-vous vers Vidéopolis à 9h15, si vous voulez avoir des chances de permettre à votre enfant de participer.
    Autrement dit, seules les personnes pouvant bénéficier des heures de magie en plus, donc séjournant dans un hôtel Disney, peuvent espérer offrir à leur progéniture, la chance de pouvoir combattre Dark Vador, pendant les vacances scolaires !
    À bon entendeur !…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *