La Bête, le rôle de tous les défis pour Dan Stevens

Publié par Sara Razowski le 22 janvier 2017 | Maj le 4 juin 2017

Poster personnage la Belle et la Bête DisneyInterpréter le personnage de La Bête, dans le prochain film live-action La Belle et la Bête (2017), est un véritable challenge même pour un acteur aguerri et talentueux. Ce n’est pas Dan Stevens qui vous dira le contraire ! En effet, lors d’une interview qu’il a donnée en ce début d’année, l’acteur a expliqué la difficulté de jouer ce héros à cause du costume et des accessoires que ce dernier doit porter. Ces contraintes ont modifié le jeu de l’acteur puisqu’elles ont eu un impact conséquent sur son travail.

Dan Stevens devient La Bête

Dan Stevens a dû revoir toute sa méthode de travail pour interpréter ce personnage. Cette expérience, si unique, l’a métamorphosé au point qu’aujourd’hui, il reconsidère sa manière de jouer et même de s’approprier ses prochains rôles. Il faut savoir que pour devenir La Bête, Dan Stevens était perché sur des échasses d’une hauteur d’environ 25 cm. Muni de ce matériel, il a appris à se déplacer avec aisance mais aussi à danser avec grâce et élégance comme le ferait un Prince afin de rendre la scène mythique du bal la plus féérique possible. Bien que le comédien porte un masque, il a donné vie au visage de La Bête en laissant transparaître ses réactions et ses émotions. De plus, il a su faire ressortir tant le côté bestial que le côté humain du héros, ainsi que ses tourments intérieurs. Force est de constater que ce rôle demande une grande concentration et est très physique puisqu’il requiert un sens de l’équilibre tout en jouant avec justesse pour rendre le personnage réel aux yeux du public afin que ce dernier s’identifie à La Bête.

Bête en colère dans La Belle et la Bête

Le cri de La Bête (Dan Stevens)

Dan Stevens s’est exprimé en ces termes pour mettre en avant tout le travail fourni :

« Physiquement, interpréter le rôle de La Bête a été le plus grand défi que j’ai eu à relever dans ma carrière. Sérieusement, je n’avais jamais vécu une telle expérience durant laquelle j’ai utilisé mon corps comme une marionnette qui bougeait dans ce costume doté d’échasses. Ce genre de défi – et particulièrement toute la partie dansée qu’exige ce rôle, bien qu’en échasses, a nécessité un entrainement très très intensif – m’a demandé un engagement plus physique que toutes les autres performances que j’ai réalisées jusqu’à maintenant. »

A votre avis, Dan Stevens sera-t-il à la hauteur de ce challenge ? Pour apprécier son incroyable talent et être époustouflé par sa performance, rendez-vous le 22 mars 2017 dans les salles obscures.

La Bête, le rôle de tous les défis pour Dan Stevens
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *