Casse-Noisette et les Quatre Royaumes : cinq raisons d’aller le voir

Publié par Joshua Bobée le 27 novembre 2018 | Maj le 28 novembre 2018

Dès ce mercredi 28 novembre, Disney proposera un voyage fantastique avec son nouveau long-métrage : Casse-Noisette et les Quatre Royaumes. Une aventure pleine de magie, de gourmandises et de couleurs qui s’annonce comme un avant-gout des fêtes de fin d’année. Pour les plus indécis, voici cinq raisons qui nous donnent envie de filer en salle dès mercredi, sucre d’orge, pain d’épice et chocolat chaud sous le bras afin de découvrir ce nouvel univers.

La féerie visuelle

Les Quatre Royaumes de Casse-Noisette, dessins préparatoires, The Walt Disney Company

Les Quatre Royaumes de Casse-Noisette, le Palais des Régents, dessins préparatoires, The Walt Disney Company

Argument de choix, la créativité visuelle des Quatre Royaumes de Casse-Noisette laisse sans voix. En effet, de vrais bonbons pour le monde de la Fée Dragée, un parterre de fleurs pour le Royaume d’Aubépin ou l’incroyable architecture orthodoxe du Palais des Régents, l’équipe de design emmenée par Guy Hendrix Dyas a fait le choix de construire la plupart des décors de premier plan. Les créatifs avaient plusieurs objectifs : augmenter l’immersion des acteurs et des spectateurs et aussi offrir de l’authenticité aux nouveaux univers créés. Un processus de production fastidieux où le seul objectif était l’émerveillement du public, l’esprit Disney en somme.

L’hommage au ballet Casse-Noisette

Que serait Casse-Noisette sans sa célèbre musique, un classique du ballet reconnaissable dès les premières notes ? Celle-ci possède une place centrale dans cette réinterprétation des Studios Disney avec une ambiance sonore qui évolue selon les différents Royaumes en conservant l’esprit orignal de la composition de Tchaïkovski. Il s’agit d’ailleurs du Tenor Andrea Bocelli en duo avec son fils qui chante Fall on Me, le titre issu de la bande originale de Casse-Noisette et les Quatre Royaumes.

L’autre grand moment du Casse-Noisette de Disney, c’est la scintillante performance de l’étoile Misty Copeland. Première danseuse de l’American Ballet Theater depuis 2015, elle offre un moment d’élégance et de grace dans un riche décor qui traverse chacun des Royaumes de Casse-Noisette.

Des acteurs fantastiques pour Casse-Noisette et les Quatre Royaumes

casse noisette et les 4 royaumes

Clara au milieu d’Aubépin, Frisson et la Fée Dragée

Keira Knightley est la Fée Dragée, Reine de la Terre des Bonbons, Helen Mirren en Mère Gingembre, Reine de la Terre des Amusements, Morgan Freeman est Drosselmeyer, l’oncle de Clara, Richard E. Grant est Frisson, le Roi de la Terre des Flocons de Neige, Eugenio Derbez est Aubépin, le Roi de la Terre des Fleurs, Misty Copeland est la Princesse Ballerine et la jeune Makenzie Foy déjà riche d’une forte expérience est Clara, une équipe de rêve pour porter les aventures de la jeune fille au cœur des Quatre Royaumes de Casse-Noisette. La pléiade de personnages est unique et atypique, souvent à l’image de leurs incroyables Royaumes.

L’époustouflante valse de costumes

Cent cinquante costumes pour les scènes principales, plus de sept cents costumes pour la scène de bal et une petite centaine de couturier, des chiffres qui donnent le vertige. Et c’est à la costumière oscarisée Jenny Beavan accompagnée de ses équipes que l’on doit ce souci du détail apporté aux tenues des acteurs de Casse-Noisette et les Quatre Royaumes. Des costumes qui sont à l’image des personnages qui les portent : la Fée Draguée (Keira Knightley) dans une robe gourmande et colorée, le Roi Fleur avec un ensemble riche en motifs ou encore Clara interprétée par Mackenzie Foy dans une robe en organza douce et fragile comme son personnage.

Une ambiance de fêtes de fin d’année

Casse-Noisette et les Quatre Royaumes, le Bal du réveillon, The Walt Disney Compagny

Casse-Noisette et les Quatre Royaumes : le Bal du réveillon, The Walt Disney Compagny

Si l’histoire du classique Casse-noisette est déjà évocatrice de l’esprit de Noël, la réinterprétation de Disney s’impose elle comme un incontournable des fêtes de fin d’année. Un excitant voyage féerique qui débute dans la plus pure tradition avec la réception de Monsieur Drosselmeyer (Morgan Freeman), le parrain de Clara. Au programme : un bal somptueux dans une grande salle de réception richement décorée de gros nœuds rouge, châteaux en pain d’épice, sapin hors norme, statues monumentales et hors d’œuvres a volonté, l’ensemble à la lumière de mille bougies. L’immersion dans le plus merveilleux des réveillons de Noël est immédiate.

Et surtout n’hésitez pas à jeter un œil sur notre avis sur le nouveau conte de Disney, en salles dès mercredi 28 novembre.

Casse-Noisette et les Quatre Royaumes : cinq raisons d’aller le voir
5 (100%) 3 votes
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *