L’Ombre de la reine : un roman Star Wars sur Padmé Amidala

Publié par Magali Milanini le 30 janvier 2021 | Maj le 30 janvier 2021

Le 3 décembre 2020, est sorti en France un nouveau roman dans l’univers canon (officiel) Star Wars : L’Ombre de la reine. Il nous permet de plonger dans les coulisses de la République, au côté de la sénatrice la plus populaire chez les fans, Padmé Amidala. L’occasion d’en apprendre davantage sur son évolution entre la libération de Naboo à la fin de La Menace Fantôme et l’attentat commis contre elle au début de L’Attaque des Clones. Et pour vous prévenir d’emblée, c’est un véritable coup de cœur, nous allons vous expliquer pourquoi…

Fiche technique de L’Ombre de la reine

  • Titre original : Queen’s Shadow
  • Titre français : L’Ombre de la reine
  • Auteur : Emily Kate Johnston
  • Traducteur : Sandy Julien
  • Éditeur : Pocket
  • Date de sortie : 3 décembre 2020

Synopsis

Quand l’heure est venue pour Padmé Amidala de rendre sa couronne de reine de Naboo, elle est prête à reprendre le cours d’une vie normale. Mais, à sa plus grande surprise, la nouvelle souveraine lui demande de continuer à servir son peuple en tant que sénatrice sur Coruscant, la capitale de la galaxie. Avec l’aide de ses servantes dévouées, Padmé doit apprendre à naviguer dans les eaux traîtresses de la politique et se forger une nouvelle identité par-delà l’ombre de la reine.

l'ombre de la reine

L’ombre de la Reine : dans les coulisses du sénat avec Padmé

Les débuts au Sénat de Padmé

Le roman commence lors des dernières heures du règne de la reine Amidala. Vient ensuite la requête de la nouvelle reine de Naboo, qui demande à Padmé de prendre la place de sénatrice. C’est à partir de là que nous entrons véritablement dans l’histoire du roman. Le changement est brutal pour la jeune femme. Ses capacités d’adaptation sont mises à rude épreuve et c’est une nouvelle facette du personnage que nous découvrons dans ce roman. Parfois considérée comme trop naïve, notamment de par sa relation amoureuse avec Anakin Skywalker puis son décès après avoir donné la vie à ses jumeaux Luke et Leia, le roman nous prouve bien le contraire. Derrière ses apparences sévères et impassibles de reine et sénatrice, se cache une jeune femme réfléchie qui se bat pour ses convictions. Elle apprend à gérer les rouages du sénat galactique pour parvenir à ses fins, et il faut parfois faire des concessions…

Focus sur les suivantes

Nous les avions découvert dans La Menace Fantôme, notamment Sabé, interprétée par l’actrice Keira Knightley, qui prend la place de Padmé en reine Amidala durant le film. En revanche, elles étaient bien moins présentes dans les épisodes suivants dans la saga principale et encore moins dans la série The Clone Wars, dans laquelle Padmé a pourtant un grand rôle. C’est donc avec grand plaisir que nous sommes invités au cœur des relations entre Padmé et ses suivantes, qui ont à la fois un rôle d’amies, de gardes du corps, de doublures, d’aides techniques, d’habilleuses, de maquilleuses… Bref, elles sont indispensables à Padmé. Celles qui partageaient sa vie de reine puis celles aux côtés de la sénatrice sont mises à l’honneur. Certains chapitres sont même abordés de leur point de vue. Leur mécanique est difficile à comprendre au début et demande quelques pages avant que l’on appréhende bien leurs identités, leurs personnalités et caetera. Mais c’est ensuite agréable d’en apprendre plus à leur sujet et c’est indéniablement une des grandes forces du roman.

De nombreux visages connus

Les nombreux autres personnages qui apparaissent dans le roman sont en fait déjà connus grâce aux films et séries de l’univers intergalactique. De l’équipe de la reine aux sénateurs, nous revoyons notamment : le capitaine Typho, chef de la sécurité de la sénatrice Padmé ; le pire (ou le meilleur) méchant de la galaxie, Shiev Palpatine ; le jeune sénateur Rush Clovis ; le couple Organa, qui deviendra l’un des plus proches de la sénatrice jusqu’à élever l’un de ses enfants ; Mon Mothma, pilier de la Rébellion ; ou encore la future séparatiste Mina Bonteri.

Un véritable coup de cœur

Il est vrai que nous passons toujours de bons moments lorsque nous lisons un roman Star Wars, comme vous avez certainement pu le constater en lisant nos critiques. Mais L’Ombre de la reine a été un véritable coup de cœur.

Ce n’est certes pas une histoire remplie d’action, ce qui la rend originale par rapport à la plupart des autres romans de l’univers. Nous plongeons au cœur du sénat et de toutes ses ficelles. C’est un livre véritablement politique. Il nous permet de mieux découvrir les rouages de la République et donc par la même occasion, de mieux comprendre ce qui a mené à sa perte.

Autre originalité, il n’y a pas de véritable fil rouge au roman. Nous ne suivons pas spécifiquement une enquête ou un combat, mais quelques mois dans la vie de Padmé Amidala et ses équipes au sénat ou ailleurs. Il est difficile pour un roman sans fil rouge de garder le lecteur en haleine jusqu’au bout. Et c’est pourtant ce qu’offre L’Ombre de la Reine. Nous nous laissons porter par le quotidien de Padmé sans ressentir le besoin d’un guide plus précis.

Côté classification, il faut savoir que L’Ombre de la Reine est classé roman « jeune adulte ». Mais ne vous laissez pas « avoir » par cette catégorisation, car à aucun moment nous n’avons ressenti qu’il était dédié à une certaine tranche d’âges. Adolescents, jeunes adultes et adultes prennent plaisir à le lire ! Padmé Amidala a beau être jeune (elle a 18 ans au moment du début du roman), cela est logiquement pris en compte dans son inexpérience au sénat mais ses réactions restent matures et ne choquent à aucun moment, ce qui est parfois le cas avec les personnages de romans « jeunes adultes ».

En conclusion, nous vous conseillons sans hésitation L’Ombre de la reine. Il permet de redorer le blason de Padmé Amidala, personnage finalement peu mis en valeur dans les films malgré son caractère principal, de plonger au cœur du Sénat, là où les Jedi sont prédominants habituellement dans Star Wars, et aussi de retrouver des sénateurs bien connus et les débuts de leur relation avec Padmé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *