Le futur service de streaming Disney + proposera la totalité de la filmographie Disney

Publié par Séverine Jacquard le 15 mars 2019 | Maj le 15 mars 2019

Cette nouvelle annonce peut-être la fin de la fameuse technique marketing bien connue des fans Disney sous le nom de Disney Vault (que l’on pourrait traduire textuellement par l’expression « coffre-fort Disney »). En effet, ce terme désigne une habitude propre à la Walt Disney Company, que Walt lui-même pratiquait et qui consistait, à l’époque, à ressortir tous les dix ans des longs-métrages d’animation au cinéma, et ce bien avant l’arrivée dans nos salons des magnétoscopes et autres systèmes de visualisation à domicile. Avec les différentes avancées technologiques que nous avons connues, et qui nous ont permis petit à petit d’avoir accès à la filmographie de Walt Disney directement dans notre salon, cette technique a bien évidemment évoluée. Mais aujourd’hui, avec l’annonce imminente de la mise en ligne d’un service de diffusion Disney en continu, peut-on dire que le fameux coffre-fort est désormais ouvert ? On vous explique ce qu’il en est.

Le Disney Vault, une mécanique bien huilée

Premier film à avoir bénéficié du Disney Vault à partir de 1937: Blanche-Neige et les Septs Nains

Depuis l’apparition des salles obscures, et ce jusqu’aux années 1980, il était difficile d’avoir un accès illimité et privé aux différents films proposés au cinéma, et les films d’animations Disney ne faisaient pas entorse à la règle. C’est ainsi qu’une technique marketing est née à la Walt Disney Company : le principe de proposer de nouvelles projections de ces films au cinéma, par tranche de dix ans. Mais , dans les années 1980-1990, avec l’arrivée des nouvelles technologies, et en premier lieu du magnétoscope, un nouveau système de visualisation à domicile voyait le jour, rendant le Disney Vault obsolète. Qu’à cela ne tienne ! Les studios Disney ont donc tout simplement reproduit cette technique pour le marché de la VHS, puis plus tard des DVD et des Blu-ray. Ainsi, les films Disney ont pendant longtemps été réédités tous les dix ans. Les publicités qui accompagnent ces vidéos annoncent aux spectateurs les titres des films qui doivent bientôt disparaître du marché, les incitant ainsi à se les procurer avant que ceux-ci ne retournent dans le « coffre-fort Disney ». La Walt Disney Company affirme d’ailleurs à propos de ce processus qu’il a été mis en œuvre pour contrôler son marché mais aussi pour permettre à la filmographie  Disney d’accéder à une seconde jeunesse et de prendre un petit coup de frais pour les nouvelles générations d’enfants qui ne connaissent pas encore ces classiques. Il s’agit donc là d’une technique bien ancrée dans les mœurs de la société depuis de nombreuses années.

Disney + : le service de streaming avec l’ensemble de la filmographie Disney

La nouvelle plateforme de streaming Disney +

Mais alors, quid de cette technique marketing après l’annonce faite par le PDG de la Walt Disney Company, Bob Iger qui annonce que la totalité de la filmographie Disney sera accessible sur Disney + ? Et bien d’après lui, cette astuce d’un autre temps viendra à disparaître, tout simplement. Voici une citation extraite du discours prononcé par Bob Iger lors de la réunion destinée aux investisseurs qui s’est tenue le 7 mars, à Saint-Louis :

« Le service de streaming, que j’ai mentionné plus tôt, sera lancé au cours de l’année à venir et combinera différentes catégories, à savoir des films et des produits rattachés à la télévision, avec bien évidemment la présence de nombreux produits originaux pour ces deux canaux. Peu de temps après son lancement, le service finira par contenir l’ensemble de la bibliothèque Disney, de sorte que les films dont vous parliez et qui ont traditionnellement été conservés dans le fameux Disney Vault seront tous disponibles au bout de quelques années. A cela s’ajoutera, bien sûr, la production d’un certain nombre de films originaux et d’émissions de télévision originales qui porteront la marque Disney. »

On peut d’ailleurs citer une série particulièrement attendue parmi celles confirmées comme étant destinées à Disney +, et qui n’est autre que Le Mandalorien. Il s’agit en effet d’une série annoncée depuis quelques temps et qui sera en fait un spin-off en prises de vues réelles, dédié à la célèbre saga Star Wars. Cette série prestigieuse sera dirigée par nul autre que Jon Favreau, réalisateur entre autre de Iron Man et du live-action à venir du Roi Lion. Concernant les films, Bob Iger a souligné lors de cette réunion que les nouvelles sorties cinémas trouveraient leur place sur Disney + dans l’année suivant leur apparition sur grand-écran. D’après lui, cela permettra de combiner « l’ancien et le nouveau ». Et pour la plus grande joie des spectateurs, il a également affirmé : « Tous les films que nous sortons cette année, à commencer par Captain Marvel, répondront également à l’appel ».

Ainsi, à une époque où l’un des effets secondaires de la technique du Disney Vault a été le fait de voir les vidéos et DVD de films Disney devenir des objets de collection, vendus bien souvent par des revendeurs peu scrupuleux pour des sommes supérieures à leur prix au détail initial, l’arrivée du nouveau service de streaming Disney + peu apparaître comme une solution à ces nombreuses dérives. Reste désormais à en comprendre un peu mieux le fonctionnement, et surtout à changer nos habitudes de visualisation de ces chefs-d’œuvres que sont les classiques des Disney animation Studios.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *