La musique dans les Gardiens de la Galaxie

Publié par Baptiste Pouant le 20 juin 2018 | Maj le 21 juin 2018

Chaque franchise Marvel a son univers et son identité. Mais s’il y en a une qui se démarque c’est bien les Gardiens de la Galaxie. Et pour cause, la musique y tient une place particulière, donnant aux films une saveur que n’a aucun autre Marvel. Quiconque a vu les Gardiens de la Galaxie a forcément remarqué l’importance de la musique. Le Awesome Mix vol. 1 et le Awesome Mix vol. 2 peuvent être considérés comme des personnages à part entière dans l’histoire. Petite présentation de ces héros très particuliers avant de parler de leur place au sein de l’équipe des Gardiens de la Galaxie.

gardiens de la galaxie

Des playlists intemporelles dans les Gardiens de la Galaxie

Chaque film a droit à son propre volume du Awesome Mix. Des titres des années 60-70 uniquement, mais tellement intéressants. Ils collent à merveille avec l’ambiance des films. Que du culte, difficile de dire quelle chanson ou quel artiste se détache des autres. En UN mot INDÉMODABLE.

Awesome mix vol. 1

Élément central des Gardiens de la Galaxie, ce premier volume rythme la formation de l’équipe et leur affrontement contre Ronan l’Accusateur.

Dans ce mix se côtoient des monstres sacrés de la chanson comme Marvin Gaye (Ain’t no mountain high enough), David Bowie (Moonage daydream), ou encore Blue Swede (Hooked on a feeling). Entre autres. Impossible de ne pas fondre devant la danse de Baby Groot sur I Want You Back des Jackson 5. A vous de juger :

Awesome mix vol. 2 :

Emblème de l’épisode 2, ce second volume de Awesome Mix débute avec Mr Blue Sky. Au cours d’une scène d’ouverture mythique, Groot se déhanche au son des Electric Light Orchestra alors que le reste de l’équipe affronte un monstre multidimensionnel. Une scène totalement improbable mais tellement amusante !

Le film fait également parler le groove de Parliament avec son Flash Light. Sam Cooke (Bring It On Home To Me) est également de la partie. Bien sûr la liste est encore longue et on vous laisse la découvrir.

Awesome mix vol. 0 :

Bonus de taille dévoilé par James Gunn (le réalisateur) il y a quelques mois. Un volume 0 du mix existe bel et bien. Ceci dit on ne l’entend pas dans les films. Il a servi à instaurer une ambiance « feel good » (« bien être » en français) sur le tournage. Comme quoi le Awesome Mix a transcendé les pages du scénario pour venir s’imposer dans la vie et le travail des équipes de tournage.

La place de la musique dans les Gardiens de la Galaxie

Bien sûr les chansons sont cultes et cela sert à merveille le film. Mais ce qui donne toute la saveur et la profondeur, c’est la place que la musique tient dans l’histoire. Comme dit plus haut, c’est presque un personnage à part entière.

Les chansons suivent Star-Lord depuis son enfance au moyen de son baladeur cassette. Ce baladeur est le dernier objet qui le rattache à ses origines terriennes. Mais le plus important, le plus touchant c’est le fait que c’est tout ce qu’il lui reste de sa mère. Le Awesome mix vol. 2 est même le dernier cadeau qu’elle lui ait fait sur son lit de mort.

Sachant cela, difficile de lui en vouloir quand il part en vrille dès qu’on y touche ! Cette relation, à la limite du symbiotique, que Peter Quill entretient avec ses chansons donne une autre dimension au héros. Une dimension touchante, humaine, qui complète de façon merveilleuse son côté impertinent et imprudent. Il est quand même vraiment humain pour un demi-dieu…

Il faut aussi de mentionner que Peter aura attendu 30 ans pour ouvrir le paquet contenant le vol. 2. C’est dire l’importance que ces cassettes ont pour lui. On peut presque dire qu’il se résout à l’ouvrir quand il a enfin fini par se trouver une nouvelle famille en les personnes des Gardiens de la Galaxie.

Le top 3 de Baptiste, rédacteur spécialisé dans l’univers Marvel

3 – Hooked on a feeling : Le contexte, les gardiens sont faits prisonniers et envoyés en prison. Un des gardiens récupère le baladeur de Star-Lord et commence à le bidouiller. La chanson démarre. Le moins que l’on puisse dire c’est que Star-Lord apprécie moyennement.  La chanson fait partie intégrante de la scène, elle ne fait pas que l’accompagner. En témoigne la réplique de Star-Lord qui cite carrément la chanson, le groupe et l’année de sortie. Énorme ! Ce que j’adore c’est surtout le contraste entre le rythme léger et entraînant de la chanson ainsi que l’aspect un peu problématique de la situation des personnages.

2 – Mr Blue Sky : Scène d’ouverture des Gardiens de la Galaxie Vol.2. L’équipe affronte un monstre interdimensionnel. A côté de ça Groot danse au son de Mr Blue Sky. Cela donne une scène absolument mythique. Je la place sur la deuxième marche du podium parce que j’adore la chanson à la base. Tout le monde la connaît. Elle est souvent reprise dans des pubs (on pense notamment à un célèbre opérateur de téléphonie), ou même dans des films. Encore une fois superbe contraste entre une chanson légère et une scène à la limite du dramatique. C’est un peu l’ADN de la franchise.

1 – Ain’t no mountain high enough : De nouveau, une chanson géniale que j’ai découverte dans un autre film, produit par Disney, et qui m’a influencé dans ma jeunesse, Le Plus beau des Combats. En plus de cela, dans l’histoire du film elle a une saveur particulière. Émouvante à plus d’un titre.

Star-Lord ouvre le dernier cadeau de sa mère après plus de 30 ans : Awesome Mix vol. 2. Première chanson. Difficile de dire ce que le personnage ressent. Ensuite Gamora esquisse une danse pour lui remonter le moral.  L’image passe sur Yondu, et on se rend compte que, bien qu’il se soit fait doublé, il aime Peter Quill sincèrement.

Autre émotion intense en fin de chanson. Groot est en vie !!!! On s’en doutait bien sûr mais quand même.  Pour moi : cette scène de clôture + cette chanson = scène parfaite. Rien d’autre à ajouter.

Le top 3 de Nausicaa, rédactrice spécialisée Star Wars et Marvel

3 – Cherry Bomb – The Runaways : Quoi de mieux qu’une bonne musique bien rock pour se rebooster avant une quête à la pierre d’infinité ? Nos héros nous offrent une scène d’union entre douceur et humour où chacun des Gardiens prouvent qu’ils sont prêts à en découdre face à Ronan. Du rock cher aux Gardiens puisque nous retrouverons la célèbre reprise d’I Love Rock’n Roll de Joan Jett dans le petit spectacle Les Gardiens de la Galaxie : Awesome Dance Off. Des musiques qu’on connait, qui nous font immanquablement danser et qui nous donnent envie de faire la bagarre avec nos héros pour sauver le héros ! Personnellement, j’ai faillis me lever du siège au ciné ! Et ce « ch ch ch », comment y résister ?

2 – Father and Son – Cat Stevens : Moment de douceur surtout après cette claque improbable qu’est le final des Gardiens de la Galaxie Vol. 2. (Attention spoiler) Cette dernière scène où cette chanson passe aussi bien de façon intradiégétique qu’extradiégétique, a le don de m’émouvoir à chaque fois. La cérémonie d’hommage au personnage si monstrueusement attachant de Yondu n’est que sublimée par cette douce mélodie qui finit le film par une apothéose magique. Elle avait totalement sa place dans le contexte du film où le rapport père/fils est omniprésent.

1 – Guardians Inferno – The Sneepers ft. David Hasselhoff : Mon immense coup de coeur pour cette musique signée Marvel dans un gros délire que seul Les Gardiens de la Galaxie peuvent se permettre. Avec un clip bien rétro et une musique épique sur fond de paroles bien sympas, Guardians Inferno est une musique gardienne par essence, une musique galactique et parfaitement composée pour l’occasion. Elle ambiance le générique de fin avec panache non sans auto-dérision ! Et puis… il y a David Hasselhoff qui chante dessus. Tout de même !

La musique dans les Gardiens de la Galaxie
5 (100%) 1 vote
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *