Flaques d’eau – Les Courts Métrages Disney sur Disney+

Publié par Magali Milanini le 10 septembre 2020 | Maj le 10 septembre 2020

Flaques d’eau est le tout premier épisode de la série Les Courts Métrages Disney, disponible sur la plateforme Disney+. Cette série offre la possibilité aux artistes Disney de créer leur propre court-métrage, en leur laissant quartier libre. L’histoire, la technique d’animation utilisée, les thèmes abordés, les équipes peuvent laisser libre court à leur imagination, ce qui nous offre de véritables pépites. Flaques d’eau a justement pour thème l’imagination, celle des enfants plus particulièrement, et l’effet néfaste que peuvent avoir les téléphones portables sur celle-ci, à travers l’histoire d’un petit garçon et de sa sœur.

Fiche technique de Flaques d’eau

  • Titre original : Puddles
  • Titre français : Flaques d’eau
  • Réalisateur : Zach Parrish
  • Genre : famille, anthologie, animation
  • Durée : 2 minutes
  • Diffusion : Disney+

Synopsis du court-métrage : Un jeune garçon découvre que les flaques d’eau le téléportent dans un monde féérique. Il essaye en vain d’attirer l’attention de sa sœur qui reste rivée sur son téléphone, incapable de voir la magie qui l’entoure.

Flaques d'eau

La conception de Flaques d’eau

Comme avant tout court-métrage de la série « Courts métrages Disney« , le réalisateur est invité à raconter ses inspirations et ce qui l’a poussé à sa création. Zach Parrish s’est notamment inspiré de sa famille pour le personnage principal de Flaques d’eau, et plus précisément de son neveu, dont l’imagination est débordante. L’histoire en elle-même lui est venue alors qu’il habitait devant une école primaire. Tous les soirs, ils voyaient les élèves en sortir les yeux rivés sur leur téléphone portable. Le but a donc été de montrer la confrontation entre l’imagination d’un enfant en opposition avec l’attrait du téléphone portable…

L’imagination : le maître mot du court-métrage

Le court-métrage commence alors que deux enfants, un petit garçon et sa sœur adolescente, sortent de leur maison donnant sur une rue résidentielle en ville. La pluie est tombée peu de temps auparavant et de nombreuses flaques d’eau jalonnent la chaussée. Vous imaginez bien ce que fait un petit garçon dans ces cas-là, au grand dam de ces parents qui devront faire la lessive ensuite ! Noah se précipite donc pour sauter dans les flaques. Mais, surprise ! Quand il saute dedans, il disparait pendant un court instant pour ressortir dans une autre flaque, véritablement propulsé dans les airs. Très fier, il essaye de montrer sa trouvaille à sa sœur mais celle-ci ne réagit pas, trop concentrée sur son téléphone, les messages qu’elle envoie et les selfies qu’elle prend pour les réseaux sociaux. Noah sort donc les grands moyens, il arrache le téléphone des mains de sa sœur et le jette dans une flaque, à travers laquelle il disparait. Le frère et la sœur plongent donc de l’autre côté, pour nous dévoiler enfin ce qui s’y déroule.

Les quelques secondes nous montrant ce monde parallèle fantastique sont visuellement époustouflantes et on se met facilement à la place des deux enfants émerveillés. En effet, difficile de s’attendre à cette vision féérique d’un paysage dans lequel évoluent des animaux aquatiques, de différentes tailles, espèces et couleurs. Si les deux petits humains sont bien ancrés au sol, les créatures marines flottent et nagent près d’eux, dans le ciel, nous faisant oublier toutes nos connaissances sur la gravité.

En conclusion, Flaques d’eau est un petit court métrage plutôt simple qui, loin d’avoir la profondeur de ses compères Chatbull et L’envol, a le mérite de nous donner le sourire et d’expliquer aux enfants et de rappeler aux adultes que la vie est belle pour peu qu’on s’y intéresse vraiment, et que pour cela, il est nécessaire de lever le nez de nos téléphones portables, qui nous empêchent de voir ce qui nous entoure. Et vous qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *