Luca, le nouveau Pixar, se dévoile en bande-annonce

Publié par Camille Esteve le 26 février 2021 | Maj le 23 mars 2021

Elle fait partie des productions très attendues des studios d’animation Pixar : Luca sera disponible durant l’été 2021. Contrairement à ce qu’il était prévu initialement, Luca sortira directement sur la plateforme Disney+, sans supplément, le 18 juin, à la manière de Soul. Mais en attendant, les créateurs du film nous font déjà rêver avec une affiche et une bande-annonce qui promettent une véritable pépite, capable de nous faire voyager. Couleurs chatoyantes, musiques entraînantes et paysages typiques de l’Italie sont au programme ! Des éléments qui sont les bienvenus, en ces temps difficiles…

Luca

Affiche officielle de Luca – Crédits : Disney

L’affiche officielle de Luca

Penchons-nous d’abord sur l’affiche. Sobre, calme, apaisante : elle nous montre l’image d’un petit garçon qui flotte paisiblement sur la mer, en contemplant le ciel. Le soleil brille, les oiseaux volent… Au loin, un petit village qui surplombe l’océan. Aucune indication sur le film, en-dehors du titre, Luca. Le nom du petit garçon. A première vue, rien d’extraordinaire… En êtes-vous bien sûr ? Avez-vous remarqué que, sous la surface, le petit garçon n’a rien d’un humain ? Une peau recouverte d’écailles, des nageoires… Luca porte un secret : sa véritable nature n’est pas celle que l’on voit… à la surface ! Et c’est précisément sur ce point que s’éveille notre curiosité ? Qu’arrive-t-il à Luca ? Que cherche à nous montrer le film ? Des éléments qu’on entr’aperçoit dans la première bande-annonce de ce nouveau chef-d’œuvre !

La bande-annonce du film Pixar de l’été 2021

Avant même d’apercevoir les premières images du prochain Pixar, les sons nous guident déjà. Les vagues qui roulent, une cloche de bateau, des mouettes et des goélands qui piaillent… Il n’en faut pas plus pour déjà ressentir la chaleur… Et ça ne rate pas ! La bande-annonce s’ouvre sur les plans colorés et chatoyants d’une petite ville en bord de mer, bardée de maisons traditionnelles aux murs peinturlurés de jaunes, reliées entre elles par des cordes à linge. Les baroudeurs savent peut-être déjà où nous sommes, mais d’autres indices apparaissent progressivement. La musique typique du sud accompagne des images d’une petite place de village, où chacun fait sa vie. Notamment, un groupe de vieux messieurs qui jouent aux cartes. L’un d’eux crie « Scopa !« * en abattant son jeu ! Plus de place au doute : nous voilà sur la Riviera italienne. Et, très probablement, dans l’un des villages des Cinque Terre, qui surplombent la méditerranée du haut de criques et de falaises.

C’est dans ce charmant décor que nous rencontrons Luca et ses amis, un garçon et une fille qui se jurent de rester solidaires. Mais pourquoi donc ? Difficile de le savoir, mais les trois enfants fourmillent de projets, comme celui de faire le tour du monde. Là encore, à première vue, il pourrait s’agir d’une banale amitié entre jeunes… Jusqu’à ce que Luca et Alberto, son nouveau meilleur ami, plongent dans la mer et se transforment en monstres marins. Une transformation ponctuée par ces paroles : « personne ne doit savoir ». Et pour cause : finis les plans bucoliques d’une Italie en plein éveil ! Ici, les monstres marins, on y croit, mais surtout on les combat. Ce qui n’empêche nullement les deux garçons de s’amuser et de profiter pleinement de leur double-nature. Le tout dernier plan nous donne également un dernier élément essentiel : ils se transforment au contact de l’eau, autrement dit, ils n’ont aucun contrôle sur leur apparence. Ce qui promet de nombreuses situations complexes, voire comiques, pour que le secret reste bien gardé.

A n’en pas douter, Luca promet de nous émerveiller, tant par la beauté de son animation, déjà révélée par la fluidité des transformations humain / monstre marin. Mais aussi par sa capacité à nous faire voyager. D’ailleurs, le réalisateur, Enrico Casarosa est lui-même italien. Et il n’a pas choisi la plus mauvaise équipe pour s’entourer : les créateurs de Coco, Vice-Versa et Toy Story sont de la partie. Casarosa avait d’ailleurs travaillé sur Coco. Le scénario, quant à lui, est assuré par Mike Jones, le scénariste de Soul. Autant de succès cinématographiques qui placent la barre très haut pour Luca, mais il y a fort à parier que les animateurs relèveront le défi avec succès ! Andiamo !

*Jeu de cartes typique en Italie. 

1 commentaires sur "Luca, le nouveau Pixar, se dévoile en bande-annonce"
  1. Colette Estève

    L’histoire de Luca nous touche dès la bande-annonce et le commentaire de Camille Estève nous promet bien des surprises , de l’histoire de ce petit garçon et de sa double identité.’A n’en pas douter,Luca promet de nous émerveiller’Merci, Camille !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *