Histoire et secrets du Disney Hotel Cheyenne

Publié par Clara Eischen le 8 janvier 2024 | Maj le 8 janvier 2024

Deuxième opus de notre « Saga » sur l’histoire est les secrets des hôtels à Disneyland Paris, c’est aujourd’hui au tour du Disney Hotel Cheyenne d’être scruté à la loupe. Plus communément appelé l’hôtel « Toy Story » ou « des Cow-boys », ce complexe hôtelier plonge les visiteurs au cœur d’un plateau de tournage typique des films américains en plein cœur d’une petite ville typique du Far West, et mettant en scène la conquête de l’Ouest. Concept architectural, histoire, secrets et références, on vous dévoile tous les secrets du Disney Hotel Cheyenne.

Le Disney Hotel Cheyenne, un mélange captivant d'histoire et de secrets cachés, prend vie à travers son logo fascinant.
Le logo du Disney Hotel Cheyenne.

Architecture et histoire du Disney Hotel Cheyenne

Si cet hôtel est sans aucun doute inspiré du film de Fred Zimmerman « Le train sifflera trois fois », son nom quant à lui serait tiré de la ville américaine « Cheyenne », capitale et grande ville de l’État du Wyoming, mais aurait aussi été inspiré par le film américain « Les Cheyennes » (1964) de John Ford où on peut suivre la tribu amérindienne des Cheyennes en quête d’avenir.

Lire la suite   Festivités du Nouvel An à Walt Disney World Resort

C’est l’architecte Robert Stern (architecte du 20ème siècle) qui a créé et imaginé cet hôtel. Le style architectural de ce complexe hôtelier est un mixte entre les villes de l’Ouest américain fin du XIX° siècle et un plateau de tournage. En effet, si vous ouvrez bien les yeux vous pourrez voir à certains endroits des projecteurs de plateau de cinéma. Le but est de créer un vrai décor de cinéma dédié au Western. C’est également pour cela qu’il y a beaucoup d’affiches recouvrant les murs de l’hôtel.

Ce complexe hôtelier est une commémoration au Grand Ouest américain (autrement appelé le Far West). Robert Stern n’avait pas pour idée d’évoquer l’époque à proprement parler, il voulait plutôt mettre en avant l’image glorifiée du Western tel qu’on le percevait au travers du grand écran. Il ne fait pas de référence à une ville ou à un film précis de l’Ouest américain, il est plus proche de ce qu’on voit dans le Western. A ce sujet nous vous renvoyons aux affiches de séries présentes à l’intérieure de l’hôtel.

Le Disney Hotel Cheyenne est donc un hommage à cet univers du 7ème art associé à de nombreuses références sur l’histoire de la conquête de l’Ouest.

Deux affiches de films Disney accrochées au mur, illustrant les secrets et l'histoire du Disney Hotel Cheyenne.
Deux affiches de films accrochées au mur du Disney Hotel Cheyenne

L’agencement du Disney Hotel Cheyenne

Commençons par le point de départ : la typographie du panneau de l’hôtel évoque le style du Grand Ouest Américain.

Avançons ensuite à « l’intérieur » : la particularité de ce complexe hôtelier est qu’il est à ciel ouvert : vous ne déambulez pas dans des couloirs mais dans des rues. La rue principale se nomme « Desperado Street » elle est sectionnée en deux rues :

  • East Desperado Street
  • West Desperado Street
Une rue mouillée avec des bâtiments en arrière-plan, révélant ses secrets dans une ambiance nostalgique rappelant l'Histoire au Disney Hotel Cheyenne.
L’une des rues du Disney Hotel Cheyenne

Les deux rues se rejoignent à Pionner Square, lieu et place où fut fondée la ville fictive que représente l’hôtel.

Sur l’Esplanade on trouve trois drapeaux :

  • Celui des USA ;
  • Celui de la France ;
  • Et celui de L’État du Wyoming.

Le sol et ses parterres bien qu’ils aient évolués au fil des années, aux allures de couleurs de terre (ou de sable) évoquent les allées rudimentaires des villes. En 1995 par exemple l’asphalte d’East Desperados était dans les tons sablés.

Ces rues sont bien évidement parsemées de 14 bâtiments semblables (à l’exception du bâtiment central) mais qui se distinguent les uns des autres de par leurs noms, la couleur de leurs façades, faites de planches en bois, et des éléments décoratifs ornant leurs murs (fers à cheval, étoile du Shérif…). Certains bâtiments reprennent le nom de célèbres légendes de l’Ouest alors que d’autres évoquent un lieu ou une profession. Certains noms mentionnent grossièrement un semblant de la culture amérindienne.

Un bâtiment en plein essor avec un panneau indiquant "Soaring Eagle".
L’un des bâtiment du Disney Hotel Cheyenne.

Attardons-nous maintenant sur le bâtiment central, où se trouve la réception. Une fois passées les portes vous trouverez énormément d’éléments décoratifs propres à la conquête de l’ouest et à l’univers du cinéma lié au western. Cela va de la référence la plus subtile à l’élément le plus commun de cet univers du Far West comme notamment l’imposante statue représentant le domptage d’un animal sauvage. Le dompteur est Broncho, réalisé par l’artiste américain Frédéric Remington. C’est sa première et plus célèbre sculpture en bronze. Cette statue est une belle référence à la storyline de cet hôtel puisque qui dit domptage dit rodéo. Le rodéo, sous sa forme sportive, n’est autre que le symbole de l’État du Wyoming. Cette statue est reproduite partout dans l’hôtel (sur les lampes des chambres, sur les tapis du couloir des bâtiments menant aux chambres. Cet artiste est le premier à aborder et décrire à travers ses œuvres le grand ouest américain.

Une statue d'un cow-boy montant à cheval au bar du Disney Hotel Cheyenne.
Une statue de bronze trônant à la réception du Disney Hotel Cheyenne.

Les motifs repris sur le tapis du bâtiment central sont de nombreuses références aux symboles amérindiens : vêtements de cow-boys typiques, chapeau, selle de cheval, lasso, fer à cheval… Ces nombreux éléments décoratifs rappellent aux visiteurs la thématique des lieux : cela ne fait aucun doute ils se trouvent bien au cœur d’un plateau de cinéma Hollywoodien en plein tournage d’un Western.

La bande musicale résonnant dans le bâtiment central est en réalité un loop de 5 morceaux dans lequel sont repris notamment des titres de John Henry et Bill Monroe (Merle Traves, Where you there when they crucifed, My Lord, Six white Flags, Orange Blossom).

Au fond du bâtiment central on trouve General Store, la boutique du complexe hôtelier. Cette dernière remonterait aux années 1856 selon les indications présentes sur la façade.

Un panneau indiquant magasin général au Disney Hotel Cheyenne.
Le magasin du Disney Hotel Cheyenne.

Une fois nos réservations validées au guichet du bâtiment central, direction les chambres. Il faut savoir qu’avant 2017 les chambres étaient entièrement décorées sur le thème Western. En 2017, cet hôtel a été rethématisé sur le thème du Disney Pixar Toy Story et notamment du 2ème opus, puisque l’on voit Jessie et Pile-poil sur différents éléments de décors composant la chambre (notamment grâce à la présence d’un tableau les illustrant). La frise murale ainsi que les rideaux à carreaux sont évidemment des références à l’univers de Toy Story. Quant à la Santiag servant de pied à la lampe présente sur l’étagère, cette dernière est le seul élément de la chambre qui est resté authentique et qui remonte à l’ouverture de l’Hôtel.

Une chambre confortable au Disney Hotel Cheyenne dotée d'un lit confortable et d'une table de chevet pratique.
Une chambre confortable au Disney Hotel Cheyenne.

En vous baladant dans les rues du complexe hôtelier, vous ne pourrez pas manquer le Chuck Wagon Cafe, le restaurant de l’hôtel. Cette immense grange plonge les visiteurs dans une ambiance très cinématographique avec beaucoup d’accessoires utilisés lors de tournages. Ces nombreux éléments sont certes discrets (notamment sur les lampes, les portes, …) mais suffisamment visibles pour donner l’impression au visiteur d’être sur un plateau de tournage. Petit conseil : regardez bien les projecteurs de cinémas suspendus au plafond.

Le nom du restaurant est une référence aux chariots couverts aménagés en cuisines ambulantes qui étaient utilisés à l’époque comme des cantines par les cowboys lors de leurs longs trajets. Charles Goodnight serait à l’origine de cette coutume (pendant la guerre de Sécession). Pour la petite histoire, lorsque les cowboys devaient transporter le bétail pendant de long trajets, bien souvent ces derniers se trouvaient à des endroits où il n’y avait pas de chemin de fer (ce qui n’était pas évident pour acheminer la nourriture). Pour pallier à cette problématique, un propriétaire texan prit un chariot de l’armée, le modifia quelque peu afin que l’on puisse y mettre dedans des haricots en conserve, du bœuf séché, … Ce chariot, appelé Chuck Wagon, se déplaçait avec les cowboys et les bêtes, ce qui leur permettait de manger tout au long du chemin. A l’heure actuelle, lors de manifestation de rodéo, on peut encore voir des courses de Chuck Wagon.

Un hôtel Disney avec un wagon couvert devant.
Le Restaurant du Disney Hotel Cheyenne.

Pour finir sur l’aménagement du Disney Hotel Cheyenne, évoquons brièvement les quelques références que contiennent le bar de l’hôtel, le Red Garter Saloon. Ce Saloon, où l’ont peut s’arrêter pour boire un verre le temps d’un instant porte assez bien son nom puisque sa traduction littérale en français est « la jarretière rouge » qui n’est autre que le symbole du saloon (en référence aux jarretières que portaient les serveuses de saloon au temps des cowboys). Dans ce bar trône une imposante statue d’un amérindien vêtu d’un costume et d’une coiffe. Il y a également la présence d’une petite scène accueillant un piano en référence à de nombreuses scènes que l’on peut trouver dans les films westerns.

Le saviez-vous ?

Tout d’abord, le Disney Hotel Cheyenne renferme le potager de Remy et ses 245 m² de culture (sur une superficie de plus de 400 m²). Cette initiative qui a vu le jour en 2014 est plus qu’un simple décor. Cet endroit est le berceau de la culture biologique de différents fruits, légumes et aromates qui seront utilisés par la suite dans différents restaurants (notamment celui du Disney Hotel Cheyenne et du Disney Hotel Santa Fe mais aussi le Bistrot Chez Remy, restaurant situé dans le parc Walt Disney’s Studios).

Disney Hotel Cheyenne
Le potager de Remy se trouvant en plein cœur du Disney Hotel Cheyenne.

Au sein du complexe hôtelier vous trouverez également la présence d’un château d’eau. Cette infrastructure aux tons proches de la couleur rouille avec en peinture blanche le nom de la ville Cheyenne servait jadis de point de ravitaillement en eau pour les locomotives à vapeurs.

Quant à la diligence trônant devant le bâtiment central, bien qu’elle ait été repeinte et décorée est en réalité une authentique calèche. Les valises, caisses, tonneaux, et malles sont également d’époque. Sur l’une des fenêtres de la diligence on peut apercevoir l’illustration de la légende William Frederick Cody (alias Buffalo Bill) avec en face sa partenaire de voyage, Phoebe Ann Moser dite Annie Okley. Ces deux personnages iconiques sont connus notamment grâce au spectacle Buffalo Bill Wild West show qui était en tournée aux USA et dans une partie de l’Europe. Cette légende, il fut un temps, fit l’objet de nombreuses représentations au Disney Village.

Disney Hotel Cheyenne

Autrefois il y avait une aire de jeux : Fort Apache qui était, en version minimaliste, la reconstitution d’un véritable fort du XIX°. Il s’agissait d’un avant-poste fortifié du XIX° siècle avec quelques tipis. Le nom de cet endroit est tiré du film « Le Massacre de Fort Apache » (1948 – John Ford), qui est une seconde référence avec le nom de l’hôtel tel qu’évoqué précédemment. Ces deux films : Les Cheyennes et Fort Apache prennent la défense des Indiens, à tout le moins il ne les présente pas comme des sauvages sanguinaires comme cela pouvait être le cas à l’époque. Les tipis qui se trouvent juste devant (comme à l’entrée de Frontierland), n’évoquent pas une attaque d’indien prêts à aller à l’assaut du Fort. Bien au contraire, la présence de tipis était quelque chose de très fréquent à l’époque puisque les Indiens collaboraient avec les soldats américains. Ils étaient plutôt sous leur protection mais au lieu de les installer à l’intérieur du Fort ces derniers étaient placés devant en cas d’attaques d’Indiens ennemis. Si besoin ils pouvaient trouver refuge en s’abritant à l’intérieur des remparts.

Un groupe de tipis de style Cheyenne du Disney Hotel devant un bâtiment.

Autrefois encore, il était possible pour les visiteurs de venir le matin avec les enfants et de faire une balade à poney ou en calèche.

En nous baladant dans les rues du complexe hôtelier, on a relevé la présence d’une sorte d’église, même si à proprement parler il ne doit pas s’agir d’une église puisqu’il n’y a pas de religion prédéfinie dans l’ouest américain et encore moins à Disneyland Paris. Étrange… On se demande bien ce que cela pourrait faire là et quel est le rapport avec l’histoire que renferme cet hôtel.

Pour finir, saviez-vous que les bâtiments évoqués plus tôt dans cet article sont appelé des Bunkhouse : à savoir des bâtiments aménagés en dortoirs pour héberger les ouvriers miniers ou ferroviaires ou encore les cowboys exerçant leurs activités dans le Ranch.

Ce que nous pouvons retenir de ces quelques lignes historiques, architecturales et anecdotiques c’est que la force du Disney Hotel Cheyenne réside dans sa thématisation poussée et immersive. C’est un vrai bel hommage au 7ème art américain et au Western. Les visiteurs sont transportés en pleine conquête de l’Ouest en plein cœur d’un plateau de cinéma plus vrai que nature. Nous conclurons cet article avec la citation reprise sur le site de Disneyland Paris : « Éperons aux pieds, chapeau de cowboy sur la tête, vous voilà prêts à découvrir le Disney Hotel Cheyenne ! ».

5/5 - (3 votes)
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *