Critique d’Avengers : Infinity War

Publié par Brocéliande Nausicaa le 25 avril 2018 | Maj le 24 avril 2018

Attendu avec impatience par les fans Marvel de tous horizons, Avengers: Infinity War débarque désormais en salle et avec lui, une avalanche de choses à dire. Par souci de respect envers les futurs spectateurs et la volonté des deux réalisateurs qui tiennent à conserver l’ensemble des secrets du film, cette critique se fera uniquement sans spoiler. L’expérience de ce nouveau Marvel est telle qu’il est légitime de n’évoquer, ici, qu’une vague impression afin de préserver toutes les sensations que va vous procurer (ou pas) cet apogée dans le film de super-héros. Avengers : Infinity War est-il à la hauteur de nos attentes ? Réponse immédiate.

Infinity War

Affiche d’Avengers: Infinity War

Synopsis d’Avengers : Infinity War

Alors que le despotique Thanos tente d’exercer un contrôle sur l’univers entier grâce aux six Pierres d’Infinité, les Avengers et des alliés venus de toutes régions, qu’elles soient terrestres ou galactiques, vont devoir se réunir pour éradiquer la menace. L’enjeu gigantesque et le combat vont pousser les héros et les héroïnes à aller au-delà de leurs limites.

Avengers : Infinity War, ce qu’on attend

Quand les différents univers du Marvel Cinematic Universe se rejoignent

Ce nouveau film Marvel émet un risque de production énorme et il est évident que cela passera ou cela cassera auprès des fans. 19ème film de la franchise et constituant un apogée dans cette phase du Marvel Cinematic Universe (MCU), il réunit aussi une soixantaine de personnages. Comment rendre compte d’un bon film avec autant de personnages ? Il est évident que les développements personnalisés de certains personnages comme Iron Man, Captain America ou le récent Black Panther sont un plus majeur pour la compréhension du film et contribuent majoritairement à sa saveur. C’est pourquoi, le film a pris le parti évident de s’adresser à ceux qui ont suivi un minimum les différentes productions Marvel. Malgré tout, il se contente d’une intrigue simple à comprendre et qui pourrait plaire à un novice en la matière mais, sans surprise, on ne peut lier une complicité forte avec Infinity War sans s’être un peu penché sur le reste du MCU. Les frères Russo vont à l’essentiel et ne perdent pas un instant des quelques 2 heures et 20 minutes qui composent le film. Ils ont œuvré avec ingéniosité pour que chaque personnage trouve sa place de façon intelligente et les différents mélanges d’univers (crossovers) permettent aux fans de savourer des perspectives riches pour la suite du MCU.

Une (presque) réussite technique

Thanos s’apprête à en découdre dans Avengers: Infinity War

Avec un budget astronomique faisant du film, le film le plus cher jamais réalisé aujourd’hui, nous pouvons nous attendre à une réussite technique sans précédent. Cependant, Avengers : Infinity War est peut-être la limite de ce qu’on peut faire de mieux en terme de prouesse visuelle. Alors que nous montions toujours d’un niveau de films en films, Avengers : Infinity War n’apporte rien de plus que ces prédécesseurs et commet même quelques petites erreurs qui trahissent des images ou des personnages parfois peu approfondis au niveau de la texture. Néanmoins, ils ne font pas non plus tâche dans la beauté globale du film qui en ressort tout de même avec brio. Les frères Russo offrent également une réalisation épurée et une caméra sûre d’elle, épousant les chorégraphies des différents combats. Toujours dans le but d’aller à l’essentiel, le cadrage est précis et quasiment sans bavure là où le premier Avengers avait échoué. Le tout est porté par une bande originale mémorable où Alan Silvestri (Retour vers le Futur, Qui veut la peau de Roger Rabbit) brille sans nul doute en renforçant les attraits émotionnels du film. Le mélange des genres est savoureux, bien choisi, faisant d’Avengers : Infinity War, l’un des meilleurs en terme de bande son (mention spéciale pour les Gardiens de la Galaxie, sans aucune surprise).

Avengers : Infinity War : une véritable expérience

La rencontre entre les Gardiens de la Galaxie et Iron Man s’annonce délirante

Nos héros sont mis à mal dans ce film. Les frères Russo ont voulu les disséquer, les pousser à bout et les mettre en difficulté. La lumière jaillissante de ces êtres hors du commun tremble et nous pousse volontiers à agripper les accoudoirs du fauteuil où nous sommes assis. L’émotion est intense et cet avant-dernier opus de la saga Avengers nous malmène autant que nos personnages favoris. Bien sûr, il n’échappe pas à cette dose d’humour si propre au MCU et promet déjà des répliques mythiques toutes aussi intelligentes que délicieuses. Entre rires, larmes, applaudissements, frayeurs et concentration, Avengers : Infinity War promet une véritable expérience cinématographique à vivre. Simple mais efficace tout en étant novateur dans les émotions qu’il procure, Avengers : Infinity War ne ménage pas son spectateur et prend des chemins à risque qui ne manqueront pas de torturer ses fans dans l’attente de la deuxième partie du film attendue pour 2019.

Avengers : Infinity War n’est certainement pas révélateur de ce à quoi on s’attend et a su éviter de nombreux pièges qu’impliquerait un tel projet. N’oubliez pas ! En tant que fan Marvel, on reste dans la salle après le générique !

Critique d’Avengers : Infinity War
4.5 (90%) 4 votes
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *