Avengers : Endgame : notre critique du film garantie sans spoilers

Publié par Florence Varaldi le 24 avril 2019 | Maj le 30 avril 2019

Film le plus attendu de 2019, faut-il encore présenter le 22ème opus des studios Marvel ? Oui ? Vraiment ? Suite directe d’Avengers : Infinity War, création des géniaux frères Anthony et Joe Russo, Avengers : Endgame sort sur nos écrans le 24 avril. De nombreuses interrogations trouveront enfin leurs réponses dans cette suite. Notamment le destin de nos héros et héroïnes tombés au champ d’honneur, victime du Titan fou Thanos. Par respect pour le travail des réalisateurs et pour les fans qui méritent de vivre pleinement la superproduction offerte par les frères Russo, nous ne dévoilerons rien qui pourrait ternir votre expérience cinématographique. Bon film à tous !

Marvel Studios’ AVENGERS: ENDGAME..Tony Stark/Iron Man (Robert Downey Jr.)..Photo: Film Frame..©Marvel Studios 2019

Synopsis officiel et description technique d’Avengers : Endgame

  • Date de sortie : 24 avril 2019
  • Durée : 3h02
  • Réalisation : Joe Russo et Anthony Russo
  • Producteur : Kevin Feige, Stephen McFeely, Jon Favreau…
  • Avec : Robert Downey Jr, Chris Evans, Chris Hemsworth, Scarlett Johansson, Brie Larson
  • Genres : Action, fantastique, science-fiction
  • Nationalité : Américain
  • Production : Marvel Studios
  • Distributeur : The Walt Disney Company France

Thanos ayant anéanti la moitié de l’univers, les Avengers restants resserrent les rangs dans ce vingt-deuxième film des Studios Marvel, grande conclusion d’un des chapitres de l’Univers Cinématographique Marvel.

Marvel Studios’ AVENGERS: ENDGAME..Black Widow/Natasha Romanoff (Scarlett Johansson)..Photo: Film Frame..©Marvel Studios 2019

L’épopée héroïque selon Marvel Studios

Par où commencer ? Comment vous décrire, vous raconter cette expérience fantastique que nous offre Avengers : Endgame sans en dévoiler les secrets ? Voilà une mission bien difficile à remplir. Après l’énorme claque que fût Infinity War l’année dernière,  la barre est placée très haute pour ce deuxième opus. Et pourtant, sans trop en dire, il ne faut pas considérer Avengers : Endgame comme une « simple » suite, mais comme un grand arc narratif à part entière.  Comme l’indique le synopsis officiel, c’est à nouveau Thanos le grand méchant de l’histoire. Un opposant de taille contre lequel vont à nouveau lutter nos super héros et héroïnes préférés.  Le Thanos d’Endgame n’a rien à envier à celui d’Infinity War. Intimement persuadé que son destin est de sauver l’univers,  il est l’incarnation des Ténèbres. Heureusement, les protecteurs de la Terre feront à nouveau face, brillantes incarnations de la Lumière. Il ne s’agit rien moins que le combat du Bien contre le Mal, de la Lumière contre les Ténèbres qui se déroule devant nos yeux ébahis pendant près de trois heures. Mais rassurez- vous, vous ne verrez pas le temps passer !

Un mot sur nos Avengers. Le dernier combat contre Thanos a profondément marqué nos héros. Les pertes sont lourdes, très lourdes. La moitié des êtres vivants de l’univers sont partis en poussière.  Nos preux combattants et combattantes ont terriblement souffert et tenter d’avancer,  de passer à autre chose… est difficilement concevable.  Les thèmes approfondis lors des films de Captain America : le syndrome post traumatique, ou encore la culpabilité de survivant frappent durement au cœur tous nos Avengers. De même qu’à celui des spectateurs. Comment survivre à la perte de nos êtres chers ? Comme continuer à vivre après une telle horreur ? L’émotion est palpable, dès les premières minutes du film et vous tiendra en haleine jusqu’à la fin. Âmes sensibles et moins sensibles, les larmes couleront.  Soyez prévenus !

Marvel Studios’ AVENGERS: ENDGAME..Thor (Chris Hemsworth)..Photo: Film Frame..©Marvel Studios 2019

Avengers : Endgame,  une nouvelle réussite technique

Les frères Russo ont su s’entourer des meilleurs. Un point tout d’abord sur la structure scénaristique. A l’image d’Infinity War, l’un des grands écueils possibles était une mauvaise gestion du nombre impressionnant de personnages à l’écran.  Afin de les gérer correctement,  sans que l’une ne se fasse au détriment d’une autre,  les storylines s’enchaînent et se complètent.  C’est un ballet fluide, cohérent,  qui semble évident.  Pourtant, malgré ces trois heures, on en voudrait encore plus ! Le destin de nos protagonistes se déroule sous nos yeux. Nous vivons, nous crions, nous pleurons, nous rions lors de leurs aventures grandioses et touchantes. L’équipe des Avengers va être soumise à rude épreuve tout comme notre petit cœur.

On note une amélioration sur la photographie, en comparaison toujours avec Infinity War. Exit les quelques flous et le manque de texture que certains ont repéré sur Vision ou même Thanos. Ici tout est travaillé avec précision.  Les vaisseaux spatiaux sont de petits bijoux de technologie. Et la flamboyante Captain Marvel est sublime de puissance brute. La caméra suit les personnages dans leur course folle : à nouveau,  le choix fort des réalisateurs d’impliquer le spectateur est gagnant. Ajoutez à cela la musique épique d’Alan Silvestri et le thème propre à chaque héros qui vous donne des frissons à chaque fois que vous l’entendez. Que demandez de plus ?

Marvel Studios’ AVENGERS: ENDGAME..Photo: Film Frame..©Marvel Studios 2019

Avengers : Endgame : pourquoi cela fonctionne

Parce que nous avons tous profondément souffert lors du snap de Thanos l’année dernière.  Parce que voulions savoir comment nos super-héros allaient faire face à l’horreur d’un avenir sans êtres chers, sans amour. Chacun d’entre eux, que nous avons appris à aimer au fil des années,  depuis le début de l’aventure avec le premier Iron Man en 2008. Nous voulions connaître leur destin. Grâce au travail fantastique des réalisateurs et de l’ensemble des équipes techniques, cette aventure épique, nous pouvons la vivre pleinement, aux côtés de nos héros préférés. Fabuleux, fantastique, étonnant, tendre, cruel, surprenant, drôle… les qualificatifs ne manquent pas pour décrire cette épopée digne des grandes tragédies antiques. Comme dit précédemment,  il s’agit tout simplement de la lutte du Bien contre le Mal. Et il n’y a pas combat plus noble qui puisse nous rassembler,  nous fédérer autour d’une même cause.

Un grand merci aux frères Russo de nous avoir permis de vivre pareille aventure. Un grand merci à M. Marvel studios Kevin Feige, qui a annoncé que le prochain Spider-Man viendrait conclure la première phase de cette entreprise folle : faire vivre sur grand écran les grands classiques des comics américains. Et bien entendu merci Stan Lee, le papa de tous ces personnages hauts en couleur qui nous a malheureusement quitté en 2018.

Mission accomplie.

Captain America est fier de vous.

Chapeau l’artiste !

Marvel Studios’ AVENGERS: ENDGAME..L to R: Nebula (Karen Gillan) and Captain America/Steve Rogers (Chris Evans)..Photo: Film Frame..©Marvel Studios 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *