Skellig Michael, County Kerry, Irlande

Skellig Michael, County Kerry, Irlande

Skellig Michael, vous le savez, est l’un des hauts lieux de tournage de Star Wars – Le Réveil de la Force mais également de sa suite, Star Wars – Episode VIII. Cependant, la production de ces nouveaux volets, bien que très soigneuse de l’environnement et contrôlé par différents autorités publiques, a endommagé le site du patrimoine mondial de l’UNESCO selon Claire O’Halloran, guide de longue date à Skellig. Pire, les conséquences de certains incidents survenus sur Skellig, qui ne respectaient pas les recommandations pour les metteurs en scène, ont été prétendument dédramatisées…

Un tournage sans précaution

Ce site, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, est le foyer naturel de plusieurs espèces d’oiseaux et un écosystème préservé où ils évoluent, très populaire dans la culture irlandaise mais ultra-respecté par ses randonneurs, ses chalutiers sur ses côtes et ses rares habitants environnants… O’Halloran, experte guide à Skellig depuis 28 ans, a revendiqué que le tournage de 2014  :

s’était presque avancé sur les lieux sans grande précaution jusqu’à ce que le service des parcs nationaux et de la vie sauvage s’en mêle. Des Macareux, une des espèces trouvées sur l’île de Skellig Michael, en ont fait les frais…

Macareux

Macareux

Skellig Michael aura finalement subi des dégâts au niveau de sa faune

Le service des parcs nationaux et de la vie sauvage a ordonné une évaluation de l’environnement, et Lucasfilm Ltd, société de production derrière Star Wars, s’est exécutée en promettant d’écourter le projet pour minimiser leur dérangement sur l’île. Malgré cela, quelques poussins ont malencontreusement perdu la vie à cause du courant d’air créé par la descente de l’hélicoptère lors du premier tournage. Quand Lucasfilm y est retourné pour la seconde fois, des conditions plus rigoureuses ont été imposées par le gouvernement irlandais et ses services environnementaux et culturels. L’équipe de production a dû envoyer des rapports détaillés, approuvés par Heather Humphreys, ministre du patrimoine. Étrangement, ces rapports contenaient des données non-fiables, comme a pu le découvrir le service des parcs nationaux et de la vie sauvage.

Le gouvernement irlandais assure que les équipes ont été respectueuses lors du tournage de Star Wars

Basés sur les comptes rendus de O’Halloran, les espèces d’oiseaux qui étaient encore des oisillons pendant le tournage ont souffert des conséquences désastreuses liées à l’important passage d’humains sur les terres. De plus, quelques anciens bâtiments ont été aussi abîmés durant le tournage de l’Episode VIII. Humphrey a néanmoins nié toutes les charges de O’Halloran et a insisté pour que l’on s’occupe de ce qui avait été abîmé, minime par rapport à la menace de la vague de touristes prévue en pleine saison (liée justement à l’engouement autour du lieu avec la saga cinématographique). Après avoir été discréditée par le Ministre, O’Halloran a affirmé :

qu’elle voulait juste donner de la voix aux intérêts publics parce qu’elle souhaitait empêcher de futurs échecs de contrôle et que de malheureux incidents se produisent de nouveau.

Ard-Skellige