Box-office USA : sévère chute de X-Men Apocalypse et Alice de l’Autre Côté du Miroir

Publié par Florian Mihu le 13 juin 2016 | Maj le 13 juin 2017

Box-Office US Alice X-Men

La concurrence aura sévi pour la semaine du 10 juin aux Etats-Unis. A chaque semaine son lot de rebondissements dans le box-office américain. Après le démarrage très faible d’Alice de l’Autre Côté du Miroir, les nouveautés appuient un peu plus le trait et font descendre toutes les productions Disney et Fox d’au moins une place. Résultat : X-Men Apocalypse passe de la 3ème à la 5ème place et Alice de l’Autre Côté du Miroir termine à la 8ème place du classement. Les trois nouveautés de la semaine Conjuring 2 : Le Cas EnfieldWarcraft : Le Commencement et Insaisissables 2, respectivement 1er, 2ème et 3ème, écrasent la concurrence !

X-Men Apocalypse à 136,3 millions de billets verts

Le nouvel opus Marvel de la Fox totalise pour sa 3ème semaine d’exploitation aux Etats-Unis 136 374 195 $. Accusant une perte de fréquentation de 56 %, le film à la 5ème place du box-office américain ajoute à son compteur 10 millions de dollars. Il se classe actuellement entre X-Men : Le Commencement (146,408,305 $) et Wolverine : Le Combat de l’Immortel (132,556,852 $), soit pour l’instant le 8ème film le plus rentable de la saga X-Men (Deadpool inclus) aux Etats-Unis. Dans le monde, le film engrange 478.5 $, troisième succès de la franchise des mutants derrière X-Men: Days of Future Past (747.9 $) et  Deadpool (777.2 $).

Alice de l’Autre Côté du Miroir s’effondre au box-office US

La suite des aventures d’Alice Kingsleigh de Lewis Carroll signée de James Bobin continue de dégringoler au classement. Avec une baisse de 61 % de fréquentation dans les salles d’outre-Atlantique, le film ne rajoute seulement que 5,5 millions de dollars, soit un total sur le continent de 62 437 432 $. Dans le monde, Alice de l’Autre Côté du Miroir totalise 214 937 432 $, se rapprochant du score de A la Poursuite de Demain, et confirmant son échec cuisant.

Alice (Mia Wasikowska) returns to the whimsical world of Underland in Disney's ALICE THROUGH THE LOOKING GLASS, an all new adventure featuring the unforgettable characters from Lewis Carroll's beloved stories Alan Rickman is the voice of Absolem.

Captain America: Civil War et Le Livre de la Jungle terminent progressivement leur course

Après 6 week-ends d’exploitation aux Etats-Unis, le film des frères Russo confirme qu’il est plus que jamais le plus gros succès de l’année. Il ajoute à son compteur 4,5 millions de dollars (avec -45 % de fréquentation) et se positionne 8ème. Le plus gros succès de la franchise Captain America totalise 396 857 343 $ sur le sol américain. Partout sur le globe, le film remporte pas moins de 1 143 057 343 $. Captain America: Civil War est le 12ème film le plus rentable de l’Histoire. Egalement en fin de carrière, Le Livre de la Jungle termine sa course en passant de la 9ème à la 10ème place du classement. Le film Disney de Jon Favreau enregistre, depuis le 15 avril 2016, 352 649 939 $ aux Etats-Unis. Le film a passé la barre des 900 millions de dollars dans le monde en cumulant à ce stade 910 549 939 $ : il s’agit du 15ème film de la firme aux grandes oreilles à passer ce cap symbolique en terme de recettes mondiales.

X-Men Apocalypse Box-Office US

X-Men Apocalypse prend aisément la tête du box-office général aux Etats-Unis ce week-end. Le nouveau film Marvel concocté par la Fox et Bryan Singer devrait atteindre les 65 millions de dollars de recettes durant ce premier week-end d’exploitation (de vendredi à dimanche) dans les 4 150 cinémas où il est exploité. Au total, le fameux week-end de congé du Memorial Day devrait rapporter au nouvel opus de la franchise des mutants pas moins de 80 millions de dollars de recettes nationales. C’est un joli démarrage pour cet énième blockbuster super-héroïque de l’année mais en deçà des scores atteints durant la même période par son prédécesseur, X-Men : Days of Future Past, qui avait cumulé 110,6 millions de dollars lors de son ouverture.

X-Men Apocalypse confirme que la franchise doit se renouveler ou se laisser mourir

Mais hors des frontières étasuniennes, le film a déjà récolté 185,8 millions de dollars, soit un cumul de recettes mondiales porté à 265 millions de dollars. Produit sur un budget moyen de 178 millions de dollars (sans les dépenses en marketing autour du film), X-Men : Apocalypse a reçu un indice A de la part du public sur CinemaScore. Le 20th Century Fox met à l’affiche de nombreuses vedettes pour grossir les rangs du Professeur Charles Xavier mais également fonder l’armée de volontaires rangés derrière Apocalypse : James McAvoy (Professeur Charles Xavier / Professeur X), Michael Fassbender (Erik Lehnsherr / Magnéto), Jennifer Lawrence (Raven Darkholme / Mystique), Oscar Isaac (En Sabah Nur / Apocalypse), Nicholas Hoult (Hank McCoy / le Fauve), Rose Byrne (Moira MacTaggert, agent de la CIA), Tye Sheridan (Scott Summers / Cyclope), Sophie Turner (Jean Grey / Phoenix), Olivia Munn (Betsy Braddock / Psylocke), Lucas Till (Alex Summers / Havok), Evan Peters (Peter Maximoff / Vif-Argent), Kodi Smit-McPhee (Kurt Wagner / Diablo), Alexandra Shipp (Ororo Munroe / Tornade), Josh Helman (William Stryker), Lana Condor (Jubilation Lee / Jubilee), Ben Hardy (Warren Worthington III / Angel), sans oublier le retour de Hugh Jackman dans la peau de Logan Howlett alias Wolverine.

xmenboxoffice

Alice de l’Autre Côté du Miroir démarre timidement

De leur côté, les Walt Disney Studios (qui viennent de passer la barre des 4 milliards de recettes internationales sur l’année aujourd’hui) continuent de briller au box-office grâce à leurs différentes marques lucratives que sont Captain America : Civil War, Le Livre de la Jungle et Zootopie. A ceux-là s’ajoutent Alice de l’Autre Côté du Miroir, sorti vendredi dernier aux USA. Réalisé par James Bobin et co-produit par Tim Burton, créateur de la franchise live-action pour Disney, la suite du succès de 2010 se comporte timidement au box-office en démarrant avec 28,1 millions de dollars sur le territoire américain (sur les 3763 salles où le film est projeté). Le film s’offre ainsi la deuxième place du classement du week-end. Au terme de ces quatre jours de Memorial Day, on estime que ses recettes nationales atteindront les 35,6 millions de dollars. Joli départ pour le deuxième opus de la franchise qui a réinventé l’univers de Lewis Carroll au cinéma. Rappelons que le premier volet avait engrangé 116,1 millions de dollars en trois jours pour son premier week-end de démarrage en mars 2010 et que ses recettes globales ont terminé sur des records avec 1,025 milliard de dollars !

Alice de l'Autre Côté du Miroir Trailer 3

Beaucoup de raisons peuvent expliquer ce flop (70 % de recettes en moins par rapport au premier opus sur la même période !) :

  • l’usure du genre et sa sortie précipitée juste après Le Livre de la Jungle,
  • un plan marketing peut-être finalement trop formel et fainéant de la part de Disney qui pensait faire aussi bien qu’avec le premier film,
  • la distance prise par Tim Burton sur le projet,
  • la tourmente médiatique dans laquelle est plongé l’acteur Johnny Depp en cours de divorce avec son épouse Amber Heard, qui l’accuse publiquement de violences conjugales, entre autres,
  • le phénomène de lassitude de la marque « Johnny Depp » qui a perdu de son aura au box-office depuis au moins 5 ans,
  • des critiques mitigées du film.

Disney a dû réviser son effectif de distributions du film aux USA à la baisse à cause des mauvais premiers scores, signe de très mauvais bouche-à-oreille. Alors que le samedi est plus propice à faire en général remonter la pente du démarrage médiocre d’un film, les curseurs étaient fixés à 55 millions de dollars, mais le film a chuté de 7 % par rapport aux prévisions. On comptabilise 57 % de femmes pour le public tandis que les adultes (57 % aussi) ont battu les publics familiaux (32 %). Ceci explique cela. Une promotion trop décalée déroute les plus jeunes. Dave Hollis, chef de la distribution des studios, se dit déçu de ces premiers scores dans un communiqué et n’espérait pas ce résultat. Même si le film n’a pas eu les faveurs du public comme l’aurait voulu cet exécutif, les studios Disney continueront à lancer de gros paris de ce genre à l’avenir, car ils se révèlent être les meilleurs succès actuels du moment pour l’entreprise. Mais l’idée d’un troisième opus semble d’ores et déjà balayée.

ALICE THROUGH THE LOOKING GLASS

Le film fait pire, il faut savoir, que A la Poursuite de Demain qui, lors du week-end du Memorial Day de 2015, avait rapporté 42 millions de dollars. Flop mais moins flop qu’Alice en 4 jours ! Mais Disney supportera évidemment le coup avec Zootopie (992 M), Captain America : Civil War (1,11 milliards), Le Livre de la Jungle (880 M).

ALICE THROUGH THE LOOKING GLASS

En format IMAX, Alice de l’Autre Côté du Miroir rapporte tout de même 3,6 millions de dollars sur le continent américain (381 salles où il est exploité sous ce format). Au total, l’IMAX a fait rapporter au film pour l’instant 8,7 millions de dollars. A l’international, il ajoute à son compteur ce week-end 65 millions de dollars, qui pourraient monter jusqu’à 93,1 millions et 100,6 millions lundi soir. Le film se classe numéro 1 en Chine avec un solide démarrage à 27,1 millions de dollars.  Il se démarque notamment en Amérique Latine et dans quelques pays européens comme le Royaume Uni (3.2 millions). Budgété à 170 millions de dollars, la nouvelle création des studios de Mickey a elle aussi reçu un indice A sur le site CinemaScore. Attendu dans les salles françaises le 1er juin prochain, cette nouvelle aventure Disney permet de retrouver les célébrissimes personnages des récits de Lewis Carroll. Alice doit cette fois retourner dans le monde fantastique d’Underland pour sauver son ami le Chapelier Fou. Le réalisateur James Bobin livre ici une vision unique de l’univers visionnaire créé en 2010 par Tim Burton pour Alice au Pays des Merveilles.

ALICE THROUGH THE LOOKING GLASS

Le film a été écrit par Linda Woolverton d’après les personnages créés par Lewis Carroll, et est produit par Joe Roth, Suzanne Todd, Jennifer Todd et Tim Burton. John G. Scotti en assure quant à lui la production exécutive. Alice de l’Autre Côté du Miroir réunit les stars du premier film, qui a connu un succès phénoménal : Johnny Depp (le Chapelier Fou Tarrant Hightopp), Anne Hathaway (Mirana de Marmoreal, la Reine Blanche), Mia Wasikowska (Alice Kingsleigh), Matt Lucas (TweedleDee et TweedleDum) et Helena Bonham Carter (Iracebeth de Crims, la Reine Rouge) et introduit de nouveaux personnages incarnés par Rhys Ifanset (Zanik Hightopp, le père du Chapelier Fou), Sacha Baron Cohen (Temps). On retrouve également – dans la version originale – les voix d’Alan Rickman (le Papillon Absolem), Stephen Fry (le Chat du Cheshire), Michael Sheen (Nivens McTwisp, le Lapin Blanc), Timothy Spall (le Chien Bayard), Barbara Windsor (Mallymkun, le Loir dans la Théière) et Paul Whitehouse (Thackery Earwicket, le Lièvre de Mars), qui sont rejoints par Matt Vogel et Toby Jones (les Wilkins du Temps).

Disney toujours au meilleur de sa forme grâce à des animaux et des super-héros

Partons à présent dans la Maison des Idées. Disney et les Marvel Studios ont surpassé l’ami Deadpool au box-office américain ce week-end. Captain America : Civil War devient le plus gros film de l’année 2016 pour l’instant avec ses 376,9 millions de dollars de recettes nationales. Le blockbuster adapté du célèbre comic book Civil War a ajouté à son score national 15,1 millions de dollars de recettes durant ce week-end. On estime qu’elles monteront aisément à 19,4 millions de dollars lundi soir à l’occasion de ce week-end de box-office de quatre jours. Captain America : Civil War est 4ème au box-office derrière le film d’animation Angry Birds.

Captain America Civil War 51

Hors Amérique, le film des frères Russo continue de progresser et atteint les 730,1 millions de dollars. Soit un total de recettes mondiales cumulées de 1,107 milliard de dollars ! Le film reste à l’heure actuelle le quatrième plus gros succès du genre super-héroïque de tous les temps au cinéma, bien placé derrière Marvel’s Avengers (1,518 milliards), Avengers : L’Ère d’Ultron (1,405 milliards) et Iron Man 3 (1,215 milliards), tous les trois également produits par la branche cinématographique Marvel Studios de Disney. Le film devient ainsi le 15ème hit cinématographique de tous les temps, venant de dépasser le score de Toy Story 3 (1,063 milliards) mais également Pirates des Caraïbes : Jusqu’au Bout du Monde (1.066 milliards), The Dark Knight Rises (1.085 milliards) et Transformers : L’Âge de l’Extinction (1.104 milliards).

Captain America Civil War 36

A la sixième place du box-office US, Le Livre de la Jungle a rajouté à son compteur national 6,976 millions de dollars durant ce week-end spécial. Les 9 millions seront atteints à l’issue des quatre jours. Le total des recettes du film en Amérique se portera ainsi à 340,6 millions de dollars lundi soir prochain. A l’international, la réadaptation du conte de Rudyard Kipling s’offre le luxe de 539,1 millions de dollars de recettes. Avec un million supplémentaire à travers le monde, le film finit sa course autour de 879,7 millions de dollars de recettes mondiales.

THE JUNGLE BOOK

Box-office USA : sévère chute de X-Men Apocalypse et Alice de l’Autre Côté du Miroir
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *