Visionarium : retour dans le passé de Discoveryland à Disneyland Paris

Publié par Florence Varaldi le 9 octobre 2020 | Maj le 9 octobre 2020

Si vous êtes un enfant des années 90, et que vous faites partie des premiers visiteurs de Disneyland Paris, vous gardez sûrement en mémoire cette attraction fantastique qu’était le Visionarium. Mais si ! Souvenez-vous : Timekeeper et le robot Nine-eyes vous ont fait voyager à travers le temps et l’espace, rencontrer un T-Rex, visiter l’exposition universelle de 1900, provoquer un carambolage avec Jules Verne près de l’arc de triomphe. De bons souvenirs n’est-ce pas ? Alors embarquez avec l’équipage de Radio Disney Club. Bouclez vos ceintures et que le voyage dans le temps commence !

Le Visionarium, qu’est-ce que c’est ?

Lorsque le parc Disneyland Paris a ouvert le 12 avril 1992, le Visionarium faisait partie des toutes premières attractions proposées au public français. Basé sur le thème du voyage dans le temps, il s’agissait d’un film projeté sur des écrans à 360° ou Circle vision 360, permettant de s’immerger dans l’histoire créée par les Imagineers de l’époque. Pour ceux qui ne connaissent pas le Circle Vision 360, imaginez les visiteurs se tenant au milieu d’un théâtre, dans un rond, et des images qui sont projetées sur des écrans géants posés sur les murs qui les entourent.  

Le robot-inventeur Timeekeeper (littéralement le Gardien du temps), accompagné de son acolyte, robot également, Nine-eyes, nous invitaient à découvrir des grands visionnaires tels que Jules Verne ou encore H.G. Wells. Timekeeper était chargé de nous guider à travers le temps, un peu comme C3PO pilote l’Endor Express à Star Tours. Quant à Nine-eyes, c’est elle qui effectuait véritablement le voyage. De constitution robuste, elle était censée bien résister aux aléas d’un tel périple.

Le film réalisé par les Imagineers avait pour nom : From Time to Time ou en français : Un voyage dans le temps. Réalisé par Jeff Blyth, il durait près de 20 minutes. La bande son de grande qualité fut dirigée par Bruce Broughton. Au casting français, on pouvait retrouver :

  • Michel Piccoli (Jules Verne),
  • Jeremy Irons (H.G Wells),
  • Franco Neo (Leonard de Vinci),
  • Jean Rochefort (Louis XVI),
  • Nathalie Baye (Madame de Pompadour),
  • Gérard Depardieu (un bagagiste),
  • Patrick Bauchau (interprète de H. G. Wells),
  • Michel Leeb (voix de Timekeeper),
  • Myriam Boyer (voix de Nine-eyes).

Pour l’anecdote, c’est le regretté Robin Williams qui prêtait sa voix au Timekeeper du parc Magic Kingdom en Floride.

Entrée du Visionarium

Entrée du Visionarium, source : pinterest

La rencontre avec Timekeeper et Nine-eyes

L’aventure commençait dans la salle de pré-show (comme l’ascenseur de la Maison Hantée), qui était remplie de photos, d’affiches et de dizaines de véhicules volants miniatures suspendus au plafond. Des œuvres comme la machine volante de Léonard de Vinci, le Nautilus de Jules Verne ou encore le Concorde… sans oublier des livres, des maquettes, tout un tas d’objets mystérieux et hétéroclites venaient remplir cette salle au style très Jules Verne qui est la carte de visite de Discoveryland.

Plusieurs affiches, croquis tapissaient également les murs, notamment une superbe affiche sur la Conférence sur le Futur de l’auteur de La Machine à explorer le temps, datant du 20 mai 1900, lors de l’Exposition Universelle de Paris

conférence de HG Wells

Les visiteurs faisaient ensuite la rencontre de Timekeeper, un robot-inventeur farfelu, passionné par la science et l’histoire. Timekeeper les invitait à se joindre à lui pour une expérience, leur faisant découvrir sa dernière et plus grande invention : la Machine à voyager dans le temps ! Est ensuite présentée Nine-eyes, robot à neuf yeux plutôt blagueuse, et qui effectuera ce périlleux périple. Ce sont ses « yeux », des caméras disposées sur tout son corps, qui capteront les images, qui seront ensuite diffusées sur les neuf écrans géants entourant les visiteurs dans la salle suivante.

Enfin, les visiteurs pénétraient dans la salle des écrans. Pendant les quinze minutes suivantes, Nine-Eyes était transportée à travers le temps, du passé au futur, du futur au présent… Mais comme on peut l’imaginer, tout ne se passait pas comme prévu. 

Si le voyage dans le temps était la thématique de la première partie, la seconde était centrée sur l’Europe et le télescopage entre l’écrivain Jules Verne et le monde moderne : un TGV, un carambolage autour de l’Arc de Triomphe, une course sur le circuit de Zeltweg en Autriche ainsi qu’une scène de bobsleigh. De quoi vous en mettre plein les yeux et les oreilles !

Timekeeper et Nine-eyes dans la salle aux écrans du Visionarium

Timekeeper et Nine-eyes dans la salle aux écrans du Visionarium

Entre 1992 et 2002, l’attraction fut parrainée par Renault. Pour ce parrainage, Walt Disney Imagineering a demandé aux meilleurs ingénieurs de Renault de créer (ou du mois d’imaginer) un véhicule du futur, pour jouer dans les dernières scènes du film et être présentée à l’entrée de l’attraction. C’est ainsi que naquit la Reinastella. A Radio Disney Club, on veut bien échanger nos voitures lambda pour ce petit bijou !

Reinastella, la voiture du futur, imaginée par les ingénieurs de Renault

Reinstanella, la voiture du futur, imaginée par les ingénieurs de Renault

Ce qu’il reste aujourd’hui du Visionarium de Disneyland Paris : la boutique Constellations

Le 5 septembre 2004, l’aventure de Le Visionarium prit fin. C’est l’attraction Buzz l’Éclair qui la remplaça, face à Hyperspace Mountain. Constellations, la boutique adjacente, est le dernier vestige de cette aventure temporelle. Une seule vitrine, bien cachée derrière les rochers de la Lagune de Discoveryland, a conservé son origine et nous rappelle le bon vieux temps.

Cette attraction restera dans la mémoire des visiteurs de Disneyland Paris. Elle est et restera significative de ce que représente Disney pour les fans : une aventure étonnante à vivre en famille ou entre amis, de la magie et de l’humour !

Boutique Constellations Intérieur de la boutique Constellations

Et vous, avez-vous connu Le Visionarium ? En gardez-vous de bons souvenirs ? Dites-nous tout en commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *