Les secrets cachés de Big Thunder Mountain à Disneyland Paris

Publié par Emilie Guilloit le 8 octobre 2020 | Maj le 8 octobre 2020

L’attraction Big Thunder Mountain (aussi surnommée BTM pour les habitués ou encore « train de la mine ») est l’emblème du land dédié au Far West à Disneyland Paris : Frontierland. Elle est située en grande partie sur une île au centre de la Rivière du Far West (Rivers of the Far West), la gare étant de l’autre côté de la rive, un tunnel reliant les deux. Cette attraction était présente sur le parc dès son ouverture en 1992. On vous révèle tous les secrets cachés de Big Thunder Mountain : Hiiihaa !

L’île abritant Big Thunder Mountain : les secrets cachés des décors

Le décor est basé sur les élévations rocheuses de Bryce Canyon pour les parties bordant la rivière et les parties arrière, et de Monument Valley pour la partie centrale. L’attraction porte sur le thème des mines d’or du Far West qui étaient parcourues par des trains. Un des secrets cachés de Big Thunder Mountain pour augmenter le réalisme de l’attraction : le parc a reçu en cadeau une collection de 200 cactus en décembre 1992. En novembre 2015, BTM a connu sa plus grande rénovation, qui a duré près de 12 mois pour une rénovation totale : remise à neuf pour lui donner une seconde jeunesse, ajout de nouveaux effets spéciaux, mais aussi diminution des risques de pannes et d’incidents. C’est donc le circuit en entier qui a été rénové dans ses moindres détails. Cette rénovation est l’un des plus gros chantiers du vaste plan de réhabilitation des parcs de Disneyland Paris à l’occasion du 25ème anniversaire du resort.

réouverture de Big Thunder Mountain

réouverture de Big Thunder Mountain

Thunder Mesa : les secrets cachés derrière les légendes

Big Thunder Mountain est liée à l’autre attraction phare de Frontierland : Phantom Manor. Le propriétaire de la mine n’est autre de Henry Ravenswood, le propriétaire du fameux Manoir.

Big Thunder Mountain dans Thunder Mesa

Big Thunder Mountain dans Thunder Mesa

L’histoire de la petite ville de Thunder Mesa située dans l’Ouest Américain remonte à 1860 et recèle plusieurs secrets cachés. La mine était un point fort économique de la ville, exploitée par la Thunder Mesa Mining Company.  Cette mine était malheureusement maudite car elle abritait l’esprit de l’oiseau indien « Dieu Tonnerre », un aigle géant qui protégeait un trésor caché au creux de la montagne. Celui qui tenterait de le dérober s’attirerait les foudres de sa colère sous forme d’un tremblement de terre. A noter que vous pourrez le croiser dans la montagne en étant très attentif dans le virage précédant l’explosion de la mine dont il est l’auteur.

Monsieur Ravenswood, qui avait fait fortune grâce à l’exploitation de la mine, s’était fait construire un manoir victorien : vous aurez fait le lien avec Phantom Manor. Henry Ravenswood avait une fille, Mélanie (la mariée de Phantom Manor) fiancée à un homme, ingénieur à la mine de son père, dont elle était amoureuse. La veille de son mariage, un terrible tremblement de terre semblant provenir de la mine frappa Thunder Mesa. Vous pourrez retrouver l’explosion de la Mine au cœur de BTM ainsi qu’un léger tremblement de terre dans les tréfonds de Phantom Manor qui y font référence et qui prouvent le lien entre ces deux attractions.

Henry Ravenswood vécut de 1795 à 1860, sa tombe est d’ailleurs visible à Boot Hill (le cimetière situé derrière le manoir). Sa disparition semble mystérieusement liée à la légende de l’Oiseau Tonnerre. Suite à ce tremblement de terre, M. Ravenswood et sa femme Martha décèdent tous deux. Un monument a également été érigé en hommage aux mineurs disparus, à l’entrée de Boot Hill.

Les trésors cachés de Thunder Mesa

Les pépites des mineurs

Les références à la mine sont disséminés à travers tout Frontierland. Tout d’abord avec la boutique Eureka Mining Supplies : cette boutique est une dédicace aux mineurs qui lorsqu’ils découvraient une pépite d’or criaient « Eurêka ! ».

Les pépites, le véritable trésor des mineurs, sont représentées à travers trois restaurants présents sur Frontierland :

  • L’or pour le Lucky Nuggets (la belle pépite de Diamond Lill est d’ailleurs visible sur la devanture du restaurant) ;
  • L’argent pour le Silver Spur Steakhouse ;
  • Le bronze pour le Last Chance Café (dont l’enseigne est d’ailleurs criblée de balles… oups !).

    pépite d'or du Lucky Nugget

    pépite d’or du Lucky Nugget

Le long de l’attraction de Big Thunder Mountain vous trouverez un puits : si vous tendez l’oreille vous pourrez parfois entendre des mineurs. Sont-ils encore errants dans la mine ou est-ce leurs fantômes ? Le mystère reste entier.

Les secrets cachés des décors de Frontierland et Big Thunder Mountain

En face de BTM au niveau de son entrée, vous passerez à côté de cet énorme tracteur à vapeur qui à l’époque servait à tirer de lourdes charges. Cette authentique machine vient d’une famille demeurant dans le Missouri (États-Unis) et date de la fin du XVIII° siècle, elle se transmettait de génération en génération. Disney l’a acquise auprès de cette famille pour agrémenter son parc avec de vraies pièces authentiques. Avec l’argent récolté, le mari a pu offrir une bague à sa femme, ce qu’il n’avait pas pu faire pour leur mariage. D’autres objets provenant directement des États-Unis ont été installés en décoration thématique sur le land comme la machine à vapeur sur le quai d’embarquement ou encore les pelles et outils dans la file d’attente du train de la mine.

tracteur Thunder Mesa

tracteur Thunder Mesa

Les secrets cachés des habitants de la mine de Big Thunder Mountain

Au cœur de l’attraction au niveau de la seconde montée, des vêtements sont en train de sécher sur un fil : ils semblent appartenir au vieux Joe alias Catfish Joe, l’animatronique pêcheur qui réside avec son chien dans une cabane de l’autre côté de la montagne. Il est possible de l’apercevoir lorsque vous faites le tour du lac à bord du Molly Brown.

D’autres animatroniques sont présents sur la montagne : on y trouve un bouc du nom de Yon et également deux ânes nommés Beth et Björn : ces noms n’ont pas été donnés par hasard, car Beth Clapperton est la directrice artistique et Björn Heerwagen, le producteur manager ayant participé à l’édification de BTM.

Le secret caché de Baby Doe Mine

Sur le côté de l’attraction, visible depuis la file d’attente, vous pourrez trouver l’entrée d’une petite mine avec un petit wagon, nommée Baby Doe Mine. Baby Doe étant le nom donné aux enfants dont on ne connait pas le nom aux États-Unis.

Encore plus de secrets cachés !

Vous en voulez encore ? Voici trois petits secrets cachés concernant Frontierland et Big Thunder Mountain :

  • Les 3 arbres du centre de Thunder Mesa datent de bien avant 1992. En effet, ils se trouvaient en plein milieu du champs de betteraves lors des premiers travaux de terrassement et ont été transplantés le temps des travaux, puis replantés par la suite.
  • Sur toutes les poubelles de Frontierland figure l’année 1849 au cœur d’une étoile cernée de drapeaux. Cette année fait référence à l’arrivée massive d’immigrants en Californie pour la ruée vers l’or. Ces immigrants étaient d’ailleurs appelés les « forty-niners » en raison de l’année (vous pouvez retrouver un vrai forty-niner dans le Fort Comstock à l’entrée du land).
  • Sur la map de l’application de Disneyland Paris, en zoomant sur la Montagne de BTM on peut voir un Stormtrooper tout droit sorti de Star Wars s’amusant dans un wagon du train ! Il s’agit certainement d’un clin d’œil à Hyper Space Mountain (la Montagne de l’espace) pour faire le parallèle avec la Montagne de l’Ouest.

La randonnée la plus dingue de l’Ouest !

Pour profiter au maximum de la randonnée la plus dingue de l’Ouest, nous vous donnons ici quelques astuces bien utiles.

Lorsque vous emprunterez la file d’attente, il arrive que bien souvent la file de gauche soit un peu moins chargée que celle de droite, vous pourrez gagner quelques précieuses minutes d’attente, sachant que pour l’instant le système de Fast Pass (accès rapide avec un ticket) est indisponible depuis la réouverture du parc en juillet dernier.

Si vous aimez les sensations, il faut savoir que de nombreux passagers choisissent de s’asseoir à l’arrière de l’attraction dans les derniers wagons (en demandant poliment aux Castmembers – les opérateurs de l’attraction – c’est souvent possible). Cette option estime que les airtimes (sensations d’impesanteur, de tomber dans le vide ou de perte d’équilibre et allègement) seront plus puissants et plus longs.

Alors accrochez-vous à vos lunettes et à votre chapeau, c’est parti pour une folle traversée de 3 min 15 sec ! HiiiHaa ! Et ne ratez pas dans la première montée, le Hiden Mickey (Mickey caché) formé par des trous d’eau illuminés en couleur sur votre droite.

Alors, prêts à (re)découvrir Frontierland et son très célèbre Train de la Mine ? A vos bottes, prêts : Chevauchez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *