DISNEY ART CHALLENGE 5 : « ROAD TRIP »

Publié par Marie-Kerguelen Fuchs le 4 août 2017 | Maj le 5 août 2017

Pour sa cinquième édition, le Disney Art Challenge nous entraine sur la route, avec le thème du « road trip » ! Le thème est inspiré du très attendu CARS 3, sorti en salles le 2 août. Le concours évènement s’offre un partenariat avec le musée des Arts Ludiques de Paris. Les trois gagnants ont été désignés le 16 juin par les studios Disney Pixar USA et John Lasseter en personne ! Une occasion unique pour ces jeunes artistes de se lancer dans l’animation professionnelle avec la reconnaissance de leurs pairs.

Le voyage et la route inspirent les candidats de la 5ème édition

Créé en 2013 sur une initiative originale de The Walt Disney Company France en partenariat avec le RECA (réseau des écoles de cinéma de l’animation), le concours Disney Art Challenge est une occasion rêvée pour de nouveaux talents de se faire un nom, en présentant une planche graphique sur un thème imposé et en décrivant en quelques mots leur création et leurs inspirations. Des prix sous forme de bourses sont attribués aux trois lauréats (8 000 €, 5 000 € et 4 000 €) ainsi qu’un trophée. Mais le mieux reste la reconnaissance des professionnels du milieu et des grands artistes qui inspirent ces jeunes pousses de l’animation.

Fort de plus de 1 000 participations depuis sa création, cet évènement référence, dont les résultats sont annoncés lors du Festival International du Film d’Animation d’Annecy, permet ainsi chaque année d’inspirer les animateurs de demain et de mettre en lumière leurs travaux et leur créativité, renforçant au passage la renommée des 25 écoles françaises d’animation présentes dans le réseau RECA.

Le thème de l’année dernière était les océans : cette année, retour sur la terre ferme avec le « road trip » !

Un jury d’exception

Le concours de cette année était organisé en partenariat avec le musée des Arts Ludiques de Paris. Le jury comprenait ainsi Jean-Jacques Launier, fondateur du musée Art Ludique, Annette Marnat, illustratrice pour l’édition et le cinéma d’animation, Romain Hugault, auteur de BD, les journalistes Cécile Mury (Télérama) et Louis Lepron (Konbini), ainsi que Jules Bourges, lauréat de l’année précédente, le tout présidé par Jean-François Camilleri, président de The Walt Disney Company France et Benelux

Parmi les 261 participations de cette année, le panel a effectué une pré-sélection de dix œuvres. Le choix final des trois lauréats reposait sur les studios d’animation Disney et Pixar et notamment leur directeur artistique John Lasseter, ainsi que le réalisateur du film CARS 3 Brian Fee ; une pression supplémentaire pour les participants que d’être observés par leurs idoles ! Le public peut également voter parmi les dix sélectionnés jusqu’au 2 août pour son œuvre favorite à l’adresse suivante, http://evenements.disney.fr/art-challenge-vote-du-public, afin que soit désigné le Prix du Public qui recevra également la bourse s’y rattachant.

 

DES LAURÉATS EN ROUTE POUR LE SUCCÈS

Inspirés par le thème de cette année, les trois lauréats nous embarquent en voiture pour un voyage plein de rêve et d’espoir ; des enfants joueurs dans de poétiques carcasses de voitures, un patchwork de photos ou encore une mamie rigolote et ses animaux en vadrouille, les gagnants de cette année nous on fait rire et sourire. Les gagnants sont ainsi (dans l’ordre) Amélie Poirier de l’EMCA avec sa création « Après l’école », Damien Desvignes de l’ECV Bordeaux avec sa création « Je vous ai montré mes photos de voyage », et Gemma Aloisi de l’ESAAT avec sa création « Il n’est jamais trop tard ». Pour le Prix du Public, il faudra encore patienter un peu !

Une italienne des beaux-arts parmi les gagnants

Petit coup de cœur ici pour la planche de Gemma Aloisi « Il n’est jamais trop tard », qui nous raconte l’histoire de Norma, une vieille dame qui décide de partir en road-trip avec tous ses animaux de compagnie. Cette étudiante de l’école ESAAT à Roubaix dédie son prix à sa grand-mère (et confie une certaine ressemblance entre Norma et sa mamie), une sicilienne peintre autodidacte qui l’impressionna par sa force et sa liberté, l’inspirant à être artiste aujourd’hui.

Étudiante à l’école Accademia Belle Arti di Catania en Sicile, Gemma a passé un an d’Erasmus à l’ESAAT en parcours DMA Cinéma d’animation (Diplôme des Métiers d’Art). Elle a choisi aujourd’hui de rester à Roubaix pour poursuivre sa scolarité en France, en deuxième année de l’ESAAT.

 

Avec ce prix au Disney Art Challenge, l’artiste se rapproche un peu plus de son rêve : travailler pour Disney et participer à la féminisation des équipes d’animation (historiquement masculines), une vocation qui lui tient à cœur depuis sa découverte du livre « Ladies of animation » qui compile des œuvres de femmes renommées de l’animation Disney. Avec sa chevelure impressionnante au croisement de Merida et de Raiponce, son regard pétillant et sa passion communicative, Gemma est déjà bien dans le sujet !

La « french-touch » dans l’animation disney

Si l’on compte les lauréats des éditions précédentes, le vivier de jeunes talents issus des écoles d’animation françaises ayant un pied chez Disney est déjà bien constitué. Et ils ne sont pas seuls ! Les français ont en effet la cote de l’autre côté de l’Atlantique dans nos studios d’animation préférés, où plus d’une dizaine travaillent (ou ont travaillé) sous le soleil de la Californie. On pense par exemple à Carlo Vogele, ancien étudiant des Gobelins (Toy Story 3, Rebelle, Monstres Université, Cars 3) ou Stéphane Mangin de l’école Georges Méliès (John Carter, les Mondes de Ralph, la Reine des Neiges).

Le succès présent et futur de ces talentueux animateurs repose sur une formation solide. Les écoles du RECA, les Gobelins, Supinfocom, ou encore l’école Georges Méliès, figurent parmi les meilleurs établissements au monde et offrent une formation française très pointue en matière d’animation. Les liens forts de ces écoles avec les studios américains permettent également d’en recruter les jeunes talents dès leur sortie de l’école, facilitant le modelage de dessinateurs non-formatés, qui pourront ainsi s’adapter aux exigences d’esthétisme propres à chaque studio

Stéphane Mangin

Carlo Vogele

 

 

 

 

 

 

Enfin, on se souvient que l’histoire de Disney et de la France en matière d’animation ne date pas du Disney Art Challenge ! La concrétisation fut atteinte avec les studios Walt Disney Feature Animation France, à Montreuil-sous-Bois, de 1989 à 2003. Rachetés en 1989 par la Walt Disney Compagny, les studios Brizzi Films ont travaillé pour l’animation de nombreuses productions Disney, des plus modestes aux chefs-d’œuvre reconnus : Le Bossu de Notre Dame, Tarzan, Hercule, Kuzco, Frère des ours ou encore des séquences de l’Oiseau de Feu de Fantasia 2000, de Lilo et Stitch, du film Le Livre de la Jungle 2, ou d’Atlantide l’empire perdu.

 

On peut dire que le coup de crayon « à la française » a été et demeure très apprécié des studios et on n’a pas fini d’entendre parler de jeunes talents frenchies chez Disney !

DISNEY ART CHALLENGE 5 : « ROAD TRIP »
5 (100%) 2 votes

3 commentaires sur "DISNEY ART CHALLENGE 5 : « ROAD TRIP »"

  1. Cléry Benjamin

    Super article et le dernier dessin celui « il n’est jamais trop tard est super « 

  2. Rabaud

    Quand sera dévoilu le gagnant du vote du public SVP?

  3. Marie-Kerguelen Fuchs Post author

    Aucune date officielle n’a été communiquée pour l’instant mais le vote du public est terminé depuis le 2 août donc le résultat devrait bientôt être annoncé ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *