Indiana Jones et ses explorations d’un temps passé : notre critique du livre   

Publié par Colombe le 10 juillet 2022 | Maj le 12 juillet 2022

Amis lecteurs, voici venir le temps du fédora et des reliques enfouies ! Sous un air de trompette iconique et d’aventures archéologiques, l’ouvrage didactique écrit par le passionné Romain Dasnoy nous emporte dans une histoire inédite : la naissance de notre aventurier favori, Indiana Jones. De la rencontre de George Lucas et de Steven Spielberg au succès que l’on connait tous aujourd’hui, le livre Indiana Jones et ses explorations d’un temps passé retrace un pan de l’histoire des films dans un recueil unique, qui décrypte les inspirations, le contexte et la sortie de ces longs-métrages à travers des réflexions et des analyses originales.

Fiche Technique d’Indiana Jones Explorateur des temps passés.

  • Titre original : Indiana Jones – Explorateur des temps passés 
  • Auteur : Romain Dasnoy 
  • Éditeur : ThirD éditions 
  • Date de sortie : 28/04/2022
  • Nombre de pages : 335 pages

Résumé :

En moins de dix ans, de la quête emblématique de l’Arche d’Alliance en 1981 à celle non moins fabuleuse du Saint Graal en 1989, le phénomène Indiana Jones n’aura peut-être jamais été réellement dépassé par une autre œuvre de son époque, sinon par l’indéboulonnable Star Wars. L’archéologue américain, aventurier dès son plus jeune âge, représente l’aboutissement de plusieurs siècles de récits d’aventure, symbolisant une humanité à la poursuite de ses repères perdus… qu’il convient alors de chercher dans le passé.

Cet ouvrage porte ainsi une responsabilité qu’il faudrait ne pas mésestimer, celle de faire le point sur toutes les quêtes d’Indiana Jones, au cinéma comme à la télévision, sur l’Histoire qui les rend possibles, sur les artefacts qui les subliment ou encore sur les rencontres qui enrichissent leurs significations profondes. Une manière pour nous de célébrer l’œuvre de Steven Spielberg et de George Lucas, quintessence du cinéma du divertissement.

Résumé au dos de l’ouvrage.
indiana jones et ses explorations d'un temps passé
Couverture du livre de Romain Dasnoy

Définir l’héroïsme par un homme

Avant de parler de l’histoire même des films, il convient de conter sa genèse. Romain Dasnoy nous dépeint dès lors un portrait précis et détaillé de tous les aspects de la quadrilogie et de ses dérivés. D’un chapitre à l’autre, nous redécouvrons avec plaisir la biographie d’Indiana Jones en accéléré et les prémices de sa création, les anecdotes de tournage et du choix des acteurs. S’ensuit alors : l’impact du succès du premier film, les séries avortées et les livres dévorés, l’interprétation musicale de John Williams pour donner vie aux aventures d’Indiana… jusqu’à la fin du héros, conclue par le rachat de Lucasfilm par la Walt Disney Company et un dernier film, en cours de production en 2022.

Mais tout cela n’aurait jamais eu lieu sans la méticulosité d’un grand rêveur : George Lucas. Le réalisateur sera le premier à définir, avec son ami de longue date Steven Spielberg, la personnification même de ce que doit être l’héroïsme : imparfaite avec du caractère, des péripéties, des guerres cachées et des valeurs à transmettre, comme le décrit l’auteur de l’ouvrage :

En assemblant ici et là des idées de serials et de ce que Lucas rêve lui-même de voir à l’écran sous un jour nouveau, le personnage d’Indiana Smith prend peu à peu forme. Pour le prénom, il s’agit de son propre chien, un malamute de l’Alaska que Lucas affectionne tout particulièrement (on retrouvera une référence à cet animal sous une forme saugrenue avec Chewbacca dans Star Wars, lui aussi « fidèle compagnon » de Han Solo dans lequel le cinéaste se projette.

Romain Dasnoy

A partir de ce début prometteur, des rencontres uniques vont contribuer à cet immense édifice au fil du temps. Cette très belle rétrospective de l’histoire du cinéma montre que la quadrilogie d’Indiana Jones n’est pas qu’une série à succès. C’est surtout les prémices d’un style avant-gardiste rejeté (puis regretté) par les sociétés de production, à l’instar de Star Wars qui a été réalisé au même moment. Indiana Jones peut être comparé à un vent de changement dans l’ère du cinéma et amène avec lui d’autres productions qui changeront définitivement notre vision des longs-métrages et notre manière d’imaginer l’impossible.

Notre point de vue sur cette exploration des temps passés

A n’en point douter, Romain Dasnoy a un talent inné pour l’écriture : sa plume est capable de nous faire tourner les pages sans nous en rendre compte. Si le livre est dédié surtout aux amoureux de l’histoire du cinéma et de l’épopée d’Indiana Jones sous toutes ses formes, cela reste un ouvrage accessible à tous les bibliophiles curieux. Certes, le livre est une analyse poussée et réfléchie qui n’a rien à voir avec ce que l’on peut chercher habituellement d’un bon roman à la plage. Mais… Vous serez surpris par la facilité de lecture du livre. Très riche en anecdotes, le livre nous renvoie à beaucoup d’émotions, aussi bien positives que nostalgiques. C’est un très bel hommage sur une série de films qui aura bercé plus d’une génération, et clôture une époque créative et disruptive du cinéma hollywoodien.  

Ainsi, nous pourrions conclure avec les mots de l’auteur :

« Cette lecture complexe du personnage devenu parangon de l’héroïsme, s’installe toujours en contradiction avec les très nombreux protagonistes de Star Wars, dont la multiplicité justifie la construction d’un monde imaginaire qui se veut d’une richesse hors du commun. Indiana Jones est, pour sa part, seul face à l’Histoire, la traversant sans nécessairement l’influencer, la contemplant sans réussir à vraiment en saisir la portée ».

Romain Dasnoy
Rate this post
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.