Bohemian Rhapsody : le biopic sur l’histoire de Freddie Mercury

Publié par Magali Milanini le 30 juin 2019 | Maj le 30 juin 2019

En octobre 2018, un nouveau biopic est apparu dans les salles obscures françaises, Bohemian Rhapsody, dédié à l’un des chanteurs les plus emblématiques du siècle dernier : Freddie Mercury, du groupe mondialement connu, Queen. Rami Malek a interprété avec une telle finesse le rôle, que cela lui a valu le Graal, l’Oscar du meilleur acteur. Ce film aurait pu tomber dans le pathos, dans les caricatures de la vie remplie de frasques de Freddie Mercury, mais le réalisateur a su traiter le sujet avec justesse et a donné naissance à un chef d’œuvre, véritable ode à la musique et à Freddie Mercury. Il a également permis une renaissance du genre du biopic.

Fiche technique de Bohemian Rhapsody

  • Distribution : 20th Century Fox
  • Titre : Bohemian Rhapsody
  • Date de sortie française : 31 octobre 2018
  • Date de sortie américaine : 2 novembre 2018
  • Réalisateur : Bryan Singer
  • Scénario : Anthony McCarten
  • Acteurs principaux : Rami Malek, Gwilym Lee, Lucy Boynton, Ben Hardy

Synopsis du film

Bohemian Rhapsody retrace le destin extraordinaire du groupe Queen et de leur chanteur emblématique Freddie Mercury, qui a défié les stéréotypes, brisé les conventions et révolutionné la musique. Du succès fulgurant de Freddie Mercury à ses excès, risquant la quasi-implosion du groupe, jusqu’à son retour triomphal sur scène lors du concert Live Aid, alors qu’il était frappé par la maladie, découvrez la vie exceptionnelle d’un homme qui continue d’inspirer les outsiders, les rêveurs et tous ceux qui aiment la musique.
Bohemian Rhapsody

Des sujets difficiles à traiter mais avec une grande justesse

La vie de Freddie Mercury n’a pas été toute rose et ce que nous montre ce biopic. Au-delà de la grande star internationale, trois sujets « sensibles » sont abordés dans le film, mais sans tomber ni dans le pathos, ni dans la caricature.

  • L’homosexualité de Freddie Mercury : La vie amoureuse du chanteur culte a été tumultueuse et le film nous le montre parfaitement. D’abord très épris d’une femme, Mary, qu’il épouse d’ailleurs, il se rend compte ensuite qu’il est homosexuel. Mais il ne peut pas se détacher de celle qui est son double féminin, sa meilleure amie. Cette dualité est visible tout au long du film. Mais, le film ne fait pas de l’homosexualité son sujet principal. Elle est présente, car indissociable du personnage et faisant partie de sa vie, mais c’est loin d’être la préoccupation principale du réalisateur.
  • Les déboires de la drogue et l’alcool : Sans mettre trop de scène trash, le réalisateur réussit à nous montrer le cercle vicieux dans lequel tombe Freddie Mercury, celui de la drogue, de l’alcool et du sexe. Les orgies rythment sa vie, la polluant totalement et l’empêchant de laisser exprimer son génie artistique.
  • Le SIDA : Le sujet est très peu abordé. On voit le chanteur aller consulter lorsqu’il commence à développer des infections dues au VIH mais ce n’est clairement pas le but du réalisateur de nous montrer ce versant-là, car le film est une ode à la vie, et le SIDA à l’époque était synonyme de mort et de mort rapide…

Ces trois sujets pourraient paraître très compliqués à gérer. Nombreux sont les films les traiter . Mais ils sont trop violents, trop tristes, trop caricaturaux, trop médicaux, trop durs. Bohemian Rhapsody les aborde avec justesse et également avec un grand respect.

Bien évidemment, la vie de superstar est le sujet principal, le fil rouge de tout le film. De ses débuts étudiants aux plus grandes scènes, en passant par les passages de travail des musiques, nous suivons tous les évènements importants de la vie de chanteur de Freddie Mercury. La personnalité du chanteur de Queen est également bien abordée. Son perfectionnisme, sa folie, son acharnement, le personnage est aussi haut en couleurs qu’il le laisse paraitre !

Bohemian Rhapsody : la musique au cœur du film

Le titre même du film explicite déjà la valeur qu’a la musique tout au long des 2 h 13 du film. « Bohemian Rhapsody », c’est un titre culte du groupe de rock anglais Queen, un titre hors du temps, qui bouscule tous les codes. Quelle idée que de mélanger des airs opératiques avec du rock ?! Et pourtant, Queen l’a fait. Le titre n’est d’ailleurs pas que porté par Freddie Mercury puisque chacun des membres du groupe a participé à l’élaboration des nombreuses vocalises nécessaires au passage opératique. « Bohemian Rhapsody » est un titre fort, avec des paroles choc (rappelons que le premier couplet commence par : « maman, j’ai tué un homme. » Il reprend donc à merveille l’esprit de la vie tumultueuse de Freddie Mercury, tantôt grave et déprimante, tantôt agitée. La séquence de la création de « Bohemian Rhapsody » est l’une des plus marquantes du film, on y voit le génie du groupe et le perfectionnisme maladif de Freddie Mercury, qui avait l’art de pousser à bout ses partenaires.

Freddie Mercury (Rami Malek) sur scène

Mais c’est loin d’être le seul titre que l’on peut écouter tout au long de notre visionnage. « We are the Champions », « We will rock you », tous les tubes cultes du groupe Queen passent au fur et à mesure.

La séquence musicale la plus poignante, durant laquelle nous vibrons en harmonie avec le groupe, est sans l’ombre d’un doute celle de Live Aid. L’interprétation de Rami Malek est parfaite, nous avons l’impression d’être face à Freddie Mercury, bien vivant. Ses mimiques, sa gestuelle, tout est incroyablement juste. Et nous imaginons à quel point les heures de travail ont été longues pour que l’acteur réussisse cette interprétation magistrale…

Une vie modifiée pour les besoins du film

Bohemian Rhapsody a beau être un biopic, il a néanmoins été romancé pour rendre le visionnage plus agréable, moins lent. Est-ce une bonne ou une mauvaise chose ? Cet avis est personnel.

Par exemple, le producteur de Queen n’a jamais refusé « Bohemian Rhapsody ». Il était d’ailleurs très emballé à l’idée de ce titre hors du commun. Mais le film aurait été moins dramatique sans cette scène où les membres du groupe se rebellent avec grande puissance contre leur malheureux producteur, qui perd ainsi beaucoup d’argent en refusant cet immense succès.

Autre évènement inventé ? Freddie Mercury n’a pas quitté Queen brutalement comme nous le voyons dans le film. Le groupe avait temporairement cessé de faire des chansons ensemble, sans pour autant rompre. Les différents membres avaient d’ailleurs tous tenté de percer en solitaire. Mais ils étaient donc toujours ensemble quand on leur a proposé Live Aid. Pourquoi avoir ajouté cette rupture ? Certainement parce qu’il fallait trouver un évènement pour rendre la scène finale encore plus magique. Mais était-ce bien nécessaire d’ajouter une péripétie comme on le ferait dans un roman finalement ?

C’est à nos yeux le seul point négatif du film. Car l’on pourrait croire tout savoir de la vie de Freddie Mercury mais l’histoire a finalement pas mal été romancée !

La performance de Rami Malek dans le rôle de Freddy Mercury

La fameuse scène Live Aid

Nous ne pouvions pas écrire de critique sur Bohemian Rhapsody sans parler de l’interprétation de l’acteur principal du film, Rami Malek. Nous avons déjà abordé le sujet dans les paragraphes précédemment. Mais ce n’est pas pour rien qu’il a obtenu l’Oscar du meilleur acteur (ainsi que de très nombreuses autres récompenses reconnues). Malek est particulièrement incroyable. A certains moments, on pourrait presque croire être face à Freddie Mercury, tant les mimiques et la gestuelle sont celles que l’on connait de l’acteur. Il a dû falloir un entraînement intensif pour arriver à entrer dans la peau de ce personnage haut en couleurs, mais l’acteur y arrive parfaitement.

Il faut également souligner le jeu des autres acteurs du film. Car personne n’est à côté de son rôle. Les personnages nous semblent tous bien réels et ne sont absolument pas surjoués.

Si nous devions utiliser un seul mot pour décrire Bohemian Rhapsody, ce serait « justesse », que nous avons d’ailleurs mentionné à plusieurs reprises sous ses différentes formes. Justesse des mots, justesse de l’interprétation, justesse des musiques, justesse des messages à faire passer, mais peut-être pas justesse de l’histoire. Alors, convaincu ? Bon visionnage.

Bohemian Rhapsody : le biopic sur l’histoire de Freddie Mercury
5 (100%) 2 vote[s]
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *