Un parc Disney interdit enfin la revente du merchandising

Publié par Magali Milanini le 27 février 2023 | Maj le 15 avril 2023

La revente du merchandising est LE fléau des parcs Disney ces dernières années pour les fans. Qui n’a pas vu sur les réseaux sociaux des photos de personnes sortant des parcs avec les mains pleines de sacs remplis de Loungefly ou de Spirit Jersey exclusifs ? Et à quel prix se retrouvent ces mêmes produits sur les différents sites de revente comme Vinted ? Les fans Disney en ont assez de ne pas profiter des produits populaires et/ou en édition limitée à cause des revendeurs. Et c’est aujourd’hui une victoire pour nous tous : l’un des parcs Disney a officiellement interdit la revente de ses produits !

Le Spirit Jersey des 30 ans de Disneyland Paris : l’une des victimes de la revente

Un combat difficile

Laissons de côté notre frustration, pourtant au combien élevée, de rater l’objet de tous nos désirs pour des revendeurs qui vont s’en mettre plein les poches sur les sites de revente, et réfléchissons un peu. Les empêcher d’agir n’est pas vraiment une mince affaire.

Sur ShopDisney, l’achat de masse a été rendu plus difficile ces dernières années par la limitation du nombre d’articles en édition limitée par panier pour un compte. Les parcs Disney ont également tenté cette technique – plus ou moins… elle est réservée à quelques produits exceptionnels – mais les revendeurs aussitôt ressortis d’une boutique peuvent y revenir quasi-instantanément, sous couvert d’avoir laissé les produits à un complice, pour en acheter d’autres. Ils peuvent également changer de boutique, ou encore amener avec eux d’autres personnes de leur entourage pour acheter davantage d’exemplaires à revendre…

Ces mesures étaient limitatives, empêchant seulement un trop grand nombre d’achats par personne, sans pour autant en interdire la revente…

Tokyo Disney Resort interdit la revente du merchandising

C’est maintenant inscrit dans le règlement intérieur des parcs à thème de Tokyo Disney Resort, écrit noir sur blanc donc : « l’achat de marchandises ou de souvenirs à des fins de revente est un acte interdit ».

Cette interdiction s’assortit de sanctions telles que l’expulsion du parc, l’annulation des billets du revendeur et le refus d’accès aux zones de la compagnie, ajoutant : « Concernant toute violation des dispositions énoncées, la compagnie doit exercer un jugement raisonnable basé sur des motifs raisonnables. »

Ce n’est certainement pas la solution parfaite, car comment attraper ces revendeurs ? Nous retrouverons encore des produits japonais sur les sites de revente (chez eux, ce sont les popcorn buckets et les peluches qui font les frais des revendeurs), mais c’est un pas appréciable d’un parc Disney qui interdit enfin officiellement cette pratique, qui était du coup jusqu’à présent tolérée par ignorance du problème. Nous espérons que les autres parcs Disney feront bientôt de même !

Et pour en savoir plus, nous en parlons dans le sixième épisode de notre podcast à retrouver ici !

3.7/5 - (3 votes)
Lire la suite   Accident sur l'attraction Pirates of the Caribbean, l'enfant hors de danger
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *