Chouette, pas chouette : un programme pour les 4-6 ans sur la tolérance

Publié par Fiona Rodrigues le 12 décembre 2020 | Maj le 12 décembre 2020

Pour faire l’unanimité auprès des chaînes pour enfants, Chouette, pas chouette a misé sur un programme universel. Dans cette série, tout le monde est concerné, les grands comme les petits, par le sujet principal : la tolérance. Alors que nous réserve-t-elle de beau ?

Ni beaux, ni moches, mais tous égaux

Pour déconstruire les stéréotypes genrés, rien de mieux que de présenter des personnages de tout horizon, et toute sorte. Aucun des personnages n’est similaire, pour montrer la diversité qui est aussi présente sur Terre. Le style très coloré et naïf de dessin est voulu, pour leur donner des traits ni beaux, ni moches.

Nous connaissons déjà à l’heure actuelle le visuel et les races de certains des personnages. Il y aura des panthères, des hiboux, des goélands, des castors, des lapins, des cochons, mais aussi des moutons et encore pleins d’autres espèces. Mais le message le plus important est qu’ils et elles sont tous égaux malgré leur apparence et leur sexe.

Éveiller l’empathie de chacun est bien plus simple quand cela concerne toute la famille. Cette série originale produite par 2 Minutes et Gaumont traite d’un sujet sensible mais a pour but d’être la plus familiale possible, et de montrer comment éviter les situations d’intolérance. De plus, son format très court de seulement 2 minutes la rend facile d’accès et ne demande pas un temps d’attention démesuré. Les enfants les plus petits auront donc moins de mal à rester concentrer devant un épisode.

Les images sont aussi ici très importantes pour aider à véhiculer des idées. Les petits sont plus aptes à comprendre avec des images, en plus des mots. Cette série est un vrai moyen d’apprentissage, qui agit comme un plus à l’éducation scolaire et familiale des plus jeunes.

Chouette, pas chouette : un programme de sensibilisation

Que l’on soit un garçon ou une fille, nous sommes tous égaux sur une chose : si l’on veut être respecté, il faut savoir respecter les autres. De cette manière, les personnages de Chouette, pas chouette aident les enfants à comprendre ce qui n’est pas chouette et que l’on n’ aimerait pas que l’on nous fasse.

Initialement pensé pour les enfants de 4 à 6 ans, les sujets abordés concernent néanmoins un public bien plus large. L’idée résulte du ministre de la Justice (Eric Dupond-Moretti), de la ministre déléguée à la Citoyenneté (Marlène Schiappa) et de la ministre de l’Égalité entre les Hommes et les Femmes (Élisabeth Moreno), qui, ont cherché un moyen de défaire des stéréotypes bien encrés, par un support ludique. Nous verrons donc des sujets banalisés remis en question pour mieux comprendre la notion de respect d’autrui.

Toutes les chaînes de divertissement dédiées aux enfants se sont engagées à diffuser, dès janvier 2021, ce programme sur leurs antennes. Parmi ces chaînes connues, l’on retrouve : TF1, France Télévisions, Piwi+ (Groupe CANAL+), Gulli (Groupe M6), Disney Channel & Disney Junior (groupe The Walt Disney Company) et Nickelodeon Junior.

Les 16 épisodes, pour être digestes, sont réalisés dans un format animé très court qui sera présenté tout au long de l’année.  Disney, étant déjà sensible à cette lutte, se voit donc logiquement de la partie pour diffuser cette série unique en son genre.

Initiée par Make.org, Chouette, pas chouette est l’un des éléments mis en place pour lutter contre les stéréotypes de genre, mais aussi pour sensibiliser les enfants aux violences faites aux femmes. Sans brusquer, ni effrayer un public très jeune, cette série montre que certains comportements ou paroles, bien qu’ils semblent tout à fait anodins, ne le sont pas, et font du mal aux autres.

Que pensez-vous de cette initiative ? Chouette ou pas chouette ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *