Rebelle, demain sur tous les écrans

Publié par Johan Anton le 31 juillet 2012 | Maj le 3 juin 2016

Une princesse, un royaume, une menace : la trinité des ingrédients gagnants pour un film d’animation Disney.

Nous voyageons cette fois en Ecosse, dans un contexte historique médiéval ; période plongée dans les croyances fantastiques, un passeport idéal pour nous embarquer au cœur d’une croisade contre une malédiction ancestrale.

Malédiction qui ne semble pourtant être qu’un prétexte, le titre accordant la part belle à Mérida, un petit bout de femme occupant la place difficile de la fille du roi Fergus et de la reine Elinor. Une princesse rebelle, voilà qui tranche avec la tendance traditionnelle des grands classiques Disney.

Depuis « Raiponce », les personnages féminins semblent prendre le dessus sur leurs partenaires. En effet, la princesse aux cheveux longs désobéit à la figure maternelle  -incarnée par Mère Gothel- en quittant le domicile familial et sauve même la mise à un petit vaurien qui deviendra alors prince.

L’héroïne de « Rebelle » tranche également avec les principes et les règles.

  On détecte également dans cette nouvelle production  une quête d’identité : Mérida cherche autre chose que la personnalité imposée par sa descendance. Une notion qui va au-delà de la quête de Raiponce. Dans cette histoire, le spectateur est mis dans la confidence, sachant qu’elle est destinée à une vie de princesse. Avec Rebelle, nous évoluons en même temps que Mérida, ne sachant pas ce que l’avenir va lui réserver.

La tendance féministe entrainée par « Raiponce » se poursuit donc, avec une touche de modernité : une jeune fille écrasée par les pressions familiales, qui dit « Non » à Papa et Maman ; on est en pleine crise d’adolescence.

Le travail fourni pour donner vie à ce personnage  et à cet univers est accompli par Mark Andrews -ayant travaillé notamment sur Les Indestructibles, Cars et Ratatouille-  mais aussi par Bérénice Béjo, voix française de la princesse rebelle .

« Mérida, c’est une princesse qui veut écrire son destin, vivre sa vie, bousculer la façon de penser de son époque. C’est un message super pour les enfants de notre époque », déclare-t-elle dans une interview accordée à Métro France .

Une volonté d’actualiser l’univers Disney que l’actrice a fait sienne.

Un film d’animation traitant de l’adolescence, voilà qui devrait faire sourire parents et ados. Attention cependant à ne pas oublier les plus jeunes ! Y trouveront-ils leur compte en dépit de l’aspect éducatif et moralisateur de ce dernier volet ? Il faudra compter sur la qualité du scénario et du graphisme pour que chacun puisse avoir sa part du gâteau.

Ce gâteau, vous êtes invités à y goûter dès demain dans tous les cinémas français, seul(e), entre amis ou en famille.

Rebelle, demain sur tous les écrans
Noter cet article

2 commentaires sur "Rebelle, demain sur tous les écrans"

  1. Cédric Bouziat

    j’ai hate d’aller le voir

  2. RENAUD

    Très bon film j’ai adiré, mais je trouve la prestation de Bérénice Béjo assez médiocre… c’est dommage surtout que le reste du casting est très bon!! mais sinon c’est un excellent film à allez voir ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *