Au-delà des jouets, Disney veut s’étendre sur la Mode

Publié par Brocéliande Nausicaa le 24 février 2014 | Maj le 6 janvier 2017

Détentrices de plusieurs licences pour la vente de produits dérivés et des possibilités infinies des Grands Classiques Disney, la marque Disney a de plus en plus de poids dans le monde de la Mode.

La mode et Disney

On connait Disney Store, les boutiques des parcs Disneyland, les Galeries Lafayette, entre autres… Mais nous ne connaissons que les jouets et autres peluches qui remplissent les vitrines disneyennes. Néanmoins, depuis pas mal de temps, Disney cherche à séduire une clientèle plus âgée car si les achats Disney ont pour vocation de faire plaisir aux enfants, le marché chez Disney tente aussi de plaire aux adultes. Et le meilleur moyen semble de se tourner vers la Mode où les plus grands personnages Disney seraient des égéries : «Notre objectif est que d’ici à deux ans la mode pèse autant que le jouet, qui est la première source de revenus de notre activité de produits dérivés», déclare Jérôme Le Grand, responsable du pôle licences et distribution chez Disney France. L’entreprise est en effet la première dans l’Hexagone en matière de produits franchisés. Ces derniers ayant d’ailleurs réalisés les meilleures ventes grâce à Disney, Marvel et Star Wars.

Givenchy_Sweater

Givenchy pour Disney

L’intérêt de Disney est de diversifier son entreprise bien au-delà du jouet. Si elle s’était étendue à la puériculture et à la décoration avec les marques Alinéa et Philips, ses envies d’extension sont de plus en plus fortes. Disney cherche donc a séduire un public adolescent mais aussi quadra voire quinquagénaire, bref, à élargir son offre à une clientèle plus adulte. Minnie, Mickey et Bambi sont devenus des icônes de mode si bien que l’on pouvait voir Audrey Tautou porter des escarpins aux couleurs disneyennes signés Jean-Charles de Castelbajac. Givenchy avait aussi lancé une collection toute aussi inspirée sans même avoir signé quoique ce soit avec Disney : «Givenchy nous a informés de la création de cette collection. Ce type d’événement permet de positionner la marque dans un univers qui n’est pas son univers d’origine et profite à son image.»

Nous pouvons retrouver des produits de mode customisés Disney dans les boutiques comme Desigual, H&M ou encore Colette qui a lancé une collection de tee-shirt superhéros Marvel. Chez Carrefour, on retrouve aussi des vêtements inspirés de Violetta. Enfin, dernièrement, pour le printemps 2014, les collections d’Eleven Paris et Paul & Joe Sister proposeront Bambi ou Blanche-Neige en icône de mode : «Nous voulons avoir une approche différente sur la mode, souligne Jérôme Le Grand. Nous ne nous interdisons de travailler avec personne. En France, les licences ont trop longtemps été cantonnées à l’univers des enfants.».

Celio-Marvel-Avengers-01

Celio et Marvel

les souvenirs d’enfance Disney des créateurs prennent vie

Cette année, Disney France a convié une vingtaine d’artistes contemporains et de stylistes pour les faire plancher sur le sujet suivant : « Le Mal pour le Bien ». Ce projet est en fait destiné à la création d’œuvres qui seront ensuite vendues lors d’une expo-vente, au profit d’œuvres caritatives. Il s’agit là d’apporter une vision assez personnelle pour chaque créateur et de remonter dans ses plus profonds souvenirs d’enfance liés à l’univers DisneyChantal Thomass, Christian Louboutin, Paul Smith, Christian Lacroix, Anne-Valérie Hash, Manish Arora, Kobi Levi, Laurent Pernot, ou encore Martin Grant : tous ont créé des croquis et des œuvres, redonnant ainsi vie à ces souvenirs particuliers.

manteaulemalpou-a2f13090823-original

Nous vous révélions il y a quelques semaines tous les détails de l’exposition caritative de mode et d’arts plastiques Le Mal pour le Bien qui se déroulera les 10, 11 et 12 juin prochains à Paris. Découvrez tous les créateurs participants à cet événement culturel exceptionnel en vidéos : Chantal Thomas, Christian Louboutin, Paul Smith, Christian Lacroix, Anne-Valérie Hash, Manish Arora, Kobi Levi, Laurent Pernot, ou encore Martin Grant. Tous ont créé des croquis et des œuvres, redonnant ainsi vie à leurs souvenirs particuliers des classiques Disney durant leur enfance.

Le Mal pour le Bien

Il sera possible de découvrir ces créations lors d’une exposition qui se déroulera à l’Espace Commines (Paris 3°), du 10 au 12 juin prochains. La vingtaine d’œuvres ainsi réunies, en très grande majorité inédites, illustrera la vocation intemporelle des films Disney : « Lorsque nous réalisons un film, nous ne pensons ni aux adultes, ni aux enfants, mais juste à ce quelque chose de précieux, qui est demeuré pur, intact, tout au fond de nous, que le monde a pu nous faire oublier, mais que, peut-être, nos films feront revivre. » Walt Disney. Chacune d’elles sera ensuite livrée aux enchères publiques, dès 20h le 12 juin (maison de ventes Tajan). Les fonds ainsi récoltés seront remis à l’association La Source (www.associationlasource.fr), fondée par Gérard Garouste, qui aide les enfants et adolescents confrontés à des difficultés sociales, scolaires ou familiales.

Espace Commines

17, rue Commines
75003 Paris
Exposition : Du 10, 11 juin 10h- 19h / 12 juin 10h -15h
Vente aux enchères : le 12 juin à 20h

Mode : Minnie entre au musée de la mode

Disney fait entrer sa muse au MoMu, grâce à une installation baptisée La Maison de Minnie dans le foyer du Musée de la mode à Anvers (Belgique), du 3 au 20 avril.

Le créateur israélo-américain Alber Elbaz a rhabillé notre chère Minnie pour la maison Lanvin à l’occasion du 20ème Anniversaire – Prolongations de Disneyland Paris. L’icône féminine par excellence de The Walt Disney Company a inspiré bon nombre de stylistes depuis ses premières apparitions dans les cartoons de Walt Disney.

Une toute nouvelle exposition intitulée La Maison de Minnie a été scénographiée par le consultant en mode Didier Vervaeren. L’objectif d’une telle manifestation étant d’offrir une opportunité à de jeunes talents belges, formés à l’Académie d’Anvers et à La Cambre, de relooker la chère et tendre de Mickey MouseMinju Kim, Devon Halfnight Leflufy et Damien Fredriksen Ravn (l’Académie d’Anvers) et Doriane Van Overeem, Emmanuelle Lebas et le collectif KrJst (La Cambre), se sont lancés dans le défi de rafraîchir cette jeune fille de 86 ans.

Par ailleurs, le musée proposera, durant les vacances de Pâques, des ateliers Minnie à destination des 5-12 ans : les enfants imagineront leur propre création avec une touche de Minnie. Chaque participant recevra une surprise Disney à la fin de l’atelier.

8 ou 15 avril – 10h à 13h (âge: 3ème maternelle)
9 ou 16 avril – 10h à 16h (âge: 1ère-6ème primaire)

Informations et réservations : T 03/470 27 74 ou www.momu.be

minnie-mouse-makeover

Le 110éme anniversaire de Walt Disney est l’occasion de laisser place à de nombreuses collaborations. C’est ainsi qu’au Japon de grandes marques décident de prêter leur mode (le lolita) à la célébration de cet anniversaire.

Disney s’invite dans la mode

 

Disney Lolita

Robe Dream Together de Angelic Pretty

 

Alice au pays des merveilles, dont cette mode est partiellement inspirée, à donc été mise à l’honneur pour imprimer de nouvelles collections disponibles depuis le 1er novembre.

 

Robe Alice in Wonderland

Robe Alice in Wonderland de Baby the Stars Shine Bright

 

Seul petit bémol, mis à part le prix allant de 300 à 400€ par robe, ces collections sont réservées exclusivement aux boutiques japonaises et nous n’aurons donc pas le plaisir de les voir dans nos vitrines françaises.

 

 

Au-delà des jouets, Disney veut s’étendre sur la Mode
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *