Hollywood en grève : pourquoi les acteurs rejoignent les scénaristes ?

Publié par Florence Varaldi le 17 juillet 2023 | Maj le 17 juillet 2023

Les acteurs d’Hollywood rejoignent les dizaines de milliers de scénaristes de l’industrie du divertissement en grève depuis juin, dans la plus grande action syndicale depuis 1960. La Screen Actors Guild (SGA) et la Writers Guild of America (WGA) affirment que leurs revendications visent à protéger leurs membres dans une ère de changements rapides et d’incertitude pour l’industrie du divertissement, provoquée par la prolifération du streaming, l’effondrement des recettes au box-office et l’intelligence artificielle. Découvrez dans notre article l’impact d’une telle grève sur les émissions de télévision et les films préférés des téléspectateurs.

Les raisons de la colère : pourquoi les acteurs se joignent-ils aux scénaristes ?

Les scénaristes et les acteurs demandent tous deux des changements de rémunération pour tenir compte de l’inflation croissante, de la diminution des redevances (l’argent gagné lorsqu’une œuvre est réutilisée, par exemple en syndication) et des saisons télévisées réduites privilégiées par de nombreuses plateformes de streaming. (A titre de comparaison, l’avant-dernière saison de Friends diffusée sur NBC en 2003 comportait 24 épisodes ; le succès retentissant de Netflix en 2020, Bridgerton, en comptait seulement huit.)

Lire la suite   Casse-Noisette et les Quatre royaumes : un ballet de costumes

Pour les scénaristes : Les problèmes de rémunération se recoupent largement avec les préoccupations liées au streaming, mais les revendications visent également à renforcer la protection et la rémunération des scénaristes qui sont de plus en plus souvent engagés sur des saisons plus courtes, avec un salaire étalé sur une plus longue période. Le syndicat souhaite voir les tarifs minimums de l’industrie appliqués aux scénaristes travaillant sur des programmes « destinés aux nouveaux médias » et limiter l’utilisation d’extraits, pour lesquels les scénaristes ne sont pas rémunérés.

hollywood en grève
Source : Allociné

Pour les acteurs : Contrats dépassés et paysage médiatique en évolution rapide entraînent des commandes de saisons plus courtes et de plus longues interruptions entre les saisons. Tout cela « rend de plus en plus difficile pour nos membres de maintenir un niveau de vie de classe moyenne en tant qu’interprètes », selon le site web de SAG-AFTRA. D’autres inquiétudes émergent, notamment concernant la manière de rémunérer équitablement les acteurs pour l’utilisation de leurs images créées par l’intelligence artificielle.

Lire la suite   Indiana Jones et ses explorations d’un temps passé : notre critique du livre   

S’il est bien normal d’être rémunéré pour son travail, on peut légitiment se demander, comme Sean Gunn (Kraglin, le bras droit de Yondu dans les Gardiens de la Galaxie), s’il est bien normal et moral qu’une telle disparité de salaire existe entre un employé et son CEO. Bien sûr, les responsabilités ne sont pas les mêmes, mais, dans un contexte mondial bouleversé (entre autres) par les évolutions technologiques, à chacun de donner de la voix pour défendre ses intérêts.

Hollywood en grève afin de limiter l’utilisation de l’intelligence artificielle

L’utilisation de l’IA a suscité de vives inquiétudes chez les scénaristes et les acteurs, qui voient une utilisation incontrôlée de cette technologie comme une « menace existentielle », selon Andrew Susskind, professeur associé au département du film et de la télévision de l’université Drexel, qui a passé 30 ans dans l’industrie en tant qu’écrivain, producteur et réalisateur indépendant.

« La position des scénaristes est que aucun matériau narratif ne peut être créé par l’IA, et la position des producteurs était « rencontrons-nous une fois par an pour discuter de l’état de l’IA et voir où nous en sommes » », a déclaré Susskind. « Mais les scénaristes savent que dès que l’IA pourra être utilisée, elle sera utilisée pour les remplacer. »

Pour les scénaristes : La WGA cherche globalement à limiter l’utilisation de l’IA pour préserver le nombre d’opportunités pour les scénaristes, et s’assurer que l’IA ne peut pas être utilisée pour créer du contenu sans rémunération à partir de l’œuvre originale d’un écrivain. La réalisatrice Justine Bateman a évoqué ce scénario dans une récente tribune pour Newsweek :

« On peut également s’attendre à ce que les programmes d’IA soient entraînés sur d’anciennes séries télévisées à succès afin de créer de nouvelles saisons », a écrit Bateman en référence à la sitcom des années 1980 « Family Ties », dans laquelle elle jouait. « Par exemple, ‘Family Ties’ compte 167 épisodes, répartis sur sept saisons. Un programme d’IA pourrait facilement être formé sur ces données pour créer une huitième saison. »

Pour les acteurs : SAG-AFTRA cherche à protéger ses membres contre l’utilisation non autorisée ou non rémunérée de leur image, de leur voix ou de leurs performances. Dans une foire aux questions sur l’autorisation de la grève, le syndicat a déclaré que la capacité de l’IA à imiter ces expressions créatives était déjà une « menace réelle et immédiate pour le travail de nos membres ». De plus, le syndicat souhaite empêcher les studios de former l’IA pour créer de nouvelles performances à partir du travail existant d’un acteur.

Limiter l'utilisation de l'intelligence artificielle
L’utilisation d’effets spéciaux numériques pour rajouter la princesse Leïa jeune dans Rogue One avait déjà fait couler beaucoup d’encre.

Quel impact sur la production de films et de séries télévisées ?

Si la grève se poursuit, toute la production de films et de séries télévisées aux États-Unis, à l’exception des productions indépendantes qui ne sont pas couvertes par des contrats de travail avec des syndicats, sera interrompue. FilmLA, l’organisme responsable de l’octroi des permis de tournage, a signalé un arrêt de la production de drames et de comédies à Los Angeles. Par conséquent, des émissions telles que Stranger Things et The Handmaid’s Tale ont dû interrompre leur production, selon Reuters.

Les conséquences sur les émissions de télévision

Les conséquences de la grève se feront également sentir lors de la prochaine saison automnale des émissions de télévision. Les réseaux de diffusion tels que Fox et ABC de Walt Disney Co ont dévoilé leur programmation automnale, qui met fortement l’accent sur les émissions de téléréalité, non affectées par les grèves. En conséquence, ABC diffusera des rediffusions de la célèbre série comique Abbott Elementary, tandis que Fox proposera une comédie animée déjà terminée.

Des retards dans le lancement des nouvelles saisons de comédies et de drames US

Le lancement des nouvelles saisons de comédies et de drames, habituellement prévu pour septembre, risque d’être retardé en raison de la grève.

hollywood en grève
Source : https://www.nytimes.com/article/actors-strike-why.html

Hollywood en grève : Quel impact sur les services de streaming ?

Les services de streaming tels que Netflix et Prime Video d’Amazon pourront toujours proposer des émissions produites localement dans des pays comme la Corée et l’Inde. Cependant, leurs productions hollywoodiennes seront mises en attente jusqu’à ce que les conflits de travail soient résolus. Les émissions d’information continueront comme d’habitude, car leurs scénaristes sont représentés par un syndicat différent. Les émissions de téléréalité non scénarisées, telles que Big Brother et The Bachelor, ne seront pas non plus affectées.

Hollywood en grève : quel impact sur l’industrie cinématographique ?

En ce qui concerne les films, l’impact immédiat sera limité car la production de films prend généralement deux à trois ans. Cependant, les sorties futures, y compris des films très attendus tels que Blade et Thunderbolts de Marvel, ont déjà été retardées, et il est prévu que d’autres films soient mis en attente jusqu’à ce que les conflits de travail soient résolus. Les événements promotionnels pour les films à venir seront également annulés.

La grève des acteurs d’Hollywood, en soutien aux scénaristes, aura donc un impact majeur sur l’industrie du divertissement. Les téléspectateurs devront faire face à l’interruption de la production de leurs émissions et films préférés, tandis que l’industrie cinématographique devra faire face à des retards et des annulations. Il reste à espérer que les conflits de travail seront rapidement résolus afin que les acteurs puissent reprendre leur travail et que les spectateurs puissent profiter à nouveau de nouveaux contenus captivants.

5/5 - (2 votes)
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *