Véritable symbole de Disneyland Paris, le vertigineux et somptueux château de la Belle au Bois Dormant sert d’épicentre aux cinq lands du Disneyland Park qui s’organisent autour de lui. Il domine ainsi littéralement l’ensemble du resort. Lors de vos visites, vous admirez sa grandeur et sa beauté dès votre arrivée sur Main Street U.S.A., vous profitez de la jolie vue panoramique sur Fantasyland offerte par ses balcons, et vous vous réjouissez en faisant un peu de shopping dans les deux boutiques Disney du rez-de-chaussée. Mais connaissez-vous toute l’amplitude des mystères qu’il renferme ? Avez-vous déjà porté votre attention à la multitude de détails qu’il recèle ? Pour le vérifier et en savoir toujours plus sur cette icône de la destination parisienne, lisez la suite !

Le château de la Belle au Bois Dormant disneyland paris

Le château de la Belle au Bois Dormant disneyland paris

Un château tout droit sorti d’un conte de fée

Comme vous le savez, le château de Disneyland Paris s’inspire du dessin animé La Belle au Bois Dormant, sorti en 1959. Nous y retrouvons donc de nombreux éléments du film, allant du plus évident au plus subtil. À l’extérieur, tout comme dans le film d’animation, le château est construit sur une butte de verdure, et les arbres aux alentours, de deux à cinq mètres de hauteur, sont taillés en forme cubique. De plus, vous pouvez observer sur sa plus haute tour un vitrail éclairé censé représenter la présence du roi dans le château.

chateau dessin La Belle au Bois Dormant

À l’intérieur, vous pouvez contempler neuf tapisseries retraçant l’histoire de la princesse endormie en profitant de la douce musique tirée du ballet de Tchaïkovski, lui-même inspiré du conte. Si vous ouvrez l’œil, vous pourrez remarquer que le vitrail faisant face à Fantasyland représente deux symboles du film, rappelant l’une des scènes principales, lorsque les fées s’élèvent au-dessus du berceau et offrent un don à Aurore : la rose, incarnant le don de la beauté, et deux colombes, représentant celui du chant.
rose colombe château la belle au bois dormant

En fonction de la lumière, et grâce à un procédé d’illusion d’optique, les deux images s’alternent, laissant voir au visiteur, tantôt une rose, tantôt deux colombes. Sous le château, dans des grottes obscures, vous pouvez faire face au terrible dragon. Long de 27 mètres, il reste le plus long robot construit par les Imagineers. De temps en temps, il se réveille et grogne face aux visiteurs les plus téméraires qui ont osé troubler son repos !

Dès le départ, les Imagineers avaient compris que le château de Disneyland Paris devrait être pensé différemment des autres. En effet, alors que les châteaux des parcs américains s’inspirent de châteaux français, en faire de même pour celui du parc parisien ne dépayserait pas suffisamment les visiteurs majoritairement français et européens, habitués à ce type d’architecture. La priorité des Imagineers fut alors de placer le château sous le thème de la fantaisie et de l’imaginaire. Références à l’histoire de France et touches fantaisistes se sont alors entremêlées pour offrir un résultat unique. En atteste notamment la couleur rose pastel choisie pour le château, renforçant cette impression d’être sorti tout droit d’un conte de fée.

Une inspiration variée

Puisqu’il fallait créer une structure ne ressemblant pas aux architectures françaises, les Imagineers ont visité pas moins d’une vingtaine de châteaux en piochant ici et là des idées afin d’élaborer une œuvre inédite. Ceux-ci se sont inspirés d’un très grand nombre de lieux et monuments historiques français. Le point de départ était le Mont Saint-Michel, entouré de roche et de verdure, et qui grimpe vers le ciel en dominant les alentours.

Le mont st michel

Le mont st michel

Voici quelques exemples des sites et édifices dont se sont servis les Imagineers :

  • le château de Chambord pour ses vitraux ;
  • le Musée de Cluny pour ses tapisseries ;
  • l’Église de Saint-Séverin de Paris pour ses colonnes ;
  • les hospices de Beaune pour ses tuiles ;
  • les châteaux d’Ussé et d’Azay-le-Rideau pour leurs tours ;
  • les dessins de Viollet-le-Duc pour la restauration du château de Pierrefonds pour les tourelles et les toitures coniques ;

L’idée des tours, toitures et girouettes peintes à la feuille d’or 23 carats est par ailleurs inspirée des illustrations du livre d’enluminures médiévales Les Très Riches Heures du Duc de Berry.

Les influences du château de Disneyland Paris sont donc multiples. Mais rappelons qu’il ne s’agissait pas de copier ce qui existait déjà, mais de s’en inspirer et surtout de le transformer à la sauce Disney.

Les vitraux : un art ancestral

Nous ne pouvons pas parler du château sans évoquer ses incroyables vitraux. Lors de la construction du château, les Imagineers ont fait appel à un spécialiste des vitraux, originaire de Grande-Bretagne, Paul Chapman. Bien que déjà octogénaire lors du commencement des travaux, Chapman, après avoir travaillé notamment pour la reine d’Angleterre et avoir participé à la restauration de Notre-Dame, accepta de superviser la création des vitraux du château de la Belle au Bois Dormant. Car il s’agit bien là d’un art artisanal inhabituel, et rares sont les personnes capables d’assurer leur entretien. Heureusement, Disneyland Paris assure la survie de certains métiers en voie de disparition, tel que celui d’artisan verrier. Ce dernier doit inspecter très régulièrement les vitraux du château afin de détecter la moindre fissure, car les vitraux sont des pièces extrêmement fragiles. Ceux-ci sont réalisés avec exactement la même technique qui était utilisée au 12ème siècle, à l’exception près qu’aujourd’hui, les artisans travaillent depuis un atelier, alors qu’à l’époque ils travaillaient directement sur les vitraux dans l’édifice. De plus, tout comme au Moyen Âge, les vitraux du château parisien servent à raconter une histoire. Pour réaliser un vitrail complet, cela peut prendre plusieurs mois : plus il y aura de pièces à assembler, plus ce sera un travail complexe, minutieux et long. Notons également que les vitraux ne sont pas seulement présents dans le château, mais qu’il y a environ une centaine de mètres carrés de vitraux sur le resort, comme par exemple la coupole du magasin Emporium à Main Street U.S.A. 

vitrail disneyland paris

vitrail disneyland paris

Quelques détails architecturaux

Au niveau de son architecture, le château de la Belle au Bois Dormant est une structure de 50 mètres de haut. Il est composé de 16 tours, de 3 à 15 mètres de hauteur environ, dont la plus lourde pèse 15 tonnes. L’édifice est marqué par des formes gothiques, même si l’ensemble ne peut être enfermé dans un seul style architectural tant ses inspirations sont diverses. Nous vous expliquions plus haut que l’une des priorités des Imagineers était de garder l’esprit Disney. C’est ce qu’ils ont fait, notamment en estampillant les girouettes autour du château du ‘D’ de Disney. Aussi, nous pouvons découvrir des petites têtes de Mickey dessinées sur certaines briques ainsi qu’un blason orné de trois lions, symbole de la famille Disney, situé à gauche du château, au-dessus de l’entrée de Fantasyland. Enfin, la couleur rose pâle du château a été choisie avec soin parmi un grand panel de couleur : il a fallu trouver une couleur qui tranchait avec le ciel souvent gris de la région, tout en reflétant au mieux la lumière. Tout comme ses homologues des autres parcs Disney, le château de Disneyland Paris est orienté au Nord afin d’éviter les contre-jours aux visiteurs souhaitant l’immortaliser en photo ou en vidéo.

La conception du château de Disneyland Paris

Pour terminer, voici quelques concepts art concrétisant les idées des Imagineers dans la création du château.

concept art château de la Belle au bois dormant disney

concept art château de la Belle au bois dormant

(crédit photo : https://www.pinterest.com/pin/231161393344199708)

Cette esquisse date de 1987, soit 5 ans avant l’inauguration du château qui eut lieu en même temps que l’ouverture du parc le 12 avril 1992. Nous pouvons reconnaître assez facilement notre beau château et ses principales caractéristiques : de nombreuses tourelles, un aspect élancé grâce à un certaine hauteur, l’appui sur une colline avec des roches et des arbres, les douves, la couleur principale du château en rose pâle, l’entrée avec sa forme particulière et sa herse, etc. Nous pouvons toutefois noter quelques différences notables, comme la couleur rouge de certains toits sur le concept art alors qu’elles ont été peintes en bleu et or, les petits drapeaux au sommet de chacun d’entre eux qui sont absents en réalité, la proportion de d’arbustes et de roche qui est beaucoup plus importante sur le concept art, etc.

Sur le concept art suivant, nous pouvons découvrir l’intérieur du château.

concept art château de la Belle au bois dormant

concept art château de la Belle au bois dormant

(crédit photo :

Le château de la Belle au Bois Dormant

Nous remarquons sur celui-ci que l’aspect médiéval l’emporte sur le fantaisiste, avec par exemple les banderoles à dessins héraldiques et les gardes en armure d’acier. Le visuel global est bien différent du résultat réellement réalisé. Cependant, le grand escalier et l’étage supérieur sont des éléments que nous retrouvons aujourd’hui dans le château de Disneyland Paris. Par ailleurs, le dessinateur a tout de même souhaité conserver une touche Disney en représentant les personnages du dessin animé en statues de pierre. Les avez-vous aperçus ?

Lors de ces phases de création et d’esquisses, un projet de château futuriste a également été développé :

chateau futuriste disneyland paris

Crédit photo : http://mapage.noos.fr/dtpdossiers/DossierChateau.htm

Celui-ci a été réalisé par Tim Delauney, qui a d’ailleurs réalisé le Discoveryland parisien. Même si le projet ne s’est pas réalisé, les Imagineers s’en sont tout de même inspiré pour réaliser la fontaine de la Place des Frères Lumières aux Walt Disney Studios :

mickey walt disney studios

La construction du château de la Belle au Bois Dormant

La construction du resort parisien a commencé le 2 août 1988 pour se terminer en avril 1992, juste avant l’ouverture. La réalisation du château en elle-même représente un travail immense, nécessitant de nombreux et divers corps de métiers ainsi que l’entraide de dizaines d’ingénieurs et ouvriers.

Château de la Belle au Bois Dormant Construction Disneyland Paris

Photo du château de Disneyland Paris en construction en 1992

construction château belle au bois dormant

Photo du château de Disneyland Paris en construction en 1992

Pour terminer, nous vous proposons deux vidéos disponibles sur Youtube présentant la construction du château en accéléré, ici et .

Voici une partie des secrets révélés du plus beau château Disney. Lors de votre prochaine visite, vous pourrez vous pencher davantage sur les détails qui s’y cachent et savourer encore plus intensément toute sa splendeur. Pour terminer sur une anecdote, saviez-vous qu’un projet de château futuriste avait été développé à la place du château actuel ?

On l’a échappé belle, n’est-ce pas ?

Le Château de l’Imagination à Paris !

A l’occasion d’un grand concours européen, Disneyland Paris a confié à des enfants la conception du château de leur rêve, en leur donnant l’occasion d’être les architectes d’un jour pour créer le « Château de l’Imagination« . Du 6 au 24 février inlcus, des milliers d’enfants étaient invités à faire parvenir leur chef-d’oeuvre sur papier ou en représentation miniature à Disneyland Paris, via un site internet en ligne, créé spécialement pour le concours.

chateau imagination 02

Originalité, créativité et faisabilité technique étaient les trois critères fixés au jury pour permettre de sélectionner 16 créations parmi toutes celles reçues par Disneyland Paris pour son Château de l’Imagination.

Château de l'Imagination

 L’imaginaire devient réalité :

« De l’esquisse à la création » : à partir de ces dessins, les équipes de Disneyland Paris vont rendre l’imaginaire réalité avec, tout d’abord, la réalisation d’une maquette du futur château éphémère. Le château sera presque grandeur nature, avec une hauteur de 10 mètres, et prendra place du 08 au 11 mai aux Jardins des Tuileries, dans le Carré des Sangliers plus précisément, à Paris. Petits et grands pourront contempler mais aussi visiter ce château puisqu’il abritera un espace qui proposera plusieurs animations pour les enfants.

chateau imagination 10

Les gagnants du concours, en plus de voir leur création prendre vie, gagneront un séjour de 2 nuits/3 jours dans l’un des hôtels Disney de Disneyland Paris et pourront y admirer, entre autre, le Château de la Belle au Bois Dormant qui les a peut-être inspirés. Certaines créations pourraient être également exposées à Disneyland Paris.