Partez à la découverte de notre critique du Retour de Mary Poppins

Publié par Cyril le 18 décembre 2018 | Maj le 18 décembre 2018

Les studios Disney nous réservent un formidable lot de surprises pour cette fin d’année 2018. L’ambiance de Noël que nous avions perdue depuis quelques années refait surface et nous invite à nous rendre en famille dans les salles obscures avec deux films sortis à quelques semaines d’intervalle. Le Retour de Mary Poppins accompagne Casse Noisette et les 4 Royaumes, tous deux pour un public familial et enchanteur. Découvrez notre avis sur ce nouveau film, et toutes les informations sur le retour de notre nounou anglaise préférée.

Le Retour de Mary Poppins

  • Production : Walt Disney Pictures
  • Titre original : Mary Poppins Return
  • Titre français : Le Retour de Mary Poppins
  • Sortie française : 19 décembre 2018
  • Sortie américaine : 19 décembre 2018
  • Réalisateur :  Rob Marshall
  • Scénario : David Magee
  • Musique :  Marc Shaiman, Scott Wittman

Bande-annonce et synopsis du Retour de Mary Poppins

Pour plus de détails sur l’ensemble des bandes annonces et des affiches du film Le Retour de Mary Poppins, cliquez sur les liens vers nos articles.

Synopsis

Michael Banks travaille à la banque où son père était employé, et il vit toujours au 17 allée des Cerisiers avec ses trois enfants, Annabel, Georgie et John, et leur gouvernante Ellen. Comme sa mère avant elle, Jane Banks se bat pour les droits des ouvriers et apporte son aide à la famille de Michael. Lorsque la famille subit une perte tragique, Mary Poppins réapparaît magiquement dans la vie de la famille. Avec l’aide de Jack, l’allumeur de réverbères toujours optimiste, Mary va tout faire pour que la joie et l’émerveillement reviennent dans leur existence… Elle leur fera aussi découvrir de tout nouveaux personnages plein de fantaisie, dont sa cousine, l’excentrique Topsy.

Remontons le temps

Le Retour de Mary Poppins

Remontons le temps pour rejoindre Mary

Remontons le temps tous ensemble et retournons en 1964, le 27 août très exactement. Alors que Walt Disney monte les marches pour assister à la grande première de son dernier film qui est un mélange de prise de vues réelles et d’animations, une méthode novatrice. Imaginez-vous assister à cette toute première séance et découvrir ce film musical, chantant, mais surtout rempli de magie, et un casting jeune et dynamique. Imaginez les thématiques abordées dans le film : la famille, la liberté de la femme (nous sommes toujours dans les années 1960). Enfin, imaginez-vous ressortir de la projection enchanté, ému, avec ce mot étrange supercalifragilisticexpialidocious, impossible à répéter mais qui vous apporte le sourire aux lèvres. Maintenant, revenons en 2018, 54 ans plus tard, et vous vivrez les mêmes émotions. C’est en tout cas ce que nous avons ressenti après la projection du Retour de Mary Poppins.

Pour tous ceux qui ont peur que Le Retour de Mary Poppins ne soit qu’une reprise, une copie du film original avec de nouveaux acteurs, détrompez-vous ! Plus de détails seront expliqués plus tard dans cet article, mais une chose est sûre, l’univers du film est parfaitement respecté et s’intègre bien dans la suite.

La nounou est de retour

Il a fallut attendre plus de 54 ans pour revoir notre nounou, et c’est bien la seule à n’avoir pas pris une ride (mais ces choses là on ne le dit pas à une dame). Au niveau du casting, il faut reconnaître qu’Emily Blunt incarne parfaitement Mary Poppins. son interprétation est un pure régal dans son rôle mais aussi lors des danses, et reprendre la suite de Julie Andrews n’est pas une chose simple. En effet le personnage de Mary Poppins est un incontournable chez Disney, elle est présente encore dans les parcs (photolocation, personnage de parade, produits dérivés), mais elle est également l’un des premiers personnages de la firme réelle. De ce fait, Le Retour de Mary Poppins confirme l’actrice britannique comme la digne héritière de ce personnage mythique.

En soi, Mary Poppins n’a pas beaucoup évolué depuis son premier passage dans la famille Banks. Cependant, ce nouveau chef-d’œuvre nous montre une Mary un brin plus calculatrice, complotiste, avec un plan d’action en tête pour sauver une nouvelle fois les enfants dont elle a la charge. Elle a connaissance des raisons qui l’ont entraînée une nouvelle fois en plein cœur de Londres, et cette fois-ci c’est avec un cerf-volant qu’elle entre une nouvelle fois dans la maison de Michael Banks. Mais rassurez-vous, la personnalité de la nourrice n’a pas changé dans ses manières et ses principes éducatifs. Et n’oubliez pas qu’avec Mary rien n’est impossible, même pas l’impossible.

Quand Jack éclaire bien plus que des réverbères

le retour de may poppins

Jack l’allumeur de réverbères

Bert a pris sa retraite, et de ce fait, le second épisode brillera par son absence. Avec trente années qui séparent les deux histoires, c’est maintenant le jeune Jack, allumeur de réverbères, le digne successeur de notre ramoneur polyvalent. A cela, l’histoire nous contera que les deux personnages se sont côtoyés par le passé : Jack étant l’apprenti de Bert, il a parcouru l’allée des Cerisiers un bon nombre de fois, et n’est donc pas inconnu des enfants de George Banks.

Jack est un personnage plein d’enthousiasme, toujours positif et joyeux, et il n’a qu’une seule mission dans la ville : s’occuper des réverbères de Londres, en compagnie de ses homologues. Il apporte beaucoup dans le film (comme quoi il a été bien formé), et accompagne les enfants et leur nourrice autant que possible dans leurs aventures. Bien que son rôle soit une copie de Bert dans le film de 1964 (ne le cachons pas), sa personnalité lui est propre et permet de conserver cette harmonie dans l’univers de Mary Poppins, et de garder les repères essentiels pour rendre le scénario plausible, auquel il participe activement.

Vous aimez la musique, le chant, la danse ? Jack répondra à vos attentes et bien plus encore ! Car même si le film est contemporain, le style reste fidèle tout en apportant un esprit moderne d’une comédie musicale, celle que nous attendions.

La famille Banks

le retour de mary poppins

La famille Banks

Michael Banks ayant repris la maison de famille, il fonda à son tour une famille et il a maintenant trois enfants : les jumeaux Annabel et John et Georgie le petit dernier. Malgré cette période de grande dépression survenue juste après la fin de la seconde guerre mondiale, la nouvelle génération vit heureuse dans cette demeure pleine de souvenirs. Mais ce bonheur est de courte durée, car hélas Michael perd sa femme et laisse les enfants orphelins de mère. A la suite de cette tragédie, les choses se bousculent au 17 allée des Cerisiers : destiné à une carrière d’artiste, le père doit se trouver un travail pour subvenir aux besoins de sa famille, et se retrouve caissier dans la banque où travaillait déjà son père, George Banks. Mais les choses ne vont pas mieux pour autant, car un an plus tard les factures s’accumulent et la banque veut maintenant saisir la maison. Déterminé à trouver une solution pour ne pas se retrouver expulsé, Michael va perdre de sa joie de vivre, au détriment d’une vie de famille équilibrée avec ses enfants.

Annabel, John et Georgie sont des enfants impressionnants ! La disparition de leur mère les a obligés à grandir prématurément et à renoncer aux plaisirs d’être un enfant. Alors que les deux aînés font preuve d’une grande maturité en aidant Ellen (gouvernante depuis tant d’années au sein de la famille), Georgie préfère s’enfermer dans son monde de jeux, et brave les interdits. La vie ne semble pas être facile pour les enfants, la pression de l’expropriation les oblige à réagir à leur manière pour aider leur père, mais aussi conserver ce lien qui les rattache à leur mère défunte dans cette maison pleine de souvenirs. Il est grand temps que Mary Poppins fasse son retour.

Enfin, Jane, la sœur de Michael et tante des enfants, n’est pas un personnage de second plan. Elle vit seule dans un appartement dans Londres mais elle profite de son temps libre pour rendre visite à sa famille et l’aider du mieux possible. Fidèle aux valeurs inculquées par sa mère, elle prend la relève pour la lutte des droits des femmes dans la société. Tout comme Jack, le personnage de Jane est également une reprise (ou une référence) au premier film, et permet également d’apporter une cohérence globale à l’univers.

Les autres personnages

Le monde de Mary Poppins est peuplé d’un grand nombre de personnages, n’apparaissant que pour une seule scène, mais dont l’intervention apporte cette touche d’originalité et de magie dont nous raffolons. Ainsi le casting impressionnant ne nous permettra pas de détailler tous ces personnages, dont certains ne font qu’une courte apparition comme Angela Lansbury (la voix de Mrs. Potts dans La Belle et La Bête ou encore Eglantine dans L’apprentie sorcière). Nous présenterons donc rapidement le portait de deux femmes : Ellen et Topsy.

Le personnage d’Ellen est présent depuis de nombreuses années dans la famille Banks. Mais au fil du temps, et sûrement avec l’âge (pourvu que Mary ne lise pas ceci), elle a tendance à perdre la tête, se mélange les pinceaux et devient maladroite. Toutefois, elle n’en reste pas moins un membre de la famille, et même si le reste de la maisonnée doit passer derrière elle pour réparer ses erreurs. De ce fait, le personnage d’Ellen apporte une touche supplémentaire d’humour burlesque qui ravira les enfants et les plus grands, tout en étant incroyablement attachante.

Enfin, Topsy est la cousine de Mary Poppins. Elle tient un magasin de réparations en tout genre en plein cœur de Londres et recevra la visite de la dernière génération des enfants, accompagnée de leur nounou mais aussi de Jack. D’une excentricité sans limite, Topsy est un personnage très drôle et fantasque, tout ce qu’il faut pour une comédie musicale réussie. Toutefois, on remarquera que la scène est une revisite de celle avec l’Oncle Albert dans la version de 1964, par quelques détails, mais elle n’en reste pas moins originale et attachante. Il faut reconnaître que Meryl Streep incarne le rôle à la perfection et haut en couleur, et n’oublions pas qu’elle a déjà jouer aux côtés d’Emily Blunt dans le film Le Diable s’habille en Prada ou encore Inside the Wood.

Rien n’est plus précieux que la famille

Le Retour de Mary Poppins cache également toute une symbolique que les studios Disney partagent et développent au travers des chefs-d’œuvre qu’ils produisent. Tout comme Coco ou encore Jean-Christophe et Winnie, la thématique de la famille prend toute son importance dans le film. L’émotion ressentie un an après la mort de la mère d’Annabel, John et Georgie est encore palpable mais pour autant ils restent très attachés à leur père de part leur maturité. Le risque de perdre la maison familiale les rapprochent d’autant plus et chacun cherche une solution.

A cela n’oublions pas le rôle de Mary Poppins dans l’histoire ! Son grand retour est une surprise totale pour Jane et Michael, et l’attachement qu’ils lui portent montre également qu’elle fait partie de la famille. Nous découvrirons par la suite que les interventions magiques de la nourrice s’effacent avec le temps, et se transforment en rêve pour les enfants devenus adultes. Ainsi, même si comme pour le passé les relations parents-enfants sont générationnellement séparées, Mary devra leur apprendre à nouveau que la confiance est la clé d’une famille soudée.

Des clins d’œil par milliers

De nombreuses références se cachent dans Le Retour de Mary Poppins. Mais ne cherchez pas des clins d’œils à la sauce Pixar, ceux-là ne sont que des liens entre les premières aventures de Mary Poppins et la version de 2018. Débutons par le fameux cerf-volant, qui est l’objet de transition entre la fin du premier et de l’arrivée de la nounou dans le second. Il porte encore le foulard que la mère de Jane et Michael a accroché, et bien que les années l’aient usé, il vole encore.

Mais traiter toutes des références cachées, ou souvenirs rappelés rendra ce dossier bien trop conséquent, alors nous nous contenterons de parler des ensembles de ces rappels. Par exemple, Mary rappelle encore à Michael les règles du savoir vivre, en lui annonçant qu’il n’a pas changé, toujours la bouche grande ouverte. De plus, si vous prêtez bien l’oreille, une petite musique, liée au cerf-volant, vous rappellera quelques souvenir bien heureux.

Enfin sauriez-vous retrouver dans le film où se cachent les cubes de lettres qui apparaissent dans la scène du rangement de la chambre des enfants en 1964 ?

Notre avis sur Le Retour de Mary Poppinsle retour de mary poppins

Après bien des années, retrouver l’allée des Cerisiers nous a réchauffé le cœur. Même si nous ne l’avons pas traité dans ce dossier, l’amiral Bloom, vivant dans la fameuse maison équipé d’un toit terrasse en forme d’un pont de navire, est toujours présent et son interprétation est tout simplement émouvante et touchante. Cette nouvelle Mary Poppins nous apporte un vent de fraîcheur dans cette histoire, dans laquelle la musique est encore plus présente mais le style original conservé (et c’est un grand bonheur). Rob Marshall, le réalisateur, a fait un travail extraordinaire, en conservant les bases de l’univers du film original, et donne à la suite, 54 ans plus tard, une cohérence parfaite (ne le cachons pas, nous avions peur que Le Retour de Mary Poppins ne soit trop moderne).

Certes, on ne peut qu’admettre que beaucoup de scènes nous donnent l’impression que le scénario est largement copié du premier film, en modifiant les situations et les personnages, mais en fin de compte, ce style cinématographique nous permet justement de faire des flashs-back, des souvenirs d’un film vu en famille.

La vision de la magie a une grande importance dans ce nouvel opus. Il nous donne d’ailleurs quelques remises en questions sur notre interprétation originale de la place de la magie dans cet univers. En effet, Mary nous fait partager la magie dans les activités avec les enfants comme si elle développait l’imagination, mais en fin de compte, Mary est-elle vraiment magique ? Ne cherchez pas de piège, la réponse est évidente, car retomber en enfance comme nous le montre ce film fait forcément renaître la magie. Et de ce fait, nous sommes tous retombés en enfance avec Mary.

Le seul point négatif que nous pourrions reprocher au scénario, est que nous restons sur notre faim suite à la scène avec Topsy. Nous aurions tant aimé en savoir davantage sur l’issue de cette visite, même si nous ne pouvons pas en vous dire davantage.

En soi, Le Retour de Mary Poppins nous a fait retomber en enfance, mais aussi partager beaucoup d’émotions. Nous pouvons l’assurer, ce film est le chef-d’œuvre de cette fin d’année 2018 à voir absolument, avec des scènes musicales somptueuses, de nouvelles chansons entraînantes, et un nouveau mot complètement étrange et loufoque : Luminomagifantastique.

Retour mary poppins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *