og

Fort du succès de deux précédents opus, l’album We Love Disney revient avec un 3ème épisode musical ambitieux proposant des titres phares et variés. Les avis divergent sur ces reprises pour le moins étonnantes. Si nous pouvons aisément nous dire que le but des artistes n’est pas forcément de faire mieux que les versions originales, essayons de nous adonner à une critique de ce 3ème album à chaud. Cette nouvelle édition de la franchise, dont le concept est déjà présent à l’international, comporte des qualités comme des faiblesses. Si vous avez besoin d’une petite piqûre de rappel, voici la présentation du premier We Love Disney sorti en 2013. Alors ? We Love Disney 3, incontournable ou pas ?

Le répertoire de We Love Disney 3

Pour cette nouvelle édition, on peut souligner la variété des chansons proposées, mélangeant des films Disney de différentes générations :

01.    REBELLE – Vers le ciel – Natasha St-Pier
02.    MARY POPPINS – Un morceau de sucre – Pauline Croze
03.    FRÈRE DES OURS – Je m’en vais – Lilian Renaud
04.    CENDRILLON – C’est ça l’amour – Luce et Mathieu Boogaerts
05.    LE ROI LION – Je voudrais déjà être roi – David Thibault
06.    HERCULE – Jamais je n’avouerai – Laurie Darmon
07.    LA REINE DES NEIGES – En été – Damien Sargue
08.    LE ROI LION 2 (L’HONNEUR DE LA TRIBU) – L’amour nous guidera – Carla
09.    POCAHONTAS (UNE LÉGENDE INDIENNE) – Des sauvages – MB14
10.    RAIPONCE – Où est la vraie vie ? – Priscilla Betti
11.    MARY POPPINS – Ne dormez pas – Arcadian
12.    REBELLE – Soleil brûlant – Pomme
13.    VAIANA (LA LÉGENDE DU BOUT DU MONDE) – Le bleu lumière – Cerise Calixte

Encore une fois, We Love Disney réussit à varier son répertoire avec des chansons surprenantes comme « Des Sauvages » de Pocahontas, Une Légende Indienne. Un album qui se veut rythmé avec des vocalises qui nécessiteront beaucoup de personnalité pour fonctionner.

7624-we-love-deisney-3-pochette-album

Focus sur les chansons

L’album s’ouvre avec une reprise de Vers le Ciel, titre emblématique de Rebelle, portée par Natasha St Pier : un travail réussi qui s’accorde à merveille avec la chanson originale et qui lui apporte même une profondeur nouvelle. Bref, une alliance superbe qui donne envie de poursuivre l’écoute. Hélas, déjà une déception quand il s’agit de reprendre Un Morceau de Sucre du mythique Mary Poppins. En effet, la chanson se perd en facéties avec une voix pas assez posée pour que la magie de la chanson opère. On saluera tout de même le travail d’opéra de Pauline Croze qui apporte tout de même un petit plus. C’est au tour de Lilian Renaud qui s’adonne à Je m’en vais de Frère des Ours avec un ton juste et une instrumentale boisée, presque country qui rafraîchit la chanson mais qui en devient passe-partout. Malheureusement, aussitôt écoutée, aussitôt oubliée, elle ne se démarque pas pour l’instant.

Très belle découverte avec C’est ça l’Amour proposée par Luce et Mathieu Boogaerts : un morceau qui n’a rien à envier à l’original et il en faut tout de même beaucoup pour l’égaler, on en conviendra ! C’est avec impatience que nous découvrons Je voudrais déjà être Roi, mythe parmi les chansons Disney ! Malheureusement, ce sera une déception. David Thibault fait davantage l’exposition de ses capacités vocales que de la reprise innovante. Se perdant parfois dans des effets de voix inutiles, l’interprétation nous laisse aisément ressentir la nostalgie du film de façon peu agréable. Grand détour, direction la Grèce, avec la chanson de Megara, Jamais je n’avouerai. Une chanson délicate puisqu’elle mêle force de caractère et fragilité. Malheureusement, le résultat n’est pas attrayant. Laurie Darmon, trop douce, trop frêle dans sa voix, ne porte pas la chanson. Il est d’ailleurs dommage qu’elle interprète toutes les paroles. Un duo aurait été une bonne idée. En ces temps hivernaux, En été est fort bien la bienvenue, et d’ailleurs, elle est très joliment reprise et nous offre donc un beau panel de différentes versions : celle du film, celle d’Emmanuel Curtil, à laquelle s’ajoute sans souci celle de Damien Sargue. Hélas, on soulignera l’effet grotesque des voix vocodées d’Anna et de Kristoff qui gâche la fin de la chanson. On suspecterait presque un problème de droits ! Bref, nous ne comprenons pas ce choix.

81bz81cqzal-_sl1417_

Retour dans l’univers du Roi Lion avec L’Amour nous guidera qui nous transporte. Presque un coup de cœur sans égaler la reprise de Vers le Ciel, c’est une vraie interprétation qui nous est présentée avec une personnalité atypique. Carla aurait pu, sans aucun doute, doubler Kiara. Laissons nous ensuite tenter par la sombre chanson Des Sauvages extraite de Pocahontas, une Légende Indienne et présentée par MB14. Malheureusement, il y avait un potentiel indéniable qui s’essouffle de plus en plus dans la chanson. Il manque cruellement de puissance vocale, qui aurait pu apporter un souffle nouveau. Priscilla Betti nous replonge dans l’univers de Raiponce et se colle quasiment parfaitement à la musique originale. C’est relativement agréable, bien que cela nous laisse la sensation de se cantonner à la version du film. Si le but de We Love Disney n’est pas forcément de s’approcher à la perfection des œuvres originales, ici, Où est la vraie vie a voulu trop se rapprocher du soleil. Les deux prochaines chansons de l’album, Ne dormez pas de Mary Poppins et Soleil Brulant de Rebelle seront, selon nous, les deux fantômes de l’album. A l’image de la reprise de Je m’en vais de Frères des Ours, ces deux chansons tombent vite dans l’oubli et ne se distinguent pas du reste de l’album.

We Love Disney 3 se termine avec une chanson inédite du nouveau film de Noël 2016, Vaïna, la Légende du Bout du Monde, à savoir Bleu Lumière, chantée par Cerise Calixte. Une vraie découverte, sensationnelle, qui élève le niveau déjà placé bien haut par Libérée, Délivrée de La Reine des Neiges. Les chansons phares Disney ne semblent pas encore perdre de leur superbe tandis que Bleu Lumière nous emmène dans un voyage musical inédit et un rythme passionnant.

Notre conclusion sur l’album

We Love Disney 3, incontournable ou pas ? L’album ne fait pas l’unanimité et reste très inégal dans sa composition, dans ses qualités et faiblesses. Si des prouesses se démarquent, l’album reste dans la lancée des deux épisodes précédents, même si nous pouvons souligner la variété des chansons proposées. Néanmoins, quelques pépites sont à souligner. Et vous ? Que pensez-vous de cette nouvelle édition ?

We Love Disney 3 est sorti le 18 novembre 2016 et est déjà disponible à la vente et sur les plates-formes de téléchargement légal.

« Friend Like Me » par Ne-Yo : clip 1er single de We Love Disney (US)

L’album-compilation We Love Disney dans sa version américaine, que nous abordions cet été à l’occasion de la D23 Expo 2015, dévoile le clip de son premier single, « Friend Like Me » repris par Ne-Yo. L’album réunissant de nombreuses voix de la pop comme Jason Derulo, Ariana Grande (« Zero to Hero »), Jessie J (« Part of Your World ») ou encore Gwen Stefani (« The Rainbow Connection ») sortira outre-Atlantique le 30 novembre (disponible en pré-commande). Ne-Yo, rappelez-vous, avait dévoilé en exclusivité le 14 août dernier sa reprise de la chanson culte du Génie d’Aladdin sur la scène de la D23 à l’occasion de la cérémonie des Disney Legends Awards 2015.

Clip « Friend Like Me » de Ne-Yo :

Voici donc les artistes réunis pour l’occasion et la tracklist dévoilée à l’occasion de la D23 :
NE-YO « Friend Like Me » (Aladdin)
Jessie J « Part of Your World « (The Little Mermaid)
Jason Derulo « Can You Feel the Love Tonight » (The Lion King)
Gwen Stefani « The Rainbow Connection » (The Muppet Movie)
Ariana Grande « Zero to Hero » (Hercules)
Jhené Aiko « In a World of My Own/Very Good Advice » (Alice in Wonderland)
Fall Out Boy « I Wan’na Be Like You (The Monkey Song) » (The Jungle Book)
Tori Kelly « Colors of the Wind » (Pocahontas)
Kacey Musgraves « A Spoonful of Sugar » (Mary Poppins)
Charles Perry « Ev’rybody Wants To Be a Cat » (The Aristocats)
Jessie Ware « A Dream Is a Wish Your Heart Makes » (Cinderella)
Lucy Hale & Rascal Flatts « Let It Go » (Frozen)
Various Artists « It’s a Small World »

L’édition deluxe comprendra deux chansons inédites :
Brenna Whitaker « Bein’ Green » (The Muppet Show)
Yuna « A Whole New World » (Aladdin)

L’album sera ainsi disponible le 30 octobre dans plusieurs éditions disponibles, notamment une édition vinyle. Le succès de ce nouvel album pourrait être garanti vu les artistes choisis et leurs horizons musicaux très différents. David Foster, producteur sur le projet, est très enthousiaste « J’ai toujours voulu des grands artistes […] Leurs voix sur cet album sont extraordinaires ! »

Rendez-vous donc le 30 octobre pour bien ouvrir ses oreilles ! Autre événement de cette fin d’année, les artistes français jazzis reprennent les tubes Disney en version jazz dans l’album Jazz Loves Disney.