Le monde selon Jeff Goldblum, une expérience inédite signée Disney +

Publié par Joshua Bobée le 22 novembre 2019 | Maj le 10 février 2020

Disponible depuis le lancement de Disney + en Amérique du Nord et aux Pays-Bas le 12 novembre dernier, Le monde selon Jeff Goldblum est une série documentaire développée par National Geographic Channel pour la plateforme de la Walt Disney Company. Un programme inédit dévoilé lors de la D23 et présenté par le charmant et souvent hilarant Jeff Goldblum qui nous entraîne dans l’histoire d’objets du quotidien. Des baskets au vélo en passant par la crème glacée, l’acteur explore l’univers de ces choses du quotidien sous un regard unique dans une série disponible sur Disney + le 31 mars 2020 en France.

La production d’une deuxième saison a d’ores et déjà été annoncée, toujours avec Jeff Goldblum en chef d’orchestre.

Le monde selon Jeff Goldblum, une série documentaire signée Disney +

Le monde selon Jeff Goldblum, une série documentaire signée Disney +

Fiche technique de la série documentaire de Jeff Goldblum

  • Titre original : The World according to Jeff Goldblum
  • Titre français : Le monde selon Jeff Goldblum
  • Genre : documentaire
  • Durée moyenne des épisodes : 30 minutes
  • Nombre d’épisodes : 6
  • Production : National Geographic Channel
  • Plateforme de diffusion : Disney +

Synopsis de la première saison : une série documentaire dans laquelle Jeff Goldblum tire le rideau sur un objet apparemment familier pour révéler un monde de connexions étonnantes, une science fascinante, et tout un tas de grandes idées.

Les Baskets au cœur du premier épisode

Synopsis du premier épisode : Jeff enquête sur l’industrie multi-millionnaires de la basket. Son périple passe par les terrains de basket-ball, la Sneaker Con et les laboratoires de haute technologie d’Adidas.

Jeff Goldblum explore le monde des baskets

Dans cette première enquête, Jeff Goldblum part à la découverte d’une des chaussures les plus vendues dans le monde : la basket. Il nous emmène ainsi dans les laboratoires d’Adidas à la découverte des sneakers de demain et sur les terrains de baskets. L’acteur et hôte de Le Monde selon Jeff Goldblum rencontre aussi un collectionneur de baskets dont la chaine Youtube rencontre un grand succès. Sans surprise, Jeff enquête avec la curiosité d’un enfant découvrant le monde et il assure un show permanent dont lui seul possède le secret. Drôle et passionné, il suscite rapidement l’intérêt du spectateur avec de petits interludes sur la science des émotions provoquées par les baskets. Ni trop long, ni trop court, le programme propose un mélange équilibré entre apprentissage et divertissement, un mixage parfaitement maîtrisé par l’hôte : Jeff Goldblum.

Un deuxième épisode gourmand

Synopsis du deuxième épisode : Jeff Goldblum emmène ses papilles dans le monde savoureux de la crème glacée. Durant son voyage, il imagine de nouveaux parfums dans la nature et sert avec bonheur les friandises d’un camion de glace au Las Vegas Rockabilly Festival.

Jeff découvre un monde de saveur avec les glaces

Dans cet épisode, Jeff laisse l’enfant qui sommeille en lui s’exprimer (plus qu’à l’accoutumée) dans son exploration du monde magique de glaces. L’hôte se remémore avec plaisir les souvenirs heureux de son enfance au fil de ses nombreuses dégustations. Il explore aussi un improbable cimeterre des parfums oubliés des glaces Ben & Jerry avec un second degré irrésistible. La découverte de l’histoire de la crème glacée, de son impact émotionnel et de sa place dans la culture américaine, des éléments racontés avec passion par le sympathique présentateur. Un épisode fort en tentations …

Un troisième épisode en immersion dans le monde du tatouage

Synopsis du troisième épisode : Jeff s’invite dans le milieu du tatouage et découvre un univers d’artistes passionnés, des histoires marquantes et des personnalités excentriques.

 

Jeff Goldblum et les tatouages

Bien que non tatoué lui-même, Jeff Goldblum montre un intérêt particulier pour les tatouages, une curiosité portée dans un premier temps sur l’objectif d’un tatouage pour son porteur. Un questionnement entraînant l’acteur dans une convention du tatouage, auprès d’un laboratoire développant des tatouages connectés améliorant la santé ou encore sur les plages d’Hawaii à la découverte de tatouages traditionnels. L’émission soigne une fois encore son côté insolite avec la visite de Jeff d’un salon de tatouage organisateur d’une journée de tatouage spéciale … Jeff Goldblum. Une rencontre parfois détonante en l’oeuvre et l’inspiration pour notre plus grand plaisir.

Le Jean sous toutes ses formes dans le quatrième épisode

Synopsis du quatrième épisode : Jeff Goldblum explore le monde du denim au travers des Etats-unis à la découverte des nombreux admirateurs de cet indémodable.

Dans cette quatrième aventure, Jeff Goldblum décortique l’indémodable denim.

Pour cette nouvelle aventure, Jeff part à la rencontre des passionnés du denim : des explorateurs de ruines du désert Californien aux danseurs de  Madison. Durant l’épisode, l’acteur délivre de nombreux secrets sur le jean dont le tissage unique a été développé dans la ville de Nîmes en France, expliquant ainsi le nom de denim. Une passion pour l’indémodable vêtement partagée par l’étonnant Jeff Goldblum toujours aussi enjoué dans l’exploration des objets du quotidien offerte par Le Monde selon Jeff Goldblum.

La grillade à toutes les sauces dans le cinquième épisode

Synopsis du cinquième épisode : Jeff  Goldblum découvre un monde de saveurs autour d’un des emblèmes du mode de vie américain : le barbecue.

Jeff Goldblum expérimente les saveurs du barbecue dans ce cinquième épisode

Si notre hôte apprécie la mode et la culture en général, c’est avec ses explorations culinaires qu’il offre ses grands moments au Monde selon Jeff Goldblum. Dans cet épisode, il dévoile un peu de son intimité avec un cours passage chez lui durant lequel il démontre son absence de talent pour le barbecue. S’ensuit une visite des Etats-Unis de la grillade avec note positive une réflexion sur l’impact de la surconsommation de viande et les alternatives possibles. Et comme c’est Jeff, tout cela se termine dans une fête d’émerveillement parfois surjoué mais portée avec naturel par l’acteur.

Sixième aventure en exploration dans l’univers du gaming pour Jeff Goldblum

Synopsis du sixième épisode : Jeff Goldblum s’invite chez les gamers, concepteurs et acteurs de jeux de rôles dans l’univers en perpétuel évolution du gaming.

Jeff décrypte le phénomène culturel que sont les jeux-vidéos

Dans les années 80 c’était un nouveau monde à peine palpable, aujourd’hui le jeux vidéo est un phénomène de société avec ses nouveautés permanentes et bien-sur ses excès. Jeff part en voyage culturel auprès des champions millionnaires de Fortnite, dans les salons du gaming, aurpès des concepteurs et même dans un improbable jeu de rôles. Il s’agit surement d’un des premiers épisodes où notre guide est quelque peu dépassé par un monde qu’il ne maîtrise pas mais, son talent lui ne s’y perd pas, bien au contraire.

Promenade chez les adeptes de vélo dans cette septième aventure

Synopsis du septième épisode : Aux Etats-Unis comme partout dans le monde, le vélo prennent de plus en plus de place. Passion ? Simple moyen de locomotion ? Moyen de vivre en communauté ? des questions qui entraînent notre explorateur des temps modernes sur les pistes américaines.

Jeff pédale dans le monde du deux roues dans cette septième exploration

C’est un véritable phénomène de société sans doute lié à la prise de conscience écologique mais aussi profondément ancrée dans nos modes de vie depuis plusieurs décennies. Le vélo nostalgique, pratique, sportif, technique, social, chacun y trouve son compte dans cet épisode durant lequel Jeff Goldblum nous démontre ses talents de cycliste. Il propose aussi une analyse philosophique plutôt étonnante de sa relation avec la bicyclette : un deux-roues extension de son propre corps et lui permettant d’interagir avec l’ensemble de son environnement, du grand Jeff.

Voyage en camping-car pour la huitième exploration de Jeff

Synopsis du huitième épisode : Jeff fait le tour de l’industrie du camping-car et se lie d’amitié avec les gens qui appellent leurs camping-cars leur maison.

Jeff Goldblum découvre les adeptes du camping-car

Véritable religion outre-Manche, le camping-car est attribuable à un mode de vie, un loisir, cette relation forte avec ces maisons roulantes intrigue notre hôte et son esprit curieux. Jeff en profite pour visiter une usine de camping-car et nous faire découvrir les plus luxueuses maisons roulantes des Etats-unis. Il termine sa route dans un étonnant rallye de camping-car durant lequel il nous délivre ses plus belles réflexions sur les camping-cars et l’amour. Toujours animé par sa passion de l’autre, Jeff, sympathique, dynamique et bienveillant parvient à maintenir un souffle à ce programme pourtant parfois répétitif dans la forme.

Neuvième épisode survolté dans l’univers du café

Synopsis du neuvième épisode : Jeff s’excite à propos du café et s’invite dans le monde de cette boisson très populaire.

Jeff à la découverte des multiples saveurs du café

Universel et intemporel, le café ne pouvait échapper à l’œil alerte de notre Jeff. Du Texas à Seattle en passant par la côte californienne, il décrypte tout sur le breuvage : sa culture, ses effets et son aspect social. Et c’est une nouvelle fois au contact des gens que la magie Goldblum opère, il s’esclaffe, savoure, regarde avec lumière et partage son aventure auprès des gens que réunit le café entraînant le spectateur avec lui.

La beauté et les cosmétiques au cœur de cette dixième immersion

Synopsis du dixième épisode : Jeff Goldblum explore le monde des cosmétiques. Il découvre le maquillage, son pouvoir de transformation et sa capacité à améliorer la confiance en soi.

Jeff dans les dessous du maquillage

Dans cet épisode, Jeff nous invites à découvrir ce qui se cache sous le maquillage, en tant qu’acteur il s’est d’ailleurs souvent retrouvé grimé comme durant le tournage de Thor : Ragnarok pour le rôle du Grand Maître. Largement perplexe face à ses tonnes de produits posés sur des visages qu’il trouve déjà beaux, l’hôte comprend le pouvoir du maquillage notamment auprès des drag-queens. Un maquillage permettant de jouer un rôle et parfois libérateur, une exploration créative pleine de douceur et de mélancolie.

Jeff plonge dans une onzième aventure sous l’eau

Synopsis du onzième épisode : Jeff Goldblum plonge dans au cœur du monde de la piscine. De la NASA aux parcs aquatiques, Jeff part à la découverte de tout ce qu’il y a à savoir sur notre passe-temps favoris.

longez dans une monde aquatique avec Jeff Goldblum

Après nous avoir partagé un bout de son enfance, Jeff part de nouveau à la rencontre de passionnés pour comprendre le lien unique entre l’humain et l’eau. A la découverte de ses chakras, repoussant ses limites, aux portes de la science ou durant une activité piscine avec des seniors, Jeff voit la piscine comme une maison, une lieu à la fois drôle, réparateur et apaisant.

Un final brillant chez les bijoutiers

Synopsis du douzième épisode : Jeff entreprenant un voyage scintillant à la découverte de tout ce qui brille dans le monde luxueux et parfois clinquant des bijoux.

Jeff Gldblum dans un dernière épisode clinquant

Après onze épisodes, Jeff est devenu comme ami hebdomadaire que nous sommes heureux de retrouver pour redécouvrir un objet du quotidien. Cette dernière aventure nous entraîne à la découverte des fabricants de Grillz, des dentiers incrustés d’or et de diamants dont les rappeurs sont adeptes. Une rencontre entre deux univers assez comique. Ensuite, notre explorateur observe la conception des diamants, s’immisce dans un mariage indien et termine son aventure emporté dans une parade à la Nouvelle-Orléans, une voayge autour des bijoux pour un dernier épisode effréné.

Le Monde selon Jeff Goldblum est une aventure unique ou le véritable intérêt tient plus sur l’hôte et sa fascination pour les gens et ce qui les anime. Le format court des épisodes limite tout essoufflement, de plus, la série délivre son message éducatif subtilement, et ainsi ne donne pas à Jeff Goldblum un simple rôle de passeur de sujets. Il s’intéresse, comprend, partage, invite, aime, déteste, admire et porte l’émission durant ces douze épisodes avec la curiosité d’un enfant. Si l’intérêt des sujets est parfois inégal, la maîtrise du rythme et la présentation permettent d’apprécier chaque épisode. Il faut aussi noter le souci porté à l’identité visuelle de la série signée Disney + et National Geographic Channel, une autre part du succès du Monde selon Jeff Goldblum dont la saison 2 déjà annoncée comportera 10 épisodes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *