Rénovation Big Thunder Mountain

Quelques chanceux ont pu redécouvrir Big Thunder Mountain en avant première

Mélany, Community Manager chez Radio Disney Club, fait partie des quelques chanceux à avoir visité l’attraction Big Thunder Mountain ce vendredi 2 décembre 2016 à Disneyland Paris. Elle a eu le privilège d’assister à une visite guidée des coulisses de l’attraction en compagnie des imagineers Beth Clapperton (directrice artistique) et Bjorn Heerwagen (Production manager) et a pu embarquer pour la randonnée la plus dingue de l’Ouest en avant-première ! Voici les détails de son aventure.

Retour sur un chantier titanesque

Tout le circuit de l’attraction a été réhabilité dans les moindres détails. Outre la quantité faramineuse de litres de peinture et la remise aux normes de sécurité de l’attraction (« Safety first » comme le rappellent souvent Beth & Bjorn), beaucoup de détails ont été également revus. Le chantier s’est avéré très long et difficile pour les équipes techniques qui travaillaient dans un milieu de « montagne ».

Tout d’abord, la première montée de l’attraction (lift A) a subi un lifting, les éléments de décor de la mine ont été nettoyés et la cascade entièrement réhabilitée. C’est en arrivant à l’extérieur que l’on découvre une montagne flambant neuve avec une roche étincelante. Les conditions climatiques particulières de Marne La Vallée avaient en effet bien terni celle-ci depuis l’ouverture de l’attraction en 1992.

On retrouve des cactus plus vrais que nature sur le parcours, avant d’arriver à « Opossum Three » où la jolie petite famille a fait son retour ; en revanche, l’effet de mouvement n’existe plus. On rencontrera également par la suite deux coyotes, accompagnés d’un petit nouveau.Rénovation Big Thunder Mountain

Les technologies ayant énormément évolué depuis l’ouverture de l’attraction, le point photo a totalement été revu afin de se fondre entièrement dans le décor où une explosion semble avoir eu lieu récemment. Un coup de jeune qui ne fait pas de mal à ce point clé de l’attraction.

De nombreux détails de la montagne russe revus

La seconde montée (lift B) a aussi eu droit à son lifting. On redécouvre la cabane de Prospector Joe, ses vêtements, toujours aussi délicieux selon Monsieur le Bouc, et nos deux ânes préférés, qui « ont bien sûr été baptisés Beth & Bjorn », souligne avec humour Beth.

En arrivant au point culminant de la montagne, Beth a tenu à marquer une pause pour nous parler de l’investissement de Pat Burke, un de leurs collègues (décédé en 2014), à qui l’attraction doit beaucoup. Il a effectivement passé plus de deux ans à chiner, dans les nombreuses villes fantômes des États-Unis, tout le décor de l’attraction : son nom est d’ailleurs inscrit sur un élément de la file d’attente.

Dans un souci de réalisme, les arbres ont tous été remplacés : ils avaient tellement poussé qu’ils n’étaient plus à l’échelle de la montagne, rendant celle-ci moins impressionnante. Ils ont retrouvé une taille plus adaptée et rendent de nouveau l’illusion d’une montagne infranchissable.

Le final explosif de l’attraction !

Un final explosif attendra les visiteurs dans la dernière montée (Lift C) ! Le défi était ici d’intégrer la scène explosive présente dans l’attraction du parc d’Anaheim, tout en l’adaptant aux structures et dimensions inversées de Disneyland Paris (zone d’arrivée plus longue et montée plus courte sur le resort californien). Une tâche difficile qu’ont su relever sans démériter les Imagineers Disney. De nombreuses alvéoles ont d’ailleurs été creusées dans la roche pour y intégrer le matériel de projection. Le scénario : une lampe à huile de la mine se brise et allume une mèche qui va se propager jusqu’au stock de dynamite situé au sommet de cette dernière ascension « Ça va faire boom !!! », commente Beth.

Les cuves de C02 nécessaires pour cette nouvelle aventure mesurent près de 5 mètres et sont enterrées et dissimulées dans un décor thématisé aux allures de Frontierland proche de l’aire de jeux Pocahontas Indian Village.

Enfin, le dernier passage souterrain (la batcave) est toujours marqué par la présence de nombreuses chauves-souris, ces dernières ont d’ailleurs été réhabilitées également.

Rénovation Big Thunder Mountain

Petit détail supplémentaire : un pigeonnier a été ajouté juste avant le retour à la gare. Il s’agit en fait d’un élément de décor dissimulant un élément technique de l’attraction.

Les points d’eau rénovés, une part importante de l’attraction

Après des semaines d’hésitation, le lac a finalement été vidé. S’en sont donc suivis deux semaines d’un travail désagréable et éprouvant pour les équipes.

Un nombre incalculable de téléphones portables ont été retrouvés, mais également des casquettes made in « Disneyland Paris », des poissons (qui n’étaient pas présents en avril 1992) et même une imprimante ! (Aujourd’hui encore, personne ne sait comment elle a atterri la).

Le retour des Geysers de Disneyland Paris !

D’autre part, les geysers qui ne fonctionnaient plus depuis un moment ont été remis en état de marche !

La couleur des roches est désormais plus réaliste que jamais et beaucoup plus en corrélation avec Big Thunder Mountain, grâce à de nouvelles technologies en matière de peinture. La couleur n’est pas anodine puisque, en plus de paraître réaliste, elle s’adapte également au climat et aux animaux qui pourraient y élire domicile (les tâches de salissures paraîtront naturelles sur ce décor).

Après quelques questions, nous apprenons que les premiers tests « soft opening » de l’attraction se feront quelques jours avant la grande réouverture prévue le 17 décembre 2016. Alors un conseil, lors de votre prochaine visite à Disneyland Paris, courez vite découvrir Big Thunder Mountain pour « la randonnée la plus dingue de l’Ouest « .

Nous tenons par ailleurs à remercier Disneyland Paris, et particulièrement Mathias Dugoujon et Clément Révérand pour leur accueil et leur investissement lors de cette expérience aussi enrichissante que gratifiante. Un immense merci également à Beth et Bjorn pour leur bonne humeur et leurs explications passionnées ! Une expérience que nous ne sommes pas prêts d’oublier !

Big Thunder Mountain : Disneyland Paris annonce la réhabilitation

Disneyland Paris annonçait la semaine dernière une grande campagne de réhabilitation dans le parc Disneyland. Cette grande campagne de réhabilitation passe par Indiana Jones avec la démolition et reconstruction des éléments de décor du « Temple du Péril » ainsi qu’une révision du confort dans Space Mountain. Aujourd’hui, nous apprenons qu’un autre coaster du parc sera concerné, plus précisément à Frontierland. Vous voyez bien entendu duquel il s’agit : Big Thunder Mountain.

L’attraction connaît déjà une réhabilitation (retardée) outre-atlantique. Alors que les problèmes techniques touchent de plus en plus l’attraction chez nous en plus de la dégradation du décor, Disneyland Paris a annoncé aujourd’hui la réhabilitation de cette attraction. Cette réhabilitation devrait prendre un certain temps mais elle nous permettra de mieux revivre la randonnée la plus dingue de l’Ouest !

BTM

Rampe d’accès et quai d’attente pour handicapés à Big Thunder Mountain

Le concept de la rampe d’accès pour handicapés à Big Thunder Mountain est enfin dévoilé

Les parcs Disney ont souvent été mis à l’index pour manquement aux aménagements nécessaires pour les handicapés. Disneyland Paris répond à ces accusations.

« Au 1er janvier 2015, DLP devra être en conformité avec les règles de la loi Handicap de 2005 :

La loi Handicap du 11 février 2005 définit les nouvelles normes permettant l’accès de toute personne handicapée aux Établissements recevant du public (ERP). Dans ce cadre, le Code de la Construction et de l’Habitation a été modifié et dispose désormais que : « Les dispositions architecturales, les aménagements et équipements intérieurs et extérieurs (…) doivent être tels que ces locaux et installations soient accessibles à tous, et notamment aux personnes handicapées, quel que soit le type de handicap ». »

C’est à l’issu de la déclaration du chantier, consultable à la Mairie de Chessy que les travaux de la rampe d’accès pour handicapés à Big Thunder Moutain ont déjà commencé. Cette future rampe permettra de désencombrer la partie « débarquement » de la gare et contournera le bâtiment du côté du lac. Elle permettra aussi de faire office de quai d’attente pour handicapés. En voici le concept et les photos.

Source et photos : Disney Central Plaza

923521_10152760058155615_891525984_n

Concept de la rampe PMR

Photos des travaux :

img0136hy

img0145gp

img0154eb

 

Big Thunder Mountain : la locomotive en moins ?

Depuis quelques jours en 2015, diverses rumeurs annoncent une importante modification sur l’attraction Big Thunder Mountain à Disneyland Paris : un changement sur les trains de l’attraction. Nous allons d’abord vous répertorier les différentes rumeurs avant de vous confirmer ce qu’il en est réellement !

Paris monuments

Une locomotive fantôme à Big Thunder Mountain

En premier lieu, vous savez tous que, depuis quelques années, cette attraction accumule énormément de problèmes techniques, provoquant une fermeture en cours de journée, parfois à plusieurs reprises, voire des journées entières. Ces pannes sont dues à une fréquence trop rapprochée des trains lorsque ces cinq derniers sont sortis. En effet, un retard d’embarquement et les capteurs de sécurité détectent une erreur, ce qui paralyse l’attraction. Une des solutions est de rester en permanence à 4 trains mais cela ferait baisser le débit des guest, et donc augmenter le temps d’attente qui est souvent très long. L’autre solution serait d’augmenter la capacité des trains et n’en faire circuler que quatre, d’où les actuelles rumeurs…

btm 3

Les hypothèses sont donc :

suppression pur et simple de la locomotive : aucun intérêt ici

suppression de la locomotive et son remplacement par un wagon : on perd ici l’identité de l’attraction, la vapeur sur la montagne n’aurait plus aucun sens. Cependant, nous aurions eu là des wagons comme dans une vraie mine : sans locomotive. Un test a tout de même eu lieu sur notre parc, mais la direction Park and Resort de la Walt Disney Company refuse que la locomotive disparaisse.

ajout d’un wagon. C’est la solution qui parait la plus plausible et qui nous a été confirmé par plusieurs sources internes. Cela entrainera donc la modification des quais d’embarquement par l’arrière. Les avantages de cette solution sont nombreux : la storyline de l’attraction est gardée, le débit reste quasiment identique (24 wagons au lieu de 25 avec plus que 4 trains), plus de problèmes techniques liés à la sortie de 5 trains sur le parcours. On peut toutefois avoir quelques craintes sur la rapidité des trains dans l’attraction (le début du train prenant de la vitesse un bas de la descente), la capacité des freins à fonctionner correctement pour des trains plus lourds, le temps d’embarquement

btm2

L’attraction a rouverte et la locomotive n’a pas bouger ni le nombre de wagon… Dans le monde fantastique de Mickey, tout ne se passe pas d’un coup de baguette magique (malheureusement) !

Des filets dans la file d’attente de Big Thunder Mountain

Vous souvenez-vous des filets installés sur la façade de Main Street Transportation Company sur Town Square, depuis le mois de septembre 2013 ? Des mesures tout à fait similaires viennent d’être prises à l’égard du train de la mine parisien. Le Big Thunder Mountain vient d’être équipé de solides filets, le long d’une partie de sa file d’attente.

Serait-ce en partie dû aux visiteurs impatients ? De telles mesures permettraient a priori d’éviter aux guests de jeter leurs détritus sur les toits de l’attraction, voire même d’éviter à certains de s’y infiltrer. De nombreux déchets et chewing gums viennent sans conteste gâcher le faîte de cette attraction. Ces filets seront sûrement un test en attendant une solution sur le long terme.

L’une des attractions phares de Disneyland Paris nous réserve encore bien des surprises…

filet big thunder mountain disneyland paris

fb filet btm

fb filet btm 2