Timmy Failure : Des erreurs ont été commises sur Disney +

Publié par Magali Milanini le 22 mars 2020 | Maj le 22 mars 2020

Dès le lancement de la plateforme Disney+, nous pourrons découvrir en France le film live-action Timmy Failure : des erreurs ont été commises. Inspiré des albums illustrés du même nom du dessinateur américain Stephan Pastis, ce film nous propose de découvrir l’histoire d’un petit garçon détective à l’imagination débordante. Découvrez ci-dessous notre avis sur ce film totalement inédit.

L’affiche promotionnelle du film

Fiche technique de Timmy Failure

  • Production : Walt Disney Pictures
  • Titre original : Timmy Failure : Mistakes were made
  • Titre français : Timmy Failure : des erreurs ont été commises
  • Sortie américaine : 25 janvier 2020
  • Sortie française : 7 avril 2020
  • Réalisateur : Tom McCarthy
  • Durée : 1 h 43
  • Genres : Mystère, familial, comédie, amitié

Synopsis

Dirigé par le réalisateur récompensé Tom McCarthy, « Timmy Failure : des erreurs ont été commises » de Disney+, basé sur le best-seller du même nom, suit les exploits hilarants de notre héros excentrique et inexpressif, Timmy Failure, qui, au côté de son partenaire ours polaire de 1500 pounds Total, dirige Total Failure Inc., une agence de détective de Portland.

Timmy Failure : un film positif avec des personnages attachants

En suivant les aventures d’un petit garçon en classe de CM2, on pourrait s’attendre à un film destiné uniquement aux enfants de cette tranche d’âge. Il n’en est rien. Quelque soit l’âge que vous avez, vous serez touché d’une manière ou d’une autre par le film, que ce soit par le rire, l’identification aux personnages principaux que sont Timmy et sa maman…

Le personnage principal (interprété par Winslow Fegley) le dit dès le départ, Failure, échec en anglais, c’est bien son vrai nom, et il lui va plutôt bien. Ce petit garçon de 10 ans est détective et son comportement comme sa façon de parler s’inspirent de cette activité. Il trouve ses affaires dans son quotidien : son meilleur ami se faisant voler son sac par exemple. Sa vie tourne entièrement autour de cette activité, au détriment de ses notes à l’école malheureusement. Timmy Failure est accompagné de son meilleur ami imaginaire : Total, un ours polaire à l’histoire bien étonnante et qui le suit absolument partout. C’est même son partenaire au sein de son agence de détective : Total Failure IncTimmy est donc un petit garçon à l’imagination débordante et il va devoir apprendre à composer avec sa scolarité, tout en résolvant ses enquêtes bien sûr. Tout un programme !

Timmy Failure

Timmy et son ours Total, un duo inséparable

Le deuxième personnage très important dans l’histoire est la mère de Timmy, Patty (Ophelia Lovibond). Mère célibataire, elle se bat contre les charges et autres embêtements, en travaillant de toutes ses forces pour subvenir aux besoins de son fils. Même si elle sait à quel point il est différent, elle cultive cette différence afin que son fils puisse rester lui même et ne se sente pas bridé. C’est un véritable modèle de combattivité. Les parents célibataires (ou pas) se retrouveront dans ce personnage.

Quelques mots également sur le policier, Crispin (interprété par Kyle Bornhermer). Ce brave homme, qui s’occupe des contraventions sur la voie publique, est le nouveau petit ami de la mère de Timmy. Extrêmement maladroit, pas franchement intelligent, il n’est clairement pas le prince charmant des dessins animés. En revanche, son ton décalé apporte une vraie touche humoristique au film et on ne peut finalement que s’attacher à ce personnage purement comique.

Un film rythmé pour ne pas lasser

Timmy Failure : des erreurs ont été commises a une façon très particulière de présenter ses images. En effet, nous alternons entre plusieurs points de vue différents :

  • Le point de vue extérieur, classique, celui permettant de suivre l’histoire ;
  • Le point de vue via les yeux de Timmy, où l’on voit notamment l’ours imaginaire Total, qui se confond souvent avec le premier point de vue et demande donc une petite adaptation tant l’ours est parfaitement intégré ;
  • Le point de vue des spéculations faites par le petit garçon, très nombreuses et assez comiques.

Le film s’en retrouve alors très dynamique. Les transitions sont très rapides, sans nous perdre toutefois, et donnent un véritable rythme.

La deuxième raison du rythme entraînant du film est son scénario en lui-même. En effet, il n’y a pas de temps mort, les péripéties, très très nombreuses, de la vie de notre petit héros s’enchaînent à toute allure, et il n’a jamais le temps de se poser (ou de faire ses devoirs par exemple) tant ses enquêtes sont importantes.

Une grande morale sur l’acceptation de soi et la différence

Ce n’est pas nouveau, les films Disney sont bien connus pour leur morale. En effet, aucun des films, live-action comme animation, sortant des Studios Disney et Pixar ne transmet pas de leçons importantes. Timmy Failure ne fait pas exception. Du début à la fin, elle est présente, nous enveloppe et nous fait réfléchir.

Le petit garçon est différent. On le voit immédiatement. Mais quel est le bon choix à adopter face à ces différences ? Faut-il qu’il change radicalement pour s’adapter à la société ? Ou qu’il continue à vivre dans son propre monde sans percevoir les problèmes qui en découlent ? Comme toujours, c’est bel et bien le juste milieu qu’il faudra trouver et c’est tout le but du film de trouver cet équilibre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *