Scarlett Johansson partage son expérience de Black Widow

Publié par Joshua Bobée le 3 janvier 2021 | Maj le 3 janvier 2021

Actrice la mieux payée de 2019 avec 56 millions, Scarlett Johansson revient avec les équipes de Marie-Claire sur ce rôle de Natasha Romanoff qu’elle porte depuis plus de dix au sein du Marvel Cinematic Universe. Une interprétation qu’elle devrait porter une dernière fois dans Black Widow autour d’une intrigue sur les terres natales de l’héroïne. Réalisé par Cate Shortland avec Florence Pugh, David Harbour et Rachel Weisz, Black Widow est attendu en salles le 5 mai 2021, une date encore conditionnée à l’évolution de la pandémie mondiale.

Scarlett Johansson et sa rencontre avec Natasha Romanoff

Dans un premier temps, Scarlett revient sur la pression qu’elle ressent autour de Black Widow, effectivement, après le raz de marée d’End Game, les attentes sont énormes. Une difficulté appuyée par la portée féministe de ce long-métrage,  une production racontant l’histoire d’une femme du point de vue d’une femme filmée par une femme. Actrice touche à tout, mise en lumière par son interprétation de Black Widow, acclamée pour son époustouflante performance dans Jojo Rabbit ou encore son incroyable simplicité dans Marriage Story, elle revient avec les équipes de Marie-Claire sur le chemin vers ce rôle qui changera sa carrière.

Scarlett Johansson est Black Widow dans Iron Man 2, Marvel Studios

Scarlett Johansson est Black Widow dans Iron Man 2, Marvel Studios

Elle aborde une des interprétations les plus fortes de sa carrière, en 2010, pour la pièce d’Arthur Miller : A View the Birdge, une interprétation libératrice. Ce rôle consacré par un Tony Awards est à l’origine de la force qu’elle offre à ses rôles depuis et elle lui a permis d’envisager un rôle comme celui de Black Widow. La même année, elle devient pour le monde entier la Veuve Noire de l’univers Marvel, un choix motivé par l’identification vis-à-vis du personnage :

 » Je recherche des femmes avec lesquelles je sens que je peux m’identifier à un certain niveau, pour lesquelles j’ai de l’empathie. C’est un peu compliqué, évidemment, car, vous pouvez avoir de l’empathie pour les gens de différentes manières et pour différentes raisons. Mais si je peux sympathiser avec un personnage, quelle que soit sa boussole morale, alors, c’est important pour moi. « 

Cette empathie pour son personnage, éclairée d’une certaine forme d’identification permet de mieux comprendre l’évolution du personnage de Natasha Romanoff. D’abord froide et agressive, elle s’investie au fur et à mesure des aventures des Avengers comme un membre reconnu d’une forme de famille. Cette évolution devrait trouver son origine dans Black Widow et espérons permettre de construire un final de choix pour un personnage ancré dans l’identité du Marvel Cinematic Universe.

Black Widow, un nouvel éclairage sur les secrets de la Veuve Noire ?

Natasha Romanoff, membre historique des Avengers, Marvel Studios

Personnage majeur du Marvel Cinematic Universe, Black Widow s’impose pourtant comme un des Avengers les plus secrets de la bande. Ces zones sont entretenues depuis le premier Avengers avec les allusions de l’Œil de Faucon aux évènements de Budapest, instants de la rencontre entre les deux personnages. Scarlett Johansson laisse entrevoir une exploration de ces évènements dans le livre officiel du film Black Widow :

 » Nous devons découvrir ce qui s’est passé à Budapest. Cela a débuté dans Avengers, quand Joss Whedon a lâché cette piste. Clint et Natasha parlent souvent de cette histoire, et vous obtiendrez un petit easter egg amusant dans Black Widow. Si nous ne retournons pas à Budapest pour expliquer ce qui s’est réellement passé, les gens seront insatisfaits. Je me suis moi-même demandé ce qui s’est passé là-bas. Black Widow ne reviendra pas en détail sur Budapest, mais il proposera un énorme point de départ pour comprendre la lourdeur du fardeau de Natasha. »

De nombreuses rumeurs annoncent d’ailleurs la présence du Faucon au casting confirmant les pistes posées par l’actrice. Black Widow s’intéressera aussi à la famille, un thème fort et à l’origine d’un nouveau point de vue sur Natasha Romanoff :

« L’un des thèmes du film est la famille. […] Qu’est-ce que la famille ? Comment cela nous définit-il ? Comment notre passé nous définit-il ? Comment notre famille – quelle que soit notre définition – , compose-t-elle qui nous sommes, pour le meilleur ou pour le pire ? »

Beaucoup d’espoirs reposent sur ce long-métrage car nous allons enfin pouvoir en savoir plus sur un des membres les plus mystérieux des Avengers. Une zone de mystère autour du personnage d’autant plus frustrante suite à la disparition de Natasha Romanoff durant la quête des pierres d’infinité d’Avengers Endgame.

Scarlett Johansson et Florence Pugh : deux visages d’Hollywood

Scarlett a profité d’une rencontre virtuelle avec sa partenaire d’écran Florence Pugh pour partager son ressenti sur les premières rencontres avec la jeune actrice. Excitée et nerveuse, elle avait l’air sure d’elle et curieuse dès les premiers essais, une rencontre unique puisqu’au même moment les deux actrices étaient en compétition aux Oscars. Elles reviennent toutes deux sur cette relation de confiance établie grâce à un respect mutuel, des exercices et une démarche authentique. Les deux actrices partagent aussi un point de vue affirmé sur la place des femmes dans le cinéma et plus généralement dans la société, une représentation des femmes qui s’imposera comme un des enjeu de l’exploration du passé de Natasha Romanoff.

Scarlett Johansson et Florence Pugh dans Black Widow, Marvel Studios

Scarlett Johansson et Florence Pugh dans Black Widow, Marvel Studios

Sur des notes plus légères, les deux actrices partagent leur souvenir d’une scène commune d’affrontement sur un toit à Budapest, censée être en plein hiver. Au-delà des sauts et autres mouvements spectaculaires, les deux actrices se rappellent d’un tournage en pleine canicule, couvertes de vêtements chauds et gratifiées de harnais absolument inconfortables. Johansson se souvient avec humour que la réalisatrice se promenait sur le plateau en jupe d’été avec un air joyeux, le dur métier d’acteur.

L’actrice profite de la fin de l’interview avec les équipes de Marie-Claire pour apaiser les frustrations liées aux nombreux reports de sortie des aventures de la Veuve Noire. Une situation difficile à vivre pour les équipes du long-métrage mais bien loin de la gravité d’une pandémie comme elle le rappelle avec justesse. Black Widow, un nouveau regard sur Natasha Romanoff en salles obscures dès le 5 mai 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *