Maestro, le dernier né des courts-métrages Disney

Publié par Séverine Jacquard le 4 octobre 2019 | Maj le 4 octobre 2019

Qu’ont en commun David Hand, Ben Sharpsteen et Milt Khal ? Vous donnez votre langue au chat ? Et bien sachez que ces artistes de génie étaient tous formateurs pour les jeunes animateurs en devenir des studios Disney. Eh oui, c’est véritablement une tradition pour les studios de Walt que de proposer la formation des jeunes recrues aux animateurs les plus célèbres et les plus expérimentés du moment. Et cela s’avère vrai, aussi bien dans les années 30 qu’aujourd’hui. Quand on sait que Milt Khal avait pour « poulains » des artistes comme Andreas Deja ou encore Brad Bird, on est donc en droit de se demander si les jeunes recrues du département Disney animation carreer ne seront pas eux aussi de futures étoiles de l’animation. Pour en juger, nous vous proposons de découvrir le tout dernier court-métrage des stagiaires de la promotion 2019, intitulé Maestro.

Extrait du court-métrage Maestro

Maestro : un court-métrage haut en couleurs

2019 Summer Interns: Maestro

Our 2019 Summer Production Interns collaborated to create the short film "Maestro." As part of the Talent Development program, the interns worked closely with mentors to refine their skills and understand how we make films. Congratulations to all who worked on it! Case closed!

Publiée par Disney Animation Careers sur Mercredi 18 septembre 2019

Les jeunes stagiaires bénéficiaires du programme Talent Development Intern nous proposent, en effet, un court-métrage digne des plus grands. Dans Maestro, un homme s’aventure dans une maison abandonnée. A l’ambiance effrayante des premières secondes succède vite un univers féérique, où les objets sont animés sur une musique entraînante et douce. On s’aperçoit alors que l’auteur de cette douce symphonie n’est autre que l’esprit d’un petit maestro, au regard si doux et innocent, que l’homme effrayé du début de l’histoire ne peut s’empêcher d’applaudir devant une telle apparition. Les références aux classiques d’animation Disney sont nombreuses et évidentes, comme la présence des verres à pieds dansants, qui nous rappellent la séquence C’est la fête de La Belle et la Bête, ou encore la présence des balais qui s’animent tout seuls, et qui ressemblent étrangement à ceux de L’apprenti sorcier, sans oublier un petit clin d’œil à Merlin L’enchanteur et à son mobilier volant. Mais les hommages aux mentors de ces jeunes artistes ne s’arrêtent pas là, puisqu’au niveau de l’animation, ils n’ont rien à envier à leurs prédécesseurs.

L’animation en héritage

Studios Disney Animation, éternels enchanteurs

Pour réussir un tel exploit, ces jeunes talents ont bien sûr pu compter sur une équipe de mentors, composée d’animateurs chevronnés, ayant participé, par exemple, aux films La Reine des Neiges et Zootopie. Le site Oh my Disney a d’ailleurs eu la chance d’interviewer trois de ces artistes prometteurs : le compositeur de la bande originale du court-métrage, Jeremy Zacuto ainsi que deux responsables de la modélisation des personnages et des accessoires, Stephanie Chan et Patrick Yu Wang. D’après eux, être épaulés dans leur tâche par des mentors si talentueux a été une vraie expérience de vie : plus que des conseils, ils leur ont apporté de vraies leçons pour leurs professions respectives.

Patrick Yu Wang a même déclaré au site Oh my Disney que cette expérience était « comme un rêve éveillé ». Une véritable ode à la magie Disney.

Si ce court-métrage est à la hauteur des talents de ces jeunes artistes, pas de doute, nous entendrons parler d’eux très prochainement. Nous avons donc hâte de découvrir ce que l’avenir va leur réserver et dans quels projets ils vont maintenant se lancer. En attendant, n’hésitez pas à visionner Maestro, une petite pépite dont seuls les studios Disney ont le secret.

1 commentaires sur "Maestro, le dernier né des courts-métrages Disney"
  1. Valérie Winnykamien

    Maaagnifique !!! Et quelle belle musique !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *