Le Mandalorien : notre avis sur la première série Star Wars

Publié par Magali Milanini le 14 novembre 2019 | Maj le 12 décembre 2019

Le 12 novembre 2019, la plateforme de streaming Disney+ a débarqué aux États-Unis, au Canada et au Pays-Bas. Il faudra attendre le 31 mars 2020 pour que les Français puissent découvrir son contenu. Disney+ promettait dès son arrivée plusieurs produits phares comme le remake live-action de La Belle et Le Clochard ou encore la série High School Musical. La plateforme a aussi introduit la toute première série live-action Star Wars : Le Mandalorien. Nous vous proposons de découvrir ce qui vous attend dans cette première saison d’une série pas tout à fait comme les autres…

Le Mandalorien

Pedro Pascal est Le Mandalorien dans la série éponyme Disney+

Fiche technique de la série Le Mandalorien

  • Titre : Le Mandalorien
  • Showrunner : Jon Favreau
  • Genres : science-fiction, familial, action, aventure
  • Durée moyenne des épisodes : 30 minutes
  • Nombre d’épisodes : 8

Synopsis de la première saison : Après la chute de l’Empire, un chasseur de prime solitaire fait son chemin à travers la galaxie sans foi ni loi.

Notre avis sur le Chapitre 1

Réalisé par Dave Filoni, créateur des séries animées Star Wars: The Clone Wars et Star Wars Rebels, le premier épisode de la série Le Mandalorien était très attendu par les fans. Et pour cause, c’est le premier épisode de la toute première série live-action Star Wars.

Pour resituer l’histoire, il faut d’abord rappeler que l’action se déroule entre les épisodes VI et VII de la saga des Skywalker. Et comme on nous le dit dans la série, l’Empire est effectivement bel et bien détruit. Nous suivons donc les aventures d’un Mandalorien, nom de la tribu auquel le personnage appartient et que nous avions déjà rencontrée en la personne des Fett, qui sillonne la galaxie au fur et à mesure de ses missions.

Synopsis : Un chasseur de prime Mandalorien traque une cible pour un client qui paye bien.

Le premier épisode de la série est très prometteur. Il pose les bases du monde dans lequel nous sommes amenés à évoluer avec le personnage principal, dont nous ne connaissons pas le nom. Cet épisode a son identité propre dans l’univers Star Wars – le fait seul qu’il appartienne à une série change la donne – mais s’inscrit totalement dans la galaxie très lointaine. En effet, nous retrouvons les ingrédients qui font que, même si nous ne savions pas ce que nous regardions, nous saurions que nous évoluons dans Star Wars. Par exemple, les prises de vue nous rappellent ce que nous avons l’habitude de voir dans les films. Mais c’est surtout le contenu en lui-même qui nous plonge à l’intérieur : les différents personnages extraterrestres, les références à l’univers (la carbonite semble définitivement une arme majeure des chasseurs de prime), les paysages, les vaisseaux, l’architecture, la technologie si particulière (ces engins aux allures de vieilleries qui renferment une technologie que nous ne possédons pas), tout nous plonge au cœur de l’univers intergalactique.

De nouvelles créatures extraterrestres

Mais ce premier chapitre du Mandalorien garde aussi tous ses secrets. S’il pose les bases du monde dans lequel vit le Mandalorien, nous ne savons absolument pas ce que nous réserve la suite de la série. Cette première mission sera-t-elle celle de toute la saison ? Le personnage principal reste également un grand mystère. Il est très silencieux, nous ne connaissons pas son identité, nous ne le voyons jamais sans son casque. Le secret est définitivement bien gardé…

Le Mandalorien, chapitre 2 : L’enfant

Après avoir visionné ce deuxième épisode de la première série live-action Star Wars, nous sommes définitivement sous le charme. Le point fort principal de la série ? Le Mandalorien nous donne l’impression d’être dans la toute première trilogie, façonnée par George Lucas il y a plus de 40 ans. Les nouvelles technologies utilisées dans les deux trilogies suivantes ont quelque peu modifié visuellement l’univers de la saga intergalactique et pourtant, dans chacun de ces épisodes, on retrouve l’alchimie des visuels de la première trilogie, tout en évitant les effets spéciaux vieillis après tant d’années d’essor technologique.

Le premier épisode d’une série met en place un monde nouveau, et cela nous empêche parfois de voir l’ensemble des nouveautés. Cela a été le cas pour nous pour la musique. Nous retrouvons dans ce second épisode cette synchronisation de la musique qui fait d’une production Star Wars ce qu’elle est. Et nous apprécions pleinement la qualité de cette musique, et notamment celle qui accompagne Le Mandalorien, qui devient vite indissociable du personnage à notre oreille.

Les spoilers du Chapitre 2

Comme le nom de l’épisode l’indique, le Bébé Yoda (ou l’Enfant) est au cœur de l’intrigue. On devine d’ailleurs bien rapidement qu’il constituera le fil rouge de la série. Bien évidemment, comme le monde entier, nous craquons devant tant de mignonnerie, mais ce personnage n’est pas seulement un bébé inutile, uniquement présent pour attendrir le public, il manie très rapidement la Force, permettant de sauver notre personnage principal.

Le retour des Jawas nous donne véritablement l’impression de retrouver l’ambiance de l’Épisode IV. Ces petits êtres malicieux vont donner du fil à retordre au Mandalorien en faisant ce qu’ils font le mieux, récupérer des pièces, et malheureusement, sur son vaisseau.

[collapse]

Notre avis sur le chapitre 3 : Le pêché

Même si nous l’avions remarqué dès le deuxième épisode, il nous en fallait un troisième pour soulever avec justesse un nouvel atout que nous apprécions dans la série. Le Mandalorien a l’avantage de proposer à chaque épisode quelque chose de nouveau. Chaque épisode a son début et sa fin et traite d’un évènement à la fois. Nous ne nous perdons pas dans de multiples intrigues puisqu’il n’y en a qu’une seule. Si les deux premiers épisodes ne nous plaçaient pas encore totalement le fil rouge, il est clairement établi dans ce troisième épisode. Bien évidemment, comme toute bonne série, il nous manque encore beaucoup d’éléments afin de tout cerner, mais c’est ce qui nous donne envie de continuer. Nous apprécions également beaucoup les flashs du passé du personnage, qui nous permettent d’en apprendre davantage sur les Mandaloriens et leur histoire.

Les spoilers du Chapitre 3

Et justement en parlant de l’histoire des Mandalorien, elle va certainement être très importante dans les prochains épisodes. En effet, nous comprenons bien que cette tribu se cache aux yeux des autres. D’après les flashs de notre héros, il semblerait que son peuple ait été décimé par l’Empire, qui lui a également volé tout leur métal, indispensable à la conception des armures de ces guerriers.

Le personnage principal, surnommé Mando, est plein de surprise puisqu’il s’éloigne bien rapidement de l’image que l’on se fait d’un mercenaire sans foi ni loi…

[collapse]

Le Mandalorien, chapitre 4 : Le Sanctuaire

Il n’y a pas à dire, nous aimons définitivement cette toute première série live-action Star Wars. L’ambiance est prenante et on ne voit pas passer les épisodes. Cet épisode fait office d’intermède à la première saison, il est d’ailleurs placé au centre puisque c’est le quatrième sur huit. En effet, ici, il n’est pas vraiment question de la quête, fil rouge de cette série, mais d’une pause dans laquelle les personnages doivent faire profil bas. On se retrouve donc sur une toute nouvelle planète avec ses autochtones et sa culture. Il est rare dans l’univers Star Wars d’apprécier des moments de vie quotidienne tel que des enfants qui jouent, un repas… Et c’est pourtant ce que nous apporte cet épisode. Le nom de l’épisode est très instructif justement puisque la notion de « Sanctuaire » renvoie à la paix que l’on peut ressentir en découvrant les habitants et l’attachement qu’ils ont à leur lieu de vie.

Un véritable interlude, qui ne manque cependant pas d’action, ne vous inquiétez pas. L’épisode contient d’ailleurs de belles scènes de combat au corps à corps à mains nues, chose dont nous ne sommes pas habitués avec Star Wars, mais qui sont magnifiquement réalisées. Cet épisode distille également de nouvelles informations sur les Mandalorien, et notamment leur fameux casque, et permet d’enfin découvrir le personnage badass de Gina Carano, Cara Dune.

Cara Dune (Gina Carano)

Notre avis sur le chapitre 5 : Le Mercenaire

Nouvel épisode, nouvelle planète et nouvelle mission ! Dans ce cinquième chapitre, nous nous retrouvons en terrain connu, bien connu de l’univers Star Wars, puisque nous revoyons une planète emblématique de l’univers et quel plaisir ! Tout est comme dans nos souvenirs, même si cela se passe bien plus tard que dans les films de la saga des Skywalker. Cet épisode est donc certainement le plus rempli de références au chef d’œuvre de Georges Lucas et c’est peu dire. Après le relatif « calme » de l’épisode précédent, nous retrouvons notre Mandalorien préféré en quête d’argent. Tout l’épisode tourne donc, un peu à la manière du premier, sur la réalisation d’une mission de « Mercenaire » comme nous l’indique le nom du cinquième chapitre.

La série continue d’avancer, lentement mais sûrement. A 3 épisodes de la fin, nous espérons avoir bientôt les raisons poussant l’univers entier (ou presque) à poursuivre la fameuse cible, que nous suivons depuis le tout premier épisode, et en apprendre encore un peu plus sur ce Mandalorien, si mystérieux. En effet, si la série se déroule de façon fluide sans que nous nous en rendions compte, nous avons finalement toujours peu d’informations sur les deux protagonistes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *