Catherine Powell : les raisons d’un départ

Publié par Edouard Cardey le 10 octobre 2019 | Maj le 11 octobre 2019

Fin septembre, le New York Times nous apprend le départ de Catherine Powell, ancienne présidente de Disneyland Paris, qui gérait depuis mars 2018 la branche Disney Parks & Resort Western Region de la Walt Disney Compagny incluant le resort parisien ainsi que Disneyland Resort et Walt Disney World Resort. Bien qu’elle aide les équipes de ces resort à la transition, c’est maintenant Bob Chapek, président de la section Disney Parks, Products and Experiences qui sera en charge de son rôle. Il existe plusieurs raisons au départ soudain de cette femme tant appréciée par les fans Disney qui était dans l’entreprise depuis 2004.

« L’échec » de Star Wars : Galaxy’s Edge

Le mot échec peut sembler fort pour parler de Star Wars : Galaxy’s Edge mais les résultats du land ouvert en mai à Disneyland Resort et fin août à Walt Disney World Resort ne sont pas ceux attendus par la Walt Disney Compagny. En effet, beaucoup de monde était attendu à l’ouverture de ces lands. Premièrement, parce que c’est Star Wars, mais surtout la communication qu’ont fait les parcs concernés était impressionnante avec par exemple des fenêtres de temps à réserver pour pouvoir profiter de Batuu. 

Mais cela ne s’est pas réellement passé puisqu’au premier jour d’ouverture du land en Californie, les parcs étaient vides. De plus, les foules dans ce land ne sont pas si impressionnantes à Disneyland à l’heure actuelle. Concernant le land du parc Disney’s Hollywood Studios, beaucoup de monde était présent à l’ouverture fin août (avec 6 heures d’attente pour l’attraction Millenium Falcon : Smugglers Run) mais cela est resté moins important qu’à l’ouverture de Toy Story Land ou Pandora – World of Avatar. D’ailleurs, à l’heure actuelle les temps d’attente pour la seule attraction de Star Wars : Galaxy’s Edge affiche des temps d’attente moins importants que pour les attractions Slinky Dog Dash et Flight of Passage. Enfin, suite à l’ouverture des lands, de nombreuses promotions sont apparues afin d’inciter les gens à venir.

Photo du faucon millenium a Galaxy's Edge en partie responsable du départ de Catherine Powell.

Star Wars : Galaxy’s Edge

Plusieurs raisons peuvent expliquer ces mauvais résultats : la frayeur des visiteurs face à la communication qui promettait une foule impressionnante dans les lands, l’absence de Fast Pass ou encore la présence d’une seule attraction sur les deux promises avec le land puisque Star Wars : Rise of The Resistance n’ouvrira ses portes que le 5 décembre prochain en Floride et le 17 janvier 2020 en Californie. Néanmoins, une des conséquences majeures est le départ de Catherine Powell de la Walt Disney Company.

Le cinquantième anniversaire de Walt Disney World

Une autre raison aux restructurations actuelles au sein de la Walt Disney Company est l’approche du cinquantième anniversaire de Walt Disney World Resort en 2021 qui ne doit pas être raté. De nombreux projets sont prévues comme l’arrivée de nouvelles attractions, la réorganisation du parc EPCOT, de nouveaux hôtels, de nouveaux spectacles nocturnes et sûrement d’autres surprises à venir… Et tout cela a un coût qui impacte déjà les parcs à l’heure actuelle.

Cela ne s’observe pas uniquement avec la réorganisation actuelle mais de nombreuses restrictions s’opèrent en ce moment dans le resort floridien. Des spectacles de jours qui rythment les journées dans les parcs ont des horaires réduits ou disparaissent complètement, comme par exemple le Burudika Band et le Dino-Riffic Dance Party à Disney Animal’s Kingdom, ou le spectacle de marionnette The Muppets Present… Great Moments in American History au parc Magic Kingdom. Cela, ajouté au nombreux travaux qui ont lieu, se traduit par moins d’activités dans les parcs. D’ailleurs, Disneyland Resort souffre aussi de ces coupures de spectacles avec la disparition du Pixarmonic Orchestra à Pixar Pier.

Les mauvais résultats de Star Wars Galaxy’s Edge associés à la célébration des 50 ans de Walt Disney World Resort qui va coûter cher semblent être à l’origine des nombreux changements au sein de la Walt Disney Company dont le départ de Catherine Powell.

Photo des célébrations de Mickey et Minnie à Walt Disney World géré par Catherine Powell

Celebration de Mickey et Minnie

Les changements dans la Walt Disney Company après le départ de Catherine Powell

Catherine Powell s’occupait  de la branche Disney Parks & Resorts Western Region qui comprenait Disneyland Resort, Walt Disney World Resort et Disneyland Paris. C’est maintenant Bob Chapek, président de la branche Disney Parks, Products and Experiences qui s’occupera de ces rôles. Ce départ est suivi par d’autres changements au sein de la Walt Disney Compagny :

  • Josh D’Amaro, actuellement président de Disneyland prend la présidence de Walt Disney World.
  • Rebecca Campbell, à la tête des branches Europe, Middle East and Africa Direct-to-Consumer devient présidente de Disneyland Resort.
  • L’actuelle président de Walt Disney World, Georges Kalogridis devient président de la branche Development and Enrichment.
  • Enfin, Disneyland Paris sera maintenant géré par Michael Colglazier, actuellement à la tête des parcs en Asie. Natacha Raflaski reste à la présidence du resort parisien mais dépendant maintenant de ce dernier.

Et vous, que pensez-vous du départ de Catherine Powell ?

1 commentaires sur "Catherine Powell : les raisons d’un départ"
  1. Baudèle

    Très mauvaise chose que cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *