The Defenders : critique de la série

Publié par Mathieu Gerard le 18 septembre 2017 | Maj le 18 septembre 2017

Après avoir vu Daredevil, Jessica Jones, Luke Cage et Iron Fist dans leurs séries respectives, nous avons enfin pu découvrir The Defenders, la nouvelle série Marvel/Netflix qui rassemble nos quatre super-héros dans une histoire commune afin de sauver New-York.

The Defenders : Une histoire accrocheuse

Le scénario qui réunit les Defenders est une majoritairement une suite des séries dédiées à Daredevil et à Iron Fist dans lesquelles nos héros poursuivent « la main », une organisation criminelle qui terrorise New York. Cette nouvelle série va donc permettre à nos quatre héros soit de se rencontrer pour la première fois, soit de se revoir pour certains, comme Jessica et Luke. Ils vont devoir parvenir à se faire confiance mutuellement et à utiliser les compétences de chacun afin de pouvoir combattre le fléau qu’est « la main » avant que New-York soit entièrement détruite.

The Defenders

Il y a quelques mois, l’annonce de l’actrice jouant la super vilaine de la série The Defenders a suscité un intérêt énorme pour les fans. En effet, l’actrice choisie pour interpréter ce personnage  n’est autre que Sigourney Weaver (vue dans des films comme Alien ou Avatar), bien connu du grand public. Elle interprète donc le rôle d’Alexandra, la grande chef de « la main ». Une chef qui a, plus ou moins, le contrôle sur ses « collaborateurs » et qui, malgré tout, veut à tout prix tout contrôler.

Notre critique : Son rôle aurait pu être plus grand, plus charismatique, si son personnage avait été plus développé et s’il apparaissait du début à la fin comme dans la plupart des séries.

Des héros haut en couleurs

A l’inverse d’Alexandra, les rôles principaux comme Matt Murdock, Luke Cage, Danny Rand ou encore Jessica Jones ont bien été travaillés. Leurs différences deviennent leur force, le problème des uns devient celui des autres, et cela renforce le fait qu’ils parviendront à construire une vraie équipe à la fin de la saison.

Matt Murdock alias Daredevil essaye toujours d’être le leader, d’avoir ce sentiment constant de guider les autres membres de sa future équipe tout en gardant à l’esprit son but qui est de détruire « la main ».

Luke Cage est le plus posé et sûrement le plus sage du groupe, il a toujours envie de protéger son prochain et de ne pas devoir tuer, il vient des quartiers défavorisées de Harlem et veut apporter une meilleure qualité de vie à tous ses habitants en éradiquant le crime à sa manière.

Pour Jessica Jones, c’est une autre histoire, ce petit bout de femme au caractère bien trempé veut à tout prix aider ses clients à obtenir la vérité quoi qu’il puisse lui en coûter… Même en étant souvent hors la loi et surtout elle n’hésite pas à mettre des coups si besoin. A la différence des autres membres de son équipe, elle a du mal à croire au surnaturel et met du temps à l’accepter.

Quand au dernier membre, Danny Rand alias Iron fist, c’est le plus fougueux des quatre, il est prêt à foncer tête baissée sans réfléchir aux conséquences quitte à tout perdre. Le fait d’être au sein d’une équipe va le rendre plus réfléchi et le faire murir.

Des scènes d’actions spectaculaires

Le gros point fort de The Defenders réside dans les scènes d’actions superbement chorégraphiées contrairement à la série Iron Fist. Cela vient sûrement d’une prise de conscience de Marvel/Netflix suite aux diverses critiques reçues pour la série qui met en scène Danny Rand/Iron Fist. Dans The Defenders, nous pouvons voir des scènes de combat beaucoup plus réalistes, crédibles et cohérentes.

Ce qui coûte le plus à cette série, c’est bien évidemment le fait qu’il n’y ait que huit épisodes alors qu’elle en aurait mérité une bonne dizaine voire plus ! Cela aurait, en effet, permis de faire davantage évoluer les personnages comme celui d’Alexandra ou de plusieurs seconds rôles comme celui de Foggy ou Misty.

Une série avec un bon potentiel

Ce que l’on peut retenir de The Defenders, c’est qu’elle a de quoi devenir aussi bien et aussi appréciée que Daredevil ou Agents of S.H.I.E.L.D si ses personnages étaient davantage travaillés en profondeur et ses scènes étaient un peu plus développées. Elle reste, néanmoins, une très bonne série qui se regarde quasiment en une fois car chaque épisode nous donne envie de regarder le suivant au plus vite.

Et vous, que pensez-vous de cette série ?

The Defenders : critique de la série
Noter cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *