Star Wars Holiday Special : un remake signé Jon Favreau ?

Publié par Joshua Bobée le 10 janvier 2020 | Maj le 10 janvier 2020

Sans doute emporté par l’immense plébiscite autour de sa série Star Wars Le Mandalorien, Jon Favreau songe désormais à s’attaquer à l’épineux Holiday Special. En effet, le réalisateur/producteur envisage de se lancer dans un remake du décrié téléfilm de 1978, une nouvelle aventure dans l’univers Star Wars dont l’avenir se dessine sur la plateforme Disney +.

Jon Favreau, l’homme polyvalent de la Walt Disney Company

Il est l’attachant Happy Hogan d’Iron Man, le réalisateur de l’impressionnant Roi Lion et de l’enivrant Livre de la Jungle, l’un des concepteurs de l’univers cinématographique Marvel et depuis peu le créateur/producteur de la série Disney + Le Mandalorien. Jon Favreau s’est inscrit ces dernières années comme un incontournable dans l’univers Disney et avec Le Mandalorien, il s’est offert une place de choix dans le cœur des très exigeants fans Star Wars. Et c’est donc fort de ce statut que le réalisateur d’Iron Man 2 souhaite se lancer dans un nouveau Au temps de la guerre des étoiles (nom français du Star Wars Holiday Special) comme il le confiait à Variety lors d’un événement pour la série Le Mandalorien :

« Oh, c’est certain que cela m’intéresserait de faire un holiday special… J’y ai pensé. C’est prêt, les idées sont prêtes. Je pense que ça pourrait être vraiment amusant. Pas dans ce cadre, mais il y a une certaine excitation autour de ça parce que c’était tellement amusant et décalé, et déconnecté de ce qu’était Star Wars au cinéma. Le dessin animé du Mandalorien et l’animation de Boba Fett tirée du Holiday Special étaient définitivement un point d’inspiration pour ce que nous avons fait dans la série. »

Jon Favreau, le nouvel homme fort de Star Wars

Jon Favreau, le nouvel homme fort de Star Wars

Simple trait d’humour pour Jon Favreau ou véritable option, en tout cas il semble prendre plaisir à parler de l’idée et envisage déjà une arrivée sur Disney+ au micro de Entertainement Tonigh :

« J’adorerais faire un remake, peut-être sur Disney+, du Star Wars Holiday Special. Cela ne serait pas magnifique ? Je vais leur en parler. On verra. Si vous souhaitez un Star Wars Holiday Special, faites le savoir à Disney+. »

Au temps de la guerre des étoiles / Star Wars Holyday Special, une aberration ?

Certains le considèrent comme une formidable comédie où l’absurde sert le comique alors que d’autres y voient l’un des plus grands nanars de l’histoire du septième art. Au temps de la guerre des étoiles est un téléfilm inspiré de l’univers Star Wars réalisé par Steve Tinder et diffusé sur CBS en 1978 juste après le succès inattendu du premier volet future saga culte : Un Nouvel Espoir. Au casting de cette histoire se déroulant autour de La journée de la Vie (un Thanksgiving version Wookie) : l’ensemble de l’équipe de l’épisode IV avec un scénario approuvé par George Lucas.

Au temps de la guerre des étoiles, un Holiday Special détonnant

Au temps de la guerre des étoiles, un Holiday Special détonnant

Sur le papier, le projet avait tout pour ravir adeptes des fêtes de fin d’année et autres fans de Star Wars, mais à l’écran, il s’est révélé être une catastrophe absolue. Tourné après l’accident de Mark Hamill sur-maquillé et inexpressif, le téléfilm ridiculise les acteurs et offre des décors bas de gamme remontés d’effets spéciaux douteux. Un tel échec que durant plusieurs années George Lucas s’emploiera avec un certain succès à faire disparaître, pour qui ce film est considéré encore comme une verrue posée sur sa création. Néanmoins, les critiques sont aujourd’hui plus douces et les spectateurs apprécient l’insouciance du téléfilm disponible sur plusieurs plateformes comme Dailymotion.

En attendant un retour du Holiday Special, Jon Favreau reprend son rôle de producteur pour la saison deux du Mandalorien. La première saison de la série Disney + sera dévoilée en France lors du lancement de la plateforme en mars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *