Star : une exposition pour le lancement de la nouvelle section de Disney+

Publié par Manon Taccoen le 15 mars 2021 | Maj le 15 mars 2021

Star vient d’arriver sur la plateforme Disney+. Mais connaissez-vous le catalogue immense qui est maintenant disponible ? Disney France nous a proposé une exposition mettant en valeur une partie du contenu et surtout les thèmes majeurs qui sont représentés. Nous vous proposons un petit tour de l’exposition pour mieux connaître et comprendre ce sixième monde de Disney+, qui comprend plus de 40 séries et 250 films !

Des acteurs emblématiques

L’exposition commence par des photos, portraits d’acteurs emblématiques. Chacune de ces photos est en fait extraite d’un des films ou d’une série du catalogue. Ainsi, on a un premier aperçu de la diversité et de la qualité du contenu qui nous est proposé, et dont les acteurs sont ici les ambassadeurs.

Entre films intimes et films de voyage

Nous rentrons ensuite dans le vif du sujet. Un premier mur nous est présenté, exposant des films Touchstone Pictures. Mais ce qui fait vraiment le lien entre ces films, c’est l’impact émotionnel sur le spectateur. Chaque film représenté va parler d’un problème précis auquel n’importe qui peut être confronté au cours de sa vie. C’est le cas par exemple du Cercle des poètes disparus dans lequel il est question de trouver sa propre voie dans la vie, ou de Pour l’amour d’une femme, film qui expose un couple mis à l’épreuve par la dépendance à l’alcool et décrit la route vers la sobriété. Ces films sont représentatifs de l’excellence hollywoodienne de ces 30 dernières années et ont tous un très fort pouvoir émotionnel sur les spectateurs.

En face se trouve un espace dédié aux films sur le voyage. Deux sont illustrés : Titanic qu’on ne présente plus, et Anna et le roi. Film culte sur le choc des cultures, il s’agit de l’histoire d’un jeune femme, Anna, qui arrive au Siam avec son fils pour être la préceptrice des 58 enfants du roi. Roi dont elle tombe amoureuse, malgré les différences culturelles…

Des films de guerre à échelle humaine

Vous pourrez bien entendu retrouver des films traitant de la guerre sur Star. Mais les films mis en avant dans cette exposition ont un autre point commun : il s’agit surtout de l’histoire d’un individu précis, ou de quelques individus, de petites histoires qui ont côtoyé (fictivement) la grande, et les grands conflits des années passées. Par exemple, dans Good morning Vietnam, on suit la vie d’un animateur radio qui doit remonter le moral des troupes.

Action, crime et espionnage sur Star

Nouveau mur, nouvelle ambiance. Vitre brisée, images en étoile, nous sommes dans les films d’action. Les films proposés ici ont deux sous-thèmes : ils ont fait de leur acteur principal une star, et ces films sont aussi très humoristiques. L’exemple type est Die Hard: piège de cristal, qui a fait de Bruce Willis une star et qui ne se prend pas du tout au sérieux, utilisant l’humour pour désamorcer la tension.

Après l’action, il est temps d’assumer ses actes. Et nous passons aux films policiers. Pour mettre en avant la diversité des films proposés, la sélection va de 1971 avec French connection, à 2014 avec Quand vient la nuit, ce qui permet d’avoir une belle présentation de l’évolution du genre. Évidemmen,t la thématique est mise en avant avec des fils pour relier les différentes images.

Pour aller encore plus loin, il y a les films d’espionnage. Mais comme pour les autres catégories, ce ne sont pas seulement des films d’espionnage : ce sont aussi des films plein d’humour, parfois de sensibilité… Mais toujours des récits à base d’informations cachées et de super gadgets.

De la psychose à la dystopie sur Star

Vient ensuite un mur mettant en avant les films de psychose, les thrillers… bref des films haletants pour la plupart déconseillés aux moins de 16 ans. La sélection présentée ici met en avant le paranormal et on peut trouver des effets cathartiques au visionnage de ces films.

Suit alors la dystopie. Il s’agit de films dans lesquels on suppose qu’une catastrophe est arrivée et on se retrouve dans un monde très hostile envers l’Homme. Mais ce postulat de base laisse de nombreuses possibilités à exploiter, et on peut trouver des dystopies pour tous les goûts ! Dans Seul sur Mars, on partagera le quotidien d’un astronaute. Dans Logan, on verra un être qu’on pensait immortel lutter pour sa vie. Le thème fort que l’on retrouve souvent exploité par ce genre cinématographique, mais aussi dans le cinéma hollywoodien en général est le triomphe de l’Homme, si hostile l’environnement soit-il.

50 nuances d’Alien et de films d’horreur

Une série de films est ensuite mise en avant. Il s’agit d’Alien. Si ces films appartiennent à la même franchise et au même univers, ils ont pourtant des genres très variés : si Alien, le huitième passager est un film d’horreur oppressant, Aliens est un film d’action ! On peut ajouter que Alien, la résurrection a tout du blockbuster.

Sur le même mur mais plus à droite, on élargit le champ des films d’horreur. Comme pour beaucoup des murs précédents, on retrouve de vieux films classiques et même piliers du genre, comme La colline a des yeux, mais également des films plus récents ce qui permet à chacun de trouver son bonheur.

Comédies et comédies romantiques sur Star

La visite se poursuit à l’étage inférieur. On arrive à un mur consacré aux comédies romantiques. Le film le plus mis en avant est Pretty Woman, film culte de 1990 mais bien entendu ce n’est pas le seul à être mis à l’honneur. Par exemple, on peut noter la présence de 6 jours, 7 nuits, comédie romantique pleine d’humour.

On enchaîne en toute logique et presque sans espace avec les comédies. Celles qui ont été sélectionnées ont été choisies pour leur côté facile à regarder à de multiples reprises et avec plaisir. Mais surtout on pourra constater que l’on retrouve des films connus en France et d’autres beaucoup moins. Par exemple Où sont les hommes ? est un film très culte aux Etats-Unis mais qui n’a pas eu beaucoup de succès en France et c’est l’occasion de le mettre en avant.

Des films primés et des biopics

La visite continue avec une mise en avant des films qui ont été primés. Primés à Cannes, à Toronto, à Londres ou encore à Venise, vous retrouverez des films comme le célèbre Little miss Sunshine, mais aussi Elle s’appelle Ruby ou encore Belle. Ce sont des films d’auteurs, à l’ambiance confidentielle, qui sont souvent peu mis en lumière en dehors des festivals.

En face des films d’auteur, nous avons des biopics, les films biographiques. Vous pourrez ainsi par exemple vous plonger dans Goodbye Christopher Robin à la suite de l’auteur de Winnie l’ourson, pour en apprendre plus sur lui, sur son film et sur l’histoire de la création de ce personnage que nous connaissons tous.

Beaucoup de choses ont commencé par un roman

Entre la partie consacrée aux films primés par le monde du septième art et les biopics, se niche un monde unique qui depuis des années nourrit le cinéma. On y voit une machine à écrire de laquelle sort une interminable feuille de papier et des romans aux couvertures épurées. Mais quelque chose interpelle, si les titres de ces livres renvoient à des œuvres existantes, les noms des auteurs sont erronés. On parle bien évidemment des adaptations littéraires ! Les patronymes des auteurs ont ici été changés au profit de celui des réalisateurs. Simple inspiration ou long-métrage fidèle au détail près, nombreuses sont les adaptations à avoir connu un succès sur grand écran. Vous pourrez ainsi prendre du plaisir à (re)voir le cultissime Diable s’habille en Prada. Une comédie qui suit les tribulations d’Andy, une jeune journaliste qui décroche le job de ses rêves en tant qu’assistante de la tyrannique rédactrice en chef du magazine Runway, Miranda Priestley. Parmi les films disponibles, se trouve également la toute dernière adaptation du polar Le Crime de l’Orient-Express, un huis-clos saisissant qui donne du fil à retordre au célèbre enquêteur belge à la moustache en croc Hercule Poirot. Mais qui parmi les passagers de ce train joignant Istanbul à Londres a sauvagement assassiné le richissime Samuel Ratchett ?

Des séries cultes sur Star

Après une grande partie de l’exposition consacrée aux films, vous arrivez enfin à l’espace dédiée aux séries télévisées. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Disney + offre de quoi faire plaisir aux amateurs du genre. Dès le lancement de Star, ce sont une quarantaine de séries qui font leur arrivée sur la plateforme. Dans son exposition, Disney a décidé de mettre en avant les productions qui ont marqué l’histoire du petit écran. Entre les mésaventures des frères Michael Scofield et Lincoln Burrows pour tenter de s’évader du pénitencier de Fox River dans Prison Break, la vie surréaliste des médecins déjantés de Scrubs ou encore le quotidien mouvementé de la très huppée Wisteria Lane dans Desperate Housewives, nul doute que des centaines d’heures de « binge watching » s’offrent à vous.

À l’origine d’un nouveau genre : les séries fondatrices

Un peu plus loin, un espace est réservé aux véritables pionnières du genre. Si les séries connaissent un véritable boom depuis le début des années 2010, il faut se remémorer qu’il y a vingt-cinq ans de cela le genre était encore peu développé. Elles sont autant addictives qu’innovatrices, elles restent à ce jour d’inépuisables sources d’inspiration pour les réalisateurs, ici, l’exposition vous invite à (re)découvrir Buffy contre les vampires et X-Files, toutes deux disponibles en intégralité sur la plateforme.

Des séries animées pour adulte sur Star

Des couleurs chatoyantes à vous en abîmer la rétine, des traits généreux dessinés à la main et de mignons animaux de compagnie… Détrompez-vous ! Il ne s’agit pas d’une catégorie enfant sur Star, mais bien de séries animées pour adultes, un genre irrévérencieux typiquement américain. Si appréciées et pourtant si difficiles à trouver en ligne, les séries phares de la Fox, American Dad !, Futurama et Les Griffins viennent désormais côtoyer Les Simpsons déjà présents sur Disney + depuis son lancement.

Des séries inédites : les productions Star Orignals exclusives

En plus de cette myriade de films et de séries sur la plateforme, Star met les petits plats dans les grands. Quatre séries inédites en France y sont disponibles depuis le 23 février. Ainsi, est visionnable Love Victor, une suite du film Love Simon, qui traite du questionnement d’un adolescent face à sa sexualité. Les amateurs de thriller pourront apprécier l’adaptation du roman de C.J Box, Big Sky, qui nous invite à suivre l’enquête de détectives privés chargés de retrouver deux sœurs enlevées par un routier dans le fin fond de l’État du Montana. Vous pouvez aussi regarder Helstrom, une série Marvel indépendante du MCU, qui nous plonge dans les investigations surnaturelles de Daimon et Santana, fils et fille d’un tueur en série et d’une humaine internée possédée par un esprit maléfique. La dernière des productions Star Originals porte le nom de Solar Opposites et est un dessin animé pour adulte qui narre l’histoire de quatre extra-terrestres qui trouvent refuge sur Terre dans une ville pavillonnaire de l’Amérique profonde.

Du nouveau contenu régulièrement sur Star

Le dernier pan de la visite sert également de porte ouverte aux futures créations. Lors de sa conférence de presse pré-lancement, Disney a promis que des contenus estampillés Star viendront enrichir l’offre disponible au fil des mois. Six nouvelles séries devraient arriver sous peu sur la plateforme dont American Horror Story, la dernière anthologie de Ryan Murphy (également producteur de Glee, présente sur Star) et Only murders in the building, une comédie avec au casting l’ancienne star de Disney Channel Selena Gomez, également productrice déléguée de la série.

Afin de s’adapter au marché local, des productions à l’échelle européenne et française sont également à l’ordre du jour. Les créations made in France annoncées sont au nombre de deux du côté de chez Star avec la mini-série Oussekine, et la série-documentaire Soprano à la vie, à la mort. A quoi viendront s’ajouter 24 films tricolores comme The Artist ou Les Enfants de Timpelbach  et 21 séries connues du paysage audiovisuel français à l’instar de Clem, Profilage et Les Bracelets Rouges.

Du haut de ses 10 000 heures de contenus disponibles, Disney + entre définitivement dans une nouvelle dimension avec l’arrivée de Star, le sixième monde de la plateforme. Si l’on pouvait reprocher à l’ancien Disney + son côté enfantin et un essoufflement rapide avec peu de productions exclusives fortes, la donne a changé. Aujourd’hui, la plateforme de la firme aux grandes oreilles offre un contenu large, diversifié et parsemé de quelques pépites introuvables ailleurs, qui permettent à chacun de trouver un programme qui lui convienne. Et pas de panique pour les parents ! Vous ne risquez pas de retrouver votre enfant en train de regarder un film d’épouvante. Star, au contenu plus adulte, propose un contrôle parental renforcé, qui permet de restreindre les profils en fonction de la classification par âge des programmes.

Et vous ? Êtes-vous satisfaits du contenu de Star ?

Article écrit par Alice Glémarec et Manon Taccoen 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *