La lumière des Jedi : le premier roman de la Haute République

Publié par Magali Milanini le 30 avril 2021 | Maj le 1 mai 2021

En mars 2020, Lucasfilm annonçait une toute nouvelle ère dans l’univers Star Wars, qui se développerait initialement uniquement sous format littéraire (une série, The Apprentice, est d’ores est déjà en cours de production pour Disney+). Romans pour tous les âges, livres graphiques, comics et même livres audio, il y en aura pour tous les goûts dans la Haute République. Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir « La Lumière des Jedi« , premier roman de cette aventure, dédié à un public adulte !

Fiche technique de La lumière des Jedi

  • Titre original : Light of the Jedi
  • Titre français : La lumière des Jedi
  • Auteur : Charles Soule
  • Traducteur : Julien Sandy et Lucile Galliot
  • Éditeur : Pocket
  • Date de sortie : 25 mars 2021

Résumé

BIEN AVANT LE PREMIER ORDRE

AVANT L’EMPIRE

AVANT LA GUERRE DES CLONES…

LA LUMIÈRE DES JEDI OUVRE LA VOIE D’UNE NOUVELLE ÈRE POUR LA GALAXIE :

LA HAUTE RÉPUBLIQUE !

C’est un âge d’or pour la galaxie. Les intrépides prospecteurs hyperspatiaux étendent les frontières de la République jusqu’aux étoiles les plus lointaines, les mondes s’épanouissent sous la direction bienveillante du Sénat et la paix règne, préservée par la sagesse et la puissance d’un ordre de Chevaliers connus sous le nom de Jedi. Toutefois, même l’éclat le plus lumineux peut projeter une ombre.

Lorsqu’un évènement catastrophique a pour effet de disloquer un vaisseau au cœur de l’hyperespace, la pluie de débris qui en résulte met en péril un système stellaire tout entier. Les Jedi se rendent immédiatement sur place, mais l’envergure de la catastrophe pousse les valeureux Chevaliers à leurs limites.

Alors même que s’engage une lutte titanesque pour sauver des millions de vie, une menace grandit dans les ténèbres, capable d’instiller la peur dans le cœur des Jedi.

De gauche à droite : Burryaga, Avar Kriss, Elzar Mann et Loden Greatstorm

Une nouvelle ère chez les Jedi

Depuis que Disney a pris les rênes de la saga Star Wars, il n’y avait plus eu de livres ne se déroulant pas en parallèle de la saga des Skywalker. Les livres autres ont été classés Légendes et ne figurent dont plus dans la liste dite  « officielle » ou « canon ».

La Haute République est donc une nouvelle ère, une inconnue dans un univers que l’on croyait bien saisir et la nouveauté fait du bien. Lucasfilm n’a pas lésiné sur la promotion de son nouveau bébé ! Des concept-arts, des descriptions, des interviews et même des bande-annonces ont été dévoilées au fil des mois (à retrouver sur le site officiel de la saga). Et le succès à la sortie a été tel que les sites revendeurs de livres en France ont été en rupture de stock le jour de la sortie, jusqu’à l’arrivée d’un nouveau tirage !

La période de la Haute République nous est présentée comme une période de paix. La République s’étend vers la Bordure Extérieure et vise l’unité. Le plus gros évènement à venir est l’inauguration d’une nouvelle station pour mieux relier les mondes de la Bordure extérieure et ceux des Bordures médianes et du Noyau. Les Jedi sont plus des explorateurs et des appuis, loin des guerriers que l’on voit lors de la Guerre des Clones. Mais rien n’est éternel et la succession des évènements va tout changer…

Des protagonistes très variés

La Haute République nous introduit une nouvelle génération de Jedi et quelle génération ! L’avantage de les découvrir à travers un roman, c’est que l’on a l’impression de beaucoup mieux les connaître, d’emblée, qu’en regardant un film (pour rappel, si vous êtes curieux de les visualiser, leurs portraits sont disponibles sur le lien transmis plus haut). On découvre leur façon de penser, leur façon d’être en phase avec la Force… Des maîtres Jedi, des chevaliers Jedi et même des padawans, tous ont leur place dans le livre et nous content l’histoire selon leur point de vue. Avar Kriss, Loden Greatstorm, Elzar Mann, Stellan Gios, Bell Zettifar, Burryaga, ces noms ne vous disent rien, mais vous allez tous apprendre à les connaître ! Rassurez-vous, il vous faudra quelques chapitres avant d’appréhender ce nouvel univers et tous ces noms. La variété des caractères des Jedi et la façon de Charles Soule de nous les présenter, de faire que l’on se sente aussi proche d’eux, fera que vous trouverez forcément au moins l’un d’entre eux auquel vous identifier.

Les Jedi de la Haute République

Dans La Lumière des Jedi, on suit bien évidemment des Jedi. Ils sont la base de l’univers Star Wars et le resteront tout au long de la saga de la Haute République. Mais ils ne sont pas les seuls ! En effet, nous suivons également les pérégrinations de personnalités de la République, comme la Chancelière Lina Soh ou des combattants (véritables soldats ou pilotes recrutés dans le feu de l’action), ainsi que d’autres provenant de diverses planètes que nous découvrons au fil de notre lecture. La variété des points de vue, loin de nous perdre, est très agréable pour saisir l’ensemble des évènements.

Des méchants plus cruels que jamais

Dans l’univers Star Wars, le bien s’oppose toujours au mal. Nous ne pouvions donc pas vous parler de La lumière des Jedi sans aborder le cas des Nihil. Ce groupe, composé d’individus sans foi ni loi, sème la terreur sur la bordure extérieure depuis plusieurs années, pillant et volant tous ceux qui se trouvent sur leur passage. Ils ne voient donc pas du tout d’un bon œil l’arrivée de la République et des Jedi sur leur territoire. Les Nihil ne sont pas vraiment les méchants dont nous en avons l’habitude. Ils ne sont pas menés par un seul homme, mais par plusieurs. Pourtant désordonnés, c’est leur « cause commune » et leurs « valeurs » qui les « unit » et qui les rend extrêmement coriaces.

Mais ne vous fiez pas aux apparences, si l’on peut les trouver inintéressants au premier abord car prévisibles et superficiels, de simples mercenaires en somme, les Nihil sont en fait bien plus que ça. Le roman est d’ailleurs très intéressant puisqu’une bonne partie des chapitres sont écrits du point de vue de ces antagonistes. Cela nous permet d’avoir une véritable vision d’eux et non celle biaisée par le regard de leurs adversaires et de mieux comprendre leurs intentions. C’est un atout non négligeable pour le roman et nous espérons que les prochains suivront ce mode de fonctionnement.

Les Nihil

Notre avis sur La lumière des Jedi

Nous conseillons sans la moindre hésitation La lumière des Jedi. Que vous soyez fan de Star Wars, amateur de science-fiction ou rien de tout ça, vous pourrez apprécier ce roman, qui fait quand même 500 pages, et qui ne vous laissera pas une seule seconde de répit. L’action s’enchaîne à toute allure afin de sauver (ou détruire, cela dépend des points de vue), la République et ses habitants. Si le début du roman demande de l’adaptation de par l’univers nouveau qu’il présente, même pour des connaisseurs de l’univers Star Wars, nous nous prenons bien vite au jeu de découvrir les évènements palpitants que vivent les personnages. Le talent de Charles Soule est indéniable dans le fait de nous plonger au cœur de l’action, au plus près des Jedi et autres protagonistes. Vous allez rire, souffrir, espérer, détester, aimer et peut-être même pleurer, selon votre sensibilité, à leur côté tout au long du livre. Et accrochez-vous bien, car la dernière partie du livre est explosive et vous surprendra grandement !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *