3ème parc à Disneyland Paris : est-ce un rêve ou une réalité ?

Publié par Mégane Loisel le 17 février 2020 | Maj le 17 février 2020

Alors que Disneyland Paris investit des milliards dans l’extension du parc Walt Disney Studios, la question revient souvent : va-t-il y avoir un 3ème parc à Disneyland Paris ? De nouvelles informations ont été communiquées dans la presse écrite suite à de nouvelles négociations entre la destination, l’État français, la région Île-de-France, le département Seine-et-Marne, la RATP et l’aménageur public. Ces négociations ont conduit à la signature d’un avenant à la convention signée en 1987 entre l’ensemble des ces acteurs.

Un 3ème parc à Disneyland Paris, est-ce possible ?

Sur le papier, ce nouveau parc serait tout à fait réalisable, puisqu’il est prévu dans l’accord signé avant l’ouverture de Disneyland Paris entre de nombreuses parties. C’est le 7 février 2020 qu’un accord a été conclu (il s’agit du 9ème avenant apposé à la convention) dans lequel la possible réalisation d’un 3ème parc a été repoussée de 2026 à 2036 ! Il faut bien comprendre que nous parlons ici d’un nouveau parc et non pas d’un land, les extensions Marvel avec Avengers Campus, Star Wars avec Galaxy’s Edge et sur le thème de la Reine des Neiges ne sont donc pas comprises dans cet accord.

Les conditions et les conséquences de cet avenant

Et que se passe-t-il si Disneyland Paris ne tient pas son engagement ? Comme nous l’inique l’avenant, si d’ici mars 2036 un 3ème parc n’a pas été construit, EuroDisney S.C.A. (société qui possède Disneyland Paris) perdra les terrains prévus à cet effet. Ils reviendront alors à l’aménageur public qui pourra en disposer. Eh oui, ce 3ème parc en terme de chiffres pourrait apporter un million de visiteurs supplémentaires. C’est donc un manque à gagner considérable qu’il faudra gagner ailleurs ! Pour information, ces terrains sont situés sur les communes de Magny-Le-Hongre et Bailly-Romainvilliers.

Mais avant d’en arriver là, The Walt Disney Company considère que la destination Disney française doit atteindre à minima 22 millions de visiteurs annuels dans l’ensemble des deux parcs, afin que la création d’un 3ème parc soit viable. Seulement, nous en sommes loin actuellement avec une moyenne de 15 millions de visiteurs annuels. Il est donc important pour Disneyland Paris de trouver de nouveaux moyens de dynamiser le parc afin d’attirer toujours plus de visiteurs et atteindre ce pallier décisif avant 2036. Si l’objectif est atteint, alors Disneyland Paris devra présenter un programme détaillé avant 2040.

Un avenant qui touche également la périphérie de Disneyland Paris

Au delà du 3ème parc à Disneyland Paris, repousser l’échéance de la convention de 1987 permet au Resort de consacrer plus de place, temps et moyens à d’autres projets comme celui de développer davantage de logements notamment pour les salariés de Disney qui sont toujours plus nombreux à faire vivre la magie. Au delà également, si nous nous rapprochons de Bailly-Romainvilliers, est évoqué la possibilité de créer une aile est à Village Nature Paris (l’avenant permet de repousser la construction de 2020 à 2030).

Alors que la création d’un 3ème parc à Disneyland Paris fait rêver un grand nombre de personnes, pour le voir sorti de terre il faudra encore s’armer de patience car de strictes conditions ont été posées dans le Resort parisien et sous réserve d’atteindre ces objectif, l’avenir de cet agrandissement est plus qu’incertain. Quoi qu’il en soit, il est préférable que le parc prenne le temps de grandir afin de proposer toujours plus de magie à ses millions de visiteurs. En attendant, nous aurons d’ici quelques années la chance de découvrir les nouveaux lands du parc Walt Disney Studios.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *