Wanda Maximoff : décryptage de l’histoire du plus puissant des Avengers

Publié par Joshua Bobée le 11 mars 2021 | Maj le 15 mars 2021

Première série issue du Marvel Cinematic Universe, WandaVision s’impose comme une pionnière sur plusieurs plans : narration, mise en scène, références et liens avec les autres productions du studio, la série bouscule les habitudes des spectateurs. En plus d’être la première production Marvel à débarquer sur Disney +, le programme propose d’explorer un des personnages les plus mystérieux de l’univers Marvel : Wanda Maximoff. Présente depuis les évènements d’Avengers : l’Ere d’Ultron, elle s’impose par l’impressionnante étendue de ses pouvoirs et s’installe de manière durable dans l’arc narratif des studios Marvel. Maitrise de l’énergie, manipulation mentale, lévitation et tant d’autres : décryptage complet des capacités de l’intrigante Wanda portée depuis ses premiers pas par Elizabeth Olsen, un personnage que nous considérons comme la plus puissante des Avengers, attention : spoilers garantis.

Les différents visages de Wanda Maximoff dans WandaVision, Marvel Studios

L’ascension tumultueuse de Wanda Maximoff

Originaire de Sokovie, Wanda grandit entourée de ses parents et de son frère jumeau Pietro, la famille vit tant bien que mal au cœur d’un pays noyé dans une guerre constante. A peine adolescents, les jumeaux perdent leurs parents suite à un bombardement d’obus fabriqués par l’entreprise d’armement Stark. Une disparition à l’origine d’une haine profonde à l’égard du milliardaire américain Tony Stark. Ensuite, ils participent aux activités d’HYDRA avec des expériences autour du Sceptre de Loki supervisées par Strucker, des expérimentations à l’origine de la puissance de Wanda Maximoff. Une histoire éclairée d’un nouveau point de vue par la série Disney + WandaVision notamment grâce à la pression imposée par le personnage d’Agatha Harkness. A la chute d’HYDRA, les deux jumeaux rejoignent l’intelligence artificielle Ultron affrontant à plusieurs reprises les Avengers. Une équipe de super-héros que Wanda et son frère rejoignent après avoir mesuré les intentions réelles d’Ultron, une intelligence artificielle créée par Stark habitée par des envies de destruction massive. Malheureusement, Pietro meurt lors d’un combat avec les robots commandés par Ultron, un premier traumatisme déchirant pour Wanda.

Elizabeth Olsen et Aaron Taylor-Johnson sont Wanda et Pietro Maximoff, Marvel Studios

Durant les évènements de Captain America : Civil War, Maximoff prend le parti de Captain America et elle se retrouve brièvement emprisonnée à cette période. Il s’agit aussi d’un moment essentiel dans l’histoire de Wanda et source d’une mise à l’écart volontaire appuyée par la peine provoquée par l’absence de son frère décédé. En effet, lors d’un affrontement dans les rues de Lagos avec Brock Rumlow, Wanda utilise sa force pour sauver des membres des Avengers en danger, causant plusieurs victimes civiles. Un acte involontaire à l’origine des tensions de Civil War et qu’elle vit toujours comme un traumatisme dans WandaVision. Après les évènements de Civil War, elle se retire brièvement de l’équipe et partage avec Vision une vie calme dans le nord de l’Europe. Une paix relativement brève car les deux amoureux se retrouvent rapidement pourchassés par Thanos et l’Ordre Noir en quête de la Pierre de l’Esprit : l’essence de la vie de Vision.

Paul Bettany et Elizabeth Olsen portent l'amour impossible de Vision et Wanda, Marvel Studios

Paul Bettany et Elizabeth Olsen portent l’amour impossible de Vision et Wanda, Marvel Studios

Réfugiée au Wakanda, elle ne parvient pas à sauver Vision des mains de Thanos, et elle disparaît comme la moitié de l’univers d’un claquement doigt. L’annulation du Snap par l’équipe des Avengers restants offre un retour en force à Maximoff avec un combat épique contre le Titan Thanos. Un duel largement dominé par Wanda Maximoff, à tel point que le Titan fait le choix de bombarder ses propres troupes pour la distraire. La jeune femme est aperçue une dernière fois lors des funérailles de Tony Stark puis elle réapparait quelques semaines plus tard dans les locaux du SWORD pour reprendre le corps inanimé de Vision dans WandaVision et l’enterrer. Ces nombreux traumatismes sont sans aucun doute à l’origine de l’immense peine qui la pousse à se construire sa vie rêvée dans WandaVision. Carburant de son pouvoir, ses émotions sont également un des points faibles de Wanda Maximoff tant elles peuvent l’entrainer dans les parties les plus sombres de son esprit. Du statut de marionnette portée par sa dépression, elle évolue au fil des épisodes vers le statut d’une sorcière aux pouvoirs infinis en quête d’une compréhension de capacités qui la dépasse encore. Attachante et effrayante, Elizabeth Olsen propulse un personnage de seconde zone du Marvel Cinematic Universe au premier plan en offrant une interprétation à la fois complexe et habitée ancrée dans l’esprit des premiers comics de Stan Lee et Jack Kirby.

Les multiples capacités de la Sorcière Rouge

Dotée de capacités télékinésiques, elle peut affronter des adversaires largement supérieurs sur le plan physique, une aptitude de contrôle qu’elle démontre avec la maitrise presque totale de WestView dans WandaVision. Grâce aux expérimentations d’HYDRA, elle peut maitriser des énergies moléculaires provoquant explosions et altérations temporelles surmontées d’un charmant éclair de fumée rouge. Cette maitrise de l’énergie physique lui permet de déplacer, faire léviter ou détruire les objets, de contrôler les armes et personnes, un pouvoir amplement testé par certains Avengers durant l’Ere d’Ultron. Il est même précisé que Wanda peut sans difficultés plier du vibranium si l’envie lui vient, ça laisse entrevoir ses possibilités.

Les pouvoirs de Wanda Maximoff, Marvel Studios

Les pouvoirs de Wanda Maximoff, Marvel Studios

Ses compétences vont jusqu’à l’aptitude à désintégrer des êtres vivants au stade moléculaire, accompagnée d’une capacité à construire un champ de force autour d’elle ou d’une surface aussi grande qu’une ville comme démontré dans WandaVision. Les possibilités de Maximoff sont d’ailleurs largement explorées dans la série de Disney + : vol, génération de champs de force, désintégration, manipulation mentale, télékinésie, manipulation émotionnelle, téléportation, mutation physique avec les nombreux changements de tenues, manipulation du temps, de la météo, de l’électricité ou encore du feu, les capacités semblent infinies. Comme si cela ne suffisait pas, elle est aussi une redoutable combattante physique appuyée par ses nombreux pouvoirs. Le directeur créatif des studios Marvel, Kevin Feige, ne laissait aucun doute après Endgame, si Thanos n’avait pas fait bombarder le sol lors de la bataille pour les Pierres d’Infinités, elle l’aurait probablement éliminé.

Il faut rappeler qu’une super-héroïne est souvent mise face à l’immensité des pouvoirs de Wanda : Captain Marvel. Cette dualité est d’ailleurs au cœur d’un échange entre Jimmy Woo et Monica Rambeau dans WandaVision, le premier estimant que seul Captain Marvel peut faire mieux, un sujet rapidement évacué par Monica. Cette supériorité évidente est source de nombreuses interrogations pour les spectateurs, des questions éclairées par les derniers épisodes de WandaVision. Au-delà des difficiles choix affectifs que s’impose Wanda, la série de Disney + offre de toute nouvelle perspective au personnage porté par Elizabeth Olsen désormais reconnu comme La Sorcière Rouge. Un aspect mystique de ses pouvoirs semble-t-il bien antérieur aux expérimentations d’HYDRA et profondément liée son histoire familiale. Ce choix des studios Marvel de s’inscrire dans l’identité développée au sein des comics est le signe évident que Wanda n’est pas près de s’éloigner des projecteurs du MCU. Liens avec Doctor Strange, maitrise des ses pouvoirs avec l’apprentissage du Darkhold ou encore le danger incarnée par La Magie du Chaos esquissée par Agatha Harkness, la promesse de nombreuses aventures en vue pour notre sorcière bien aimée.

Wanda Maximoff : au centre des comics Marvel

Il serait difficile d’aborder les pouvoirs et l’avenir de Wanda Maximoff sans s’intéresser aux bandes dessinées, un socle infini d’histoires souvent respecté par les Studios Marvel malgré quelques adaptations cinématographiques. Si l’évolution de Wanda est progressive au sein du MCU, elle trouve ses origines dans quelques uns des nombreux comics liées au personnage tel que House Of M. En effet, dès sa première apparition dans une bande dessinée X-Men (en 1964), elle s’impose comme l’un des personnages extrêmement puissant à la fois dotée de gènes mutants et d’une maitrise de la magie. Cette capacité de destruction presque illimitée lui permet de mettre à genoux les Avengers dans la série Avengers Disassembled, imposant une crainte majeure dans les rangs des héros Marvel. Elle mobilise aussi sa capacité à modifier la temporalité en réécrivant la réalité afin de devenir le seul personnage capable de vaincre la force du Phénix dans Avengers Vs X-Men. Totalement incontrôlable, elle tue plusieurs membres iconiques des Avengers dans une furie meurtrière, cette hypersensibilité destructrice est un des éléments fondateur de l’interprétation d’Elizabeth Olsen au sein du MCU.

La Sorcière Rouge version comics, Marvel Comics

Cette personnalité ambivalente à la fois bienveillante et chaotique est caractéristique de la Sorcière Rouge dans les différents comics, un angle quelque peu effacé depuis l’Ere d’Ultron. Pourtant, WandaVision réaffirme cette noirceur enfouie sous le sourire surjoué de Wanda Maximoff avec un retour fracassant aux côtés les plus sombres de la Sorcière. En effet, emportée par sa peine, elle n’hésite pas à emprisonner une ville dans son mensonge et à supprimer les personnages freinant sa quête d’un bonheur impossible. Cette folie motivée par une peine insurmontable est à l’origine des nombreuses catastrophes au sein de l’univers des comics, mais, elle est également la source de l’immensité des pouvoirs de la Sorcière Rouge. Néanmoins, il convient de signaler qu’elle s’inscrit le plus souvent dans une démarche bienveillante en toute logique avec son statut d’Avengers. Avec la fin épique de WandaVision, Marvel intronise la nouvelle identité essentielle pour Wanda, effectivement, elle est devenue la puissante et dangereuse Sorcière Rouge.

Wanda est désormais La Sorcière Rouge du MCU, Marvel Studios

L’avenir du personnage est au cœur de la série WandaVision, le show s’impose donc comme un indispensable pour en savoir plus sur l’héroïne. De plus, Wanda Maximoff fera son retour au sein du Marvel Cinematic Universe dans Doctor Strange in the Multiverse of Madness, réaffirmant la place centrale du personnage le plus puissant du MCU. Pour les plus curieux la série House of M de Brian M. Bendis offre une belle tribune à un personnage emblématique des comics Marvel. Et vous, pensez-vous que Wanda est le plus puissant personnage des différentes productions Marvel ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *