Miroir, Miroir, un livre racontant la vie de la Méchante Reine

Publié par Magali Milanini le 29 septembre 2016 | Maj le 4 juin 2017
La Reine de Blanche Neige et les Sept Nains

La Reine de Blanche Neige et les Sept Nains

Dernièrement dans l’univers Disney, les méchants sont très à la mode. Que ce soit avec le film live-action Maleficient ou avec le Disney Channel Original Movie, Descendants, les méchants sont en vogue. Suivant donc le mouvement, la Walt Disney Company a fait paraître le 24 août 2016, chez l’éditeur Hachette Jeunesse, un livre consacré à La Méchante Reine de Blanche Neige : Miroir, Miroir.

Résumé sans spoiler de Miroir, Miroir

Miroir, Miroir raconte la vie de la Méchante Reine, la marâtre de Blanche Neige avant que celle-ci ne devienne méchante.

Au début de l’histoire, La Méchante Reine est simplement la fille du miroitier, qui fait la rencontre du roi. Puis, quelque temps après cette première visite, alors que la jeune femme a récemment perdu son père, le roi décide de retourner la voir afin de l’épouser.

Elle se lie ensuite d’une profonde amitié pour sa dame de compagnie, Vérona, qu’elle considère comme sa sœur, et porte également un profond amour à la fille du roi, Blanche Neige.

La couverture de Miroir, Miroir avec la Méchante Reine

La couverture de Miroir, Miroir

Petite analyse de La Méchante Reine

On voit le personnage principal évoluer au fil de l’histoire, prendre de l’assurance en tant qu’épouse du roi et belle-mère de Blanche.

Le miroir magique, symbole bien connu de cette méchante, intervient très tôt dans l’histoire car c’est un cadeau que son époux lui fait lors de leur mariage. Bien entendu, personne ne savait qu’il était magique. La seule chose que l’on savait était que le père de la mariée l’avait fabriqué.

Il est intéressant de découvrir comment la Méchante Reine a commencé à pratiquer la magie, quelque peu poussée par les trois cousines du roi, suite au décès de son époux. Dès le départ, on peut sentir qu’il y a au fond de la jeune femme quelque chose qui la conduit tout droit vers la voie de la magie et de la méchanceté.

Cette histoire est d’autant plus plaisante et captivante que l’on en apprend plus sur le passé de la reine. On sait enfin pourquoi elle finit par devenir la Méchante Reine. Et surtout, on garde le fil conducteur de l’histoire de Blanche Neige et les Sept Nains, sauf que cette fois-ci on se place du point de vue de la Méchante Reine. L’histoire permet d’en savoir plus sur l’un des personnages principaux du dessin animé, celui qui, au final, occupe la plus grande partie de l’histoire.

Un petit point négatif

Le point que nous aurions à reprocher à l’histoire est le fait que le nom de la Méchante Reine ne soit pas mentionné. En faisant des recherches, on peut pourtant trouver que, dans les livres Disney sortis dans les années 1930, le personnage est appelé Reine Grimhilde.

MAJ du 05/10/2016 : Merci à Lillie pour l’information

L’auteur du livre, Serena Valentino, a été contactée et voilà ce qu’elle a dévoilé à propos de l’absence du nom de la Méchante Reine :

« J’aurais aimé que Disney me laisse utiliser son nom. C’est la plus grosse critique du livre. Mais elle n’a jamais eu officiellement de nom, excepté dans des posters promotionnels à la sortie du film. Le nom n’a jamais été utilisé dans le film, et elle est seulement appelé La Méchante Reine de Disney, par conséquent, je n’ai pas été autorisée à utiliser son nom. »

Pour conclure, ce livre est vraiment plaisant à lire et le lecteur s’y plonge rapidement. Lorsque l’on est davantage fan des méchants que des gentils, ce genre d’histoire est vraiment passionnant…

Miroir, Miroir, un livre racontant la vie de la Méchante Reine
Noter cet article

1 commentaires sur "Miroir, Miroir, un livre racontant la vie de la Méchante Reine"

  1. Gaël 42

    J’ai lu ce livre en anglais il y a quelques temps et je suis ravi qu’il sorte enfin en français (7 ans plus tard, quand même…)
    Je l’ai commandé mais je me pose une question : est-ce que la traduction française a gardé la traduction du dessin animé pour les scènes en commun avec le livre (le chasseur, la transformation en sorcière, la pomme…) ? Je n’y crois pas trop mais ça serait formidable, la cohérence n’en serait que plus forte. Rien que pour l’incantation du miroir : « Miroir magique au mur, qui a beauté parfaite et pure ? »
    Je me demande également comment « Odd Sisters » a été traduit…
    Enfin, je me demande si les deux autres livres de cette collection seront traduit à leur tour et quels seront leur titre français (parce que ça fait bizarre de passer de « La plus belle de toute : un conte de la méchante reine » à « Miroir, miroir »)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *