Les secrets du Carrousel de Lancelot à Disneyland Paris

Publié par Clara Eischen le 22 juin 2022 | Maj le 22 juin 2022

Bien souvent, qui dit parc d’attractions dit présence d’un Carrousel et Disneyland Paris ne fait pas exception à cette règle avec son manège « Le Carrousel de Lancelot ». Situé dans la cour se trouvant à l’arrière du château en plein cœur de Fantasyland, ce manège de type traditionnel invite petits et grands à monter en selle et à prendre part à une balade équestre en plein cœur du Moyen-Âge. Découvrons ensemble les secrets et détails de cette attraction.

Le carrousel de Lancelot tel qu’on peut le voir depuis la cour du Château

De l’idée née dans la tête de Walt Disney à l’émergence du carrousel dans les parcs Disney en passant par Disneyland Paris

Du vivant de Walt, à l’époque où ses filles n’étaient alors encore que des enfants, ce dernier aimait emmener les fillettes faire un tour de carrousel à Griffith Park (Los Angeles). Quand ce génie de l’animation a décidé de créer ses parcs à thèmes, placer un carrousel dans chaque parc était une évidence. Voici un bref aperçu des différents carrousels Disney :

  • 17 juillet 1955 : King Arthur Carrousel à Disneyland Resort à Anaheim en Californie ;
  • 1er octobre 1971 : Prince Charming Regal Carrousel à Walt Disney World en Floride ;
  • le 15 avril 1983 : Castle Carrousel à Tokyo Disney Resort au Japon ;
  • 12 avril 1992 : Le Carrousel de Lancelot, à Disneyland Paris ;
  • 8 février 2001 : Actuellement connu sous le nom de Jessie’s Critter Carousel, mais originellement appelé King Triton’s Carousel, à Disney’s California Adventure ;
  • 4 septembre 2001 : Caravan Carrousel à Tokyo DisneySea ;
  • 12 septembre 2005 : Cinderella Castle est le dernier carrousel à avoir vu le jour à Hong Kong Disneyland.

Si nous reprenons ces dates nous constatons que tous ont un point commun : tous les carrousels étaient présents dès l’ouverture de leur Parc.

Cependant, l’emplacement du Carrousel de Lancelot, à Fantasyland, à cet endroit n’est pas anodin : la plaine de la Marne en 1179 a accueilli l’un des plus grands tournois moyenâgeux accueillant de nombreux chevaliers prêts à participer aux jeux. En outre, ce fut également l’endroit où l’on couronna le roi Philippe Auguste.

Le carrousel de Lancelot s’inscrit donc dans un contexte chargé d’histoire et regorge de détails et secrets.

De la musique aux décors : un carrousel typiquement traditionnel rempli d’anecdotes et d’histoire

Quand on connait la légende arthurienne, textes et histoires narrant la vie d’Arthur et de ceux qui l’entourent, il n’est pas difficile de se rendre compte que le Carrousel de Lancelot est directement inspiré de ces récits et rend plus particulièrement hommage à Lancelot, comme le nom de l’attraction l’indique ainsi qu’aux chevaliers de la table ronde.

L’histoire de Lancelot et de la Dame du Lac est retracée au travers des 9 fresques de l’attraction. On peut y apercevoir notamment la scène emblématique où il est adoubé chevalier de la Table Ronde par le Roi Arthur. L’enclume présente dans la cour du Château juste à côté du carrousel n’est pas anodine et est en lien direct avec l’histoire de l’attraction.

Le plafond étoilé, les miroirs, les sculptures, les dorures, les parterres de fleurs, ainsi que la couleur du chapiteau, aux tons mauves, bleus, blancs, soutenu par de longs poteaux bleus ne sont que des éléments mettant en avant le mythe en question. En parlant des poteaux soutenant le chapiteau, saviez-vous qu’il s’agit d’une représentation des lances des chevaliers sur lesquels on peut d’ailleurs retrouver des écussons au-dessus de chacune d’entre elles.

Au centre du Carrousel trône Big Nelly, l’orgue qui diffuse, sous un rythme enchanteur, les musiques des plus grands classiques Disney. On reconnaîtra aisément les musiques de Bella Note, Chim Chim Cheree, When you Wish upon a star, et nous en passons. En plus d’être facilement reconnaissables, ces musiques sont en parfaite harmonie avec les musiques du land qui l’entoure, puisque Fantasyland a cette particularité de ne pas avoir sa propre bande musicale (à l’instar des autres lands) mais d’être plongé dans l’ambiance des musiques des attractions qui le composent. Pour la petite anecdote, Big Nelly est une vraie pièce historique puisque cet orgue vient d’un vrai carrousel du XXème siècle.

Autre élément historique, Neptune et Queen’s, les deux chars composant l’attraction, sont eux aussi issus d’un vrai carrousel. Pour la petite anecdote, le nom de ces deux chars n’ont pas été laissés au hasard :

  • Neptune :  si on analyse bien les dorures et fresques apparaissant sur le char, on peut voir qu’il est tiré par un cheval à la tête de serpent et est majoritairement orné de fresques aux tons verts. On peut donc déduire que ce char rend hommage au Dieu de la mer : Neptune qui a offert aux homme… le cheval.
  • Queen’s : avec ces traits or et rouges qui rappellent la monarchie, ce char est orné d’une tête de reine ainsi que d’ailes d’ange. D’où son nom Queen’s, un nom qui est encore une fois en raccord avec le thème de l’attraction et l’histoire de Lancelot.

Outre ses deux chars, le carrousel de Lancelot compte 86 chevaux tous différents les uns des autres de par leur couleurs, leurs formes ou leurs attirails scintillants et richement ornés. Il est à noter que certains chevaux ne bougent pas. Aviez-vous d’ailleurs remarqué que les chevaux étaient placés de sorte à représenter les couleurs de l’arc en ciel ?

Même si chaque destrier est unique il faut quand même distinguer ceux se situant à l’extérieur du carrousel de ceux se situant à l’intérieur.

  • Les 16 chevaux situés à l’extérieur du manège sont l’œuvre de l’artiste Joe Leonard qui a harnaché les montures d’une armure chevaleresque dorée (18 carats) et colorés et qui sont fait de Tilleul d’Amérique (corps) et de peuplier (pour les jambes). Le bois est en effet un matériau plus robuste. En réalité l’artiste à confectionné 17 chevaux mais il y en a 1 en backstage en cas de besoin.
  • À l’instar de ces comparses extérieurs, les chevaux intérieurs, plus petits, quant à eux sont en fibre de verre et non en bois. De plus leur harnachement est plus sobre aux tons majoritairement blancs. Ils ne sont pas l’œuvre d’un artiste spécifique mais des Imagineers.

Du haut de leur mètre 82 (approximativement), chaque cheval a donc fait l’objet d’un travail minutieux, propre à chacun et constitue dès lors un véritable bijou.

Le Carrousel de Lancelot, une attraction vintage spécifique à la France qui émerveille petits et grands.

Le carrousel de Lancelot se distingue et se démarque des autres carrousels Disney grâce à certaines spécificités propres à Disneyland Paris tels que les 2 chars par exemple (aucun autre carrousel n’a de char). En outre il est le seul à rendre hommage aux carrousels originels du Disneyland Park à Anaheim car ils partagent tous les deux le même univers, celui des chevaliers de la Table Ronde : Lancelot pour Disneyland Paris et le Roi Arthur pour Disneyland Resort. Exception faite du King Arthur Carrousel, le fait de ne pas dédier le carrousel à un personnage existant dans l’univers Disney constitue une spécificité française.

Le carrousel de Lancelot est en quelque sorte le trait d’union entre la France (de par sa représentation de la légende arthurienne tout au long de l’attraction) et les États-Unis d’Amérique (construit dans un style typique de Philadelphie puisque crée par la Philadelphia Toboggan Company).

Bien que cette attraction vise essentiellement et majoritairement un public familial avec leurs jeunes bambins, nous ne pouvons que vous recommander de vous y arrêter, de l’observer et d’enfourcher votre fidèle destrier afin de profiter d’une balade équestre historique et artistique au son des plus grands classiques Disney vous faisant voyager en plein cœur de la légende arthurienne .

Pour les traqueurs des « Hidden Mickey » sachez que cette attraction n’en contient pas… Ou devrait-on dire : n’en contient plus. En effet il fut un temps cette attraction avait un Hidden Mickey situé sur la croupe gauche du cheval doré, mais depuis lors ce dernier à été recouvert.

Désormais, quand vous harnacherez vos montures pour votre prochaine ronde à l’ère du Moyen-Âge, ouvrez l’œil, observez tout ce qu’elle a à vous proposer… Cette attraction au côté vintage regorge en effet de chefs d’œuvres, de détails, de secrets et d’anecdotes historiques, qui en font l’une des endroits phares de Disneyland Paris.

5/5 - (5 votes)
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.