Magic Camp : notre critique du feel-good movie de Disney+

Publié par Magali Milanini le 24 août 2020 | Maj le 25 août 2020

Ce 14 août 2020 a vu débarquer sur la plateforme de streaming Disney+, un tout nouveau film en prises de vues réelles : Magic Camp. Si vous êtes nostalgique  des colonies de vacances ou du Disney Chanel Original Movie Camp Rock, le film est fait pour vous puisque nous sommes plongés au cœur d’un camp de vacances, dont le thème principal est la magie, la vraie, celle des manipulateurs de cartes et des mentalistes. Bien que dédié spécifiquement à un public jeune, les adultes se plairont aussi à regarder ce film sans prise de tête qui donne le sourire…

Fiche technique de Magic Camp

  • Production : Walt Disney Pictures
  • Titre : Magic Camp
  • Sortie : 14 août 2020
  • Réalisateur : Mark Waters
  • Durée : 1 h 40 min
  • Genres : Famille, comédie

Synopsis :

Dans cette touchante comédie sur la joie et la confiance trouvée dans l’acceptation de soi, un groupe d’enfants atypiques aide un magicien dans une mauvaise passe à redécouvrir son amour de la magie.

Un film sur la magie, la vraie

Avec Disney, nous sommes habitués à la magie, celle des sorciers et leurs pouvoirs surnaturels, celle qui change les princes en grenouille et les méchants en terrible dragon. Elle est même le sujet principal du dernier film d’animation Pixar, En Avant, dans lequel la magie a quasiment disparu et deux frères s’affairent à la faire renaître. Ce n’est pourtant pas elle qui est le sujet de Magic Camp, mais bien celle que nous connaissons dans notre monde réel, celle qui fait apparaître des lapins dans des chapeaux vides, devine ce qui se trouve dans votre esprit et ébahit la foule depuis des centaines (voire des milliers) d’années. Soyez les bienvenus dans un camp de vacances dédiés aux jeunes adolescents qui veulent apprendre à devenir des magiciens. Nous y rencontrons des personnages tous plus attachants les uns que les autres, dont deux occupent tout particulièrement le devant de la scène.

Tout d’abord, il y a Andy Tuckerman. Ce chauffeur taxi de Las Vegas, désabusé par sa routine ennuyante, ex-magicien trahi par sa partenaire il y a plusieurs années, a du mal à joindre les deux bouts et, surtout, n’a plus le goût de vivre. Il est alors contacté par son mentor, directeur de l’Institut de la magie, qui l’invite à prendre une place de professeur pour l’été à venir. Bien que réticent, Andy approuve et débarque donc sur place. Mais c’est loin d’être ce qu’il avait imaginé. En effet, on lui attribue une équipe de jeunes novices, à lui qui voulait absolument gagner le concours de fin d’été récompensant la meilleure équipe de magiciens contre son ancienne partenaire devenue une véritable star.

En plus d’être novices, les enfants de l’équipe d’Andy, les cœurs (en référence à la couleur des cartes), manquent d’expérience et surtout de beaucoup de confiance en eux. Parmi eux se trouve Théo, le deuxième personnage phare du film, le seul enfant de l’équipe d’Andy à maîtriser la magie et pas des moindres puisqu’il manipule les cartes à la perfection. Ayant perdu son père récemment, celui qui l’avait initié à la magie des cartes, il souffre d’un terrible trac qui le paralyse dès qu’il fait un tour en public.

C’est donc l’évolution de ces deux personnages que nous suivons préférentiellement dans le film, chacun ayant ses problèmes à régler. Mais ils ne sont pas les seuls personnages, nous suivons également les autres enfants de l’équipe d’Andy : une fillette totalement fan des lapins, une adolescente rebelle, un génie des mathématiques, un fils de magicien fan de mode… Tous ont une particularité qui les rend uniques et attachants.

Magic Camp

Notre avis sur Magic Camp : un feel-good movie qui fait du bien !

Si vous cherchez un bon petit film pour passer une soirée tranquille sans prise de tête, Magic Camp est le film qu’il vous faut. C’est le feel-good movie (littéralement le film qui fait du bien) parfait et il remplit tous les codes du genre. Pour une comédie américaine (cette phrase est écrite par quelqu’un ayant beaucoup de mal avec l’humour des comédies américaines), l’humour n’y est presque pas lourd (certains comportements enfantins d’Andy frôlent la lourdeur mais pas assez pour finalement nous gêner et cela est balancé par les autres touches d’humour qui sont très bien balancées et nous font franchement sourire). Nous passons donc un bon moment avec le sourire aux lèvres.

Côté casting, on peut remarquer que les enfants n’ont absolument pas été choisis au hasard et qu’ils sont parfaits dans leurs rôles respectifs. Adam DeVine est quant à lui fidèle à lui même en parfait comique.

Le scénario, bien que classique dans sa construction, n’en reste pas moins finalement très surprenant ! En effet, on ne voit pas vraiment la fin arriver, ce qui est une bonne surprise. La happy end est bien évidemment de mise mais pas totalement telle que l’on pouvait l’attendre.

Ce qui fait surtout du bien dans ce film, une fois n’est pas coutume chez Disney, c’est sa morale. Magic Camp veut montrer l’importance de la confiance en soi et l’acceptation de soi. C’est là toute la clé de l’histoire. Nous sommes tous différents, tous uniques, tous étranges même, mais cela ne doit pas nous empêcher d’atteindre les objectifs que nous nous donnons. Nous devons toujours croire en nous même. Si la morale est très importante pour les enfants puisqu’ils sont en construction et ont besoin de ce genre de messages pour apprendre à s’aimer malgré leurs différences, il rappelle également au public plus âgé qu’il ne faut jamais baisser les bras et jamais cesser de croire en soi.

Il faut également noté la présence d’un thème important abordé dans le film, lié au précédent : le harcèlement. L’un des personnages de l’équipe de carreau est extrêmement sûr de lui, à la différence de nos petits préférés et n’hésite pas à rabaisser les plus jeunes, ce qui n’est pas vraiment pour les aider à avoir confiance en eux. Il est appréciable de voir ce thème abordé dans un film sur Disney+ car le harcèlement est trop longtemps resté un véritable tabou. L’aborder dans un film destiné aux enfants est indispensable de nos jours, permettant d’aborder ce sujet difficile avec eux, grâce aux images simples du film.

En conclusion, nous vous conseillons définitivement ce film. Même hors de sa cible originelle (les enfants et pré-adolescents), il nous fait passer un véritable bon moment et nous émeut par la profondeur de son message. Bon visionnage sur Disney+ !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *