Captain Marvel : notre critique du film sur la super-héroïne

Publié par Florence Varaldi le 12 mars 2019 | Maj le 13 mars 2019
CA Y EST ! Elle est enfin arrivée ! Captain Marvel, la super-héroïne la plus puissante du Marvel Cinematic Universe est littéralement tombée sur Terre le 6 mars dernier et les résultats sont plus que positifs. Il s’agit du dernier film avant Avengers : Endgame qui viendra achever 11 années d’aventures. La fin d’une ère. Mais qu’avons-nous pensé de Captain Marvel ? Découvrez notre avis dans la critique ci-dessous.

Brie Larson est Captain Marvel

Informations et synopsis de Captain Marvel

  • Date de sortie : 6 mars 2019
  • Durée : 2 h 04 min
  • Réalisation : Anna Boden et Ryan Fleck
  • Scénario : Nicole Perlman, Meg LeFauve, Geneva Robertson-Dworet
  • Producteur : Kevin Feige
  • Avec : Brie Larson, Samuel L. Jackson, Jude Law, Clark Gregg, Ben Mendelsohn…
  • Genres : Action, Fantastique, Science fiction
  • Nationalité : Américain
  • Production : Marvel Studios
  • Distributeur : The Walt Disney Company France

Synopsis

Le début du film nous transporte sur la planète des Kree. Nous y suivons une femme dénommée Vers, membre d’une sorte de police galactique : la Starforce. Amnésique, elle ignore tout de son passé mais cela ne l’empêche pas de vouloir ardemment prouver sa valeur à ses coéquipiers. Envoyée en mission avec son équipe de la Starforce chez les Skrull, elle sera capturée. Ces derniers, extraterrestres métamorphes capables de prendre l’apparence de tout être vivant, semblent très intéressés par ses souvenirs perdus. On apprend en même temps que l’amnésie de Vers est due à un accident sur Terre. Direction la planète bleue, dans les années 90, pour empêcher les Skrull de mettre la main sur une scientifique et sa création qui bouleversera l’avenir des voyages spatiaux : un moteur « supraluminique ». Quel rapport avec Vers ? Rendez-vous en salles pour le découvrir.

Quand Carol Danvers est encore « Vers » et s’entraîne avec son mentor Yon-Rogg

Hommage à Stan Lee

Le film s’ouvre sur le logo Marvel Studios que nous connaissons bien. Vous savez, celui dans lequel apparaissent les héros et héroïnes Marvel : Captain America, Thor, Black Widow… Cette fois-ci, ce sont les différents caméos joués par Stan Lee dans les 21 films qui défilent les uns après les autres. De plus, après la projection du titre Marvel Studios, un message : For Stan : Pour Stan, apparaît à l’écran et s’affiche pendant plusieurs secondes. L’émotion est au rendez-vous. Dans la salle, chacun a véritablement été touché de voir cet hommage au créateur de nos super-héros préférés et bien sûr de Captain Marvel.

Bien entendu, le film contient également un tout nouveau caméo de Stan Lee. La légende de Marvel apparaît tôt, lors de la première séquence de course poursuite. En effet, après l’arrivée de Carol Danvers sur Terre, celle-ci part en chasse d’un Skrull métamorphosé en humain se cachant dans un train de banlieue. Dans le train, elle croise le regard d’un homme, Stan Lee, qui interprète un passager lisant le script de Les glandeurs, un film de Kevin Smith datant de 1995. Il s’entraîne sur son texte et récite : «Fais-moi confiance, véritable croyant». Elle lui sourit et passe son chemin. Anecdote : Stan Lee effectuait déjà un caméo dans le film de Smith, où il discutait avec un fan ultime de comics. A nouveau beaucoup d’émotions dans la salle !

Stan Lee, le créateur de Captain Marvel (1922-2018)

Qui est Carol Danvers alias Captain Marvel ?

Elle est intrépide, prête à tout, casse-cou, comme le prouve sa devise, “Plus haut. Plus loin. Plus vite.” Elle est également un modèle qui veut changer les choses, qui n’acceptera jamais la phrase “les filles ne peuvent pas faire ça.”

Voilà en quelques mots, l’essence de Captain Marvel. Premier film solo du MCU dédié à une femme, il était attendu au tournant par ses détracteurs comme par ses fans. Brie Larson a endossé une lourde responsabilité en interprétant cette super-héroïne. Et elle s’est en brillamment sortie. Le personnage de Carol Danvers était déjà une femme exceptionnelle avant de devenir Captain Marvel. Certains la jugent trop parfaite pour être crédible. Mais nous connaissons tous au moins une femme exceptionnelle dans notre entourage. Alors pourquoi pas une de plus ? Brie Larson a su interpréter avec brio une Carol Danvers forte, une Carol Danvers qui s’interroge sur son identité, perdue, mais qui reste fidèle à ses principes. Une femme qui s’est relevée à chaque fois qu’on a voulu la ramener à son statut de « femme incapable ». Une Carol Danvers drôle et empathique, qui a à cœur de protéger les humains de la Terre, mais aussi un jeune Nick Fury qu’elle vient juste de rencontrer. Une Carol Danvers surpuissante qui balaie d’un geste ses ennemis. De plus, à l’inverse de Wonder Woman qui fut la première super-héroïne à avoir un film dédié, elle n’a pas besoin d’une romance pour exister. Captain Marvel est forte, drôle, attachante, profondément honnête, déterminée, redoutable.

La toute-puissance de Captain Marvel

Les autres points forts du film

Captain Marvel est ce que l’on appelle une origin story. C’est un film qui raconte la naissance d’un personnage, comment celui-ci a obtenu ses pouvoirs. Or ici, le tandem de réalisateurs formé par Anna Boden et Ryan Fleck, a pris le parti de nous faire rencontrer une Carol Danvers qui a déjà ses pouvoirs ! Un choix audacieux qui permet au scénario de ne souffrir d’aucune longueur et de plonger le spectateur au cœur de l’intrigue immédiatement. Le duo est d’ailleurs plus connu pour ses films indépendants et intimistes qui placent le personnage au cœur du film. Cela donne de très belles scènes, notamment avec la rencontre de la meilleure amie de Carol et de sa fille. Où l’on verra un bon moment de transmission de flambeau comme on aime en voir, surtout chez Disney.

Que serait un grand film sans ses personnages secondaires ? Peu de chose, car si le personnage principal en est le pilier, les personnages secondaires qui gravitent autour de lui sont là pour l’enrichir et lui permettre d’évoluer. On salue l’excellente performance de Samuel L Jackson qui campe un Nick Fury rajeuni, bien plus léger et drôle que celui que l’on connait à notre époque. Cette origin story de Captain Marvel fait la part belle aux années 90 et on pourrait rajouter aux tandems des films d’action des années 90 comme L’arme fatale ou encore Une journée en enfer par exemple. Pourtant l’équipe de choc formée par Carol Danvers et Nick Fury se ferait presque voler la vedette par une boule de poils orange.

Carol Danvers rencontre le jeune Nick Fury : une alchimie immédiate

Des performances d’acteurs excellentes, des effets visuels étonnants que ce soient les combats spatiaux, le rajeunissement de Fury et Coulson ou l’animation des pouvoirs de Captain Marvel. Un soin tout particulier apporté aux éléments des années 90 qui vous font replonger quelques années en arrière. Avec ses bons et ses moins bons côtés (ah les joies du modem 56K !). Une bande sonore qui vous fera danser sur votre siège. Un chat roux. Un film humain. Un film d’action où l’humour fait mouche à chaque fois. Faites-vous une fleur : courez voir Captain Marvel au cinéma !!!

Et surtout, SURTOUT : restez bien jusqu’à la fin !

Captain Marvel : notre critique du film sur la super-héroïne
5 (100%) 6 vote[s]
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *