Notre avis sur « Le Monde selon Jeff Goldblum » saison 2

Publié par Camille Esteve le 15 novembre 2021 | Maj le 15 novembre 2021

Il est de retour ! Jeff Goldblum, le célèbre acteur à la voix chaleureuse, au regard pétillant et au sourire désarmant revient pour une deuxième saison de son programme : Le Monde selon Jeff Golblum. Si cette saison est bien plus courte que la première, qui nous avait déjà charmée, ces nouveaux épisodes n’en sont pas moins qualitatifs et nous permettent, une fois encore, de nous émerveiller de toutes ces petites choses du quotidien, bien moins banales qu’elles n’y paraissent !

Jeff Goldblum
© National Geographic

Fiche technique de la saison 2

  • Titre original : The World according to Jeff Goldblum
  • Titre français : Le monde selon Jeff Goldblum
  • Genre : Documentaire
  • Durée moyenne des épisodes : 25 minutes
  • Nombre d’épisodes : 5
  • Production : National Geographic Channel
  • Plateforme de diffusion : Disney +

Un premier épisode qui a du chien

Synopsis du premier épisode : Jeff Goldblum fait connaissance avec le meilleur ami de l’homme et analyse notre obsession pour lui.

Jeff Goldblum
© National Geographic

Pour ce retour devant la caméra, Jeff Goldblum nous a réservé une surprise ! C’est aux côtés d’un membre de sa famille que l’acteur réalise ce premier épisode. Et pas n’importe quel membre : son chien, Woody, qui l’accompagnera pour cette rencontre avec nos amis canins. Et pour cause : 63 millions de foyers américains possèdent un toutou ! Mais pourquoi éprouvons-nous tant d’attachement pour cet animal en particulier ? Comment expliquer le lien si unique que partagent les chiens avec leur famille ? C’est à ces questions que l’acteur va tenter de répondre, en allant d’abord rencontrer Tuna, chien-star sur Instagram. Jeff Goldblum s’essaye ensuite au mushing urbain, tiré sur un traineau par des huskies. Après un entretien avec le Docteur Evan Maclean, spécialiste dans le comportement animal, l’acteur se prête à une expérience angoissante : rester coincé sous des décombres, pour tester les capacités de recherche d’un chien secouriste. Avec toujours autant d’étoiles dans les yeux, Jeff Goldblum nous rappelle pourquoi nous aimons autant nos amis canins !

Un deuxième épisode en rythme !

Synopsis du deuxième épisode : Jeff Goldblum fait un grand jeté dans le monde entraînant de la DANSE.

Jeff Goldblum
© National Geographic

Pour ce deuxième épisode, Jeff Goldblum nous révèle l’un de ses talents cachés : la danse. Et c’est en compagnie de sa ravissante épouse, Emilie, danseuse et acrobate, que l’acteur ouvre le bal. Mais pourquoi dansons-nous ? Pourquoi notre corps a-t-il besoin de bouger lorsqu’il entend de la musique ? Après avoir partagé ses souvenirs de jeunesse, l’acteur n’hésite pas à ôter le noeud papillon pour enfiler les patins à roulettes dans une salle de rollers. Mais la danse est-elle réservée aux humains ? Pas si sûr ! Jeff Goldblum fait ensuite la rencontre de Diego, une otarie qui bouge en rythme ! L’occasion, au passage, d’en apprendre beaucoup sur le monde animal, toujours dans la bonne humeur, si caractéristique de Jeff Goldblum. Ce dernier termine son tour d’horizon par une initiation dans les danses de rue avec humour, mais non sans style ! En bref, un épisode qui nous donne envie de bouger !

Un troisième épisode qui a plus d’un tour dans son sac avec Jeff Goldblum

Synopsis du troisième épisode : Préparez-vous à être étonnés ! Jeff Goldblum part à la découverte des secrets qui entourent la MAGIE.

Jeff Goldblum
© National Geographic

Abracadabra ! D’un coup de baguette magique, Jeff Goldblum nous emmène à la découverte de la magie et de l’illusion, avec cette excellente question : pourquoi la magie nous fascine-t-elle autant ? Après tout, la magie repose sur la tromperie de notre esprit et pourtant, nous adorons être dupés. Avec son regard toujours émerveillé, presque enfantin, l’acteur s’intéresse à la magie sous toutes ses coutures. Du classique tour de cartes aux illusions enchanteresses, en passant par les tours de passe-passe et le mentalisme. Dans cet épisode, nous partons à la rencontre de magiciens, qu’ils soient de rue ou sur scène. Jeff Goldblum rencontrera même les grands maîtres de l’illusion, Penn et Teller, ainsi que Zach King. L’occasion au passage pour deux neurologues d’étudier les conséquences de la magie sur le cerveau de l’acteur. Ce dernier n’hésitera pas, enfin, à découvrir la magie sous un angle mystique, en compagnie de sorcières dans un coven. De quoi mettre des étoiles dans les yeux de tous les téléspectateurs !

Un quatrième épisode sous les feux de la rampe

Synopsis du quatrième épisode : Jeff Goldblum explore une passion qui génère plusieurs milliards de dollars : LES FEUX D’ARTIFICE.

Jeff Goldblum
© National Geographic

Des lumières qui crépitent dans le ciel… Un bruit assourdissant… C’est dans l’univers flamboyant des feux d’artifice que nous emmène Jeff Goldblum. Un business qui représente un milliard de dollars aux Etats-Unis ! Avec toujours autant de curiosité et d’enchantement, l’acteur s’intéresse à ce qui nous plaît tant dans les feux d’artifice. Est-ce simplement le jeu de lumières ? Ou y a-t-il d’autres raisons qui rallument la flamme de l’enfance en nous ? Après un rapide retour en arrière pour connaître les origines des feux d’artifice, Jeff Goldblum s’intéresse à la composition des feux. C’est finalement en compagnie de sa famille que l’acteur redécouvre le ciel, éclairé de mille nouvelles étoiles spectaculaires.

Jeff Goldblum, monstre sacré du cinquième épisode !

Synopsis du cinquième épisode : Jeff veut découvrir pourquoi nous aimons ce qui nous effraie le plus chez les MONSTRES.

Jeff Goldblum
© National Geographic

Attention, soyez prudents ! Dans ce cinquième épisode, Jeff Goldblum explore le monde effrayant des monstres… Et si nous les trouvons effrayants, soyons honnêtes, nous les trouvons aussi fascinants ! Et le présentateur en sait quelque chose, puisqu’il a incarné La Mouche au cinéma. Il retrouve d’ailleurs Phil Tippett, un maestro des effets spéciaux, qui a travaillé notamment sur Jurassic Park ou la saga Star Wars. Grâce à lui, il apprend à fabriquer son propre monstre de cinéma. Mais nul besoin d’aller dans les salles obscures pour trouver des monstres… L’acteur n’hésite pas à explorer les forêts, à la recherche du célèbre Big Foot. Mais que serait un épisode consacré aux monstres sans un petit tour dans une maison hantée ? Tantôt spectateur, tantôt acteur, Jeff Goldblum conclut ce tour d’horizon par une prestation des plus effrayantes…

Avec cette deuxième saison, Jeff Goldblum nous invite une fois encore à la redécouverte de notre quotidien, avec toujours autant de sympathie et d’émerveillement. A l’issue du visionnage de ces cinq nouveaux épisodes, on n’a qu’une question en tête : « à quand les prochains ? »

5/5 - (1 vote)
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *