Deadpool 2 – critique du film

Publié par Benjamin Brin le 13 juillet 2018 | Maj le 17 juillet 2018

Suite au succès du premier volet des aventures de l’anti-héros par excellence, il ne faisait aucun doute que Wade Wilson ferait son retour sur nos grands écrans tôt ou tard. Le personnage issu des comics Marvel (et rattaché aux X-Men dans le film), revient donc dans une nouvelle aventure explosive. Dans Deadpool 2, Wade est accompagné d’un groupe de justiciers pour le moins particuliers afin de protéger un jeune garçon, nommé Russel, d’un tueur sanguinaire venu tout droit du futur, Cable.

Je sais pas si je le préfère pas en violet chauve en fait …

Fiche technique de Deadpool 2

  • Production : 20th Century Fox / Marvel Entertainment
  • Titre original : Deadpool 2
  • Titre français : Deadpool 2
  • Sortie américaine : 18 mai 2018
  • Sortie française : 16 mai 2018
  • Durée : 119 minutes
  • Réalisateur : David Leitch (John Wick / Atomic Blonde)
  • Scénario : Rhett Reese / Ryan Reynolds / Paul Wernick
  • Genre : Comédie de Super-héros

Synopsis de Deadpool 2

Après une tentative ratée pour sauver un jeune mutant au pouvoir destructeur, Deadpool se voit contraint de rejoindre les X-Men. Il est jeté en prison anti-mutants. Arrive Cable, un soldat venant du futur et ayant pour cible le jeune mutant, en quête de vengeance. Deadpool décide de le combattre. Peu convaincu par les règles des X-Men, il crée sa propre équipe, la « X-Force ». Mais cette mission lui réservera de grosses surprises, des ennemis de taille et des alliés indispensables.

Qu’est-ce que c’est que ça ? C’est quoi cet article moisi ? Laisse moi faire le stagiaire, tu t’y prends comme un pied mon gars, qui de mieux pour parler de Deadpool que Deadpool en personne ? Oubliez ce que vous venez de lire, la voici la vraie histoire !

Après avoir survécu à une attaque bovine qui aurait pu lui être fatale, un chef de cafétéria (Wade Wilson) lutte pour réaliser son rêve : devenir le barman le plus sexy de Mayberry’s tout en apprenant à accepter sa perte de goût. A la recherche de sensations pour pimenter sa vie, Wade va devoir encore une fois casser cinquante nuances de culs, se battre contre des Ninjas, des Yakuzas et des chiens obsédés, tout en parcourant le monde pour découvrir l’importance de la famille, de l’amitié et des saveurs. En se découvrant un amour pour l’aventure, il va également gagner la tasse du meilleur amant.

Mon pote Russel dans sa belle tenue qui le met tant en valeur, surtout le côté short !

Personnages de Deadpool 2, ou plutôt le casting de seconde zone

Wade Wilson / Deadpool (Ryan Reynolds)

Le plus beau, le plus fort, l’anti-héros dans toute sa splendeur. Suite à une expérience plutôt ratée (pour ceux qui ne savent pas de quoi je parle, fallait aller au ciné voir le premier film !), Wade Wilson se retrouve avec le pouvoir de guérir de n’importe quelle blessure ou encore de se régénérer intégralement. Dans ce nouvel opus, il va tenter de secourir un petit jeune en pleine crise d’adolescence, Russel Collins des griffes de ce cinglé de Cable.

Cable (Josh Brolin)

Justement, on en parle ! Ce taré de soldat venu tout droit du futur souhaite tuer le petit Russel, qui aurait, soit disant, tué sa femme et sa fille. Grosse imagination de la part du réal’ non ?

Russel Collins / Firefist (Julian Dennison)

Russel est un petit jeune en surpoids et un peu paumé qui se trouve dans un genre de centre d’obsédés où on lui fait subir tout un tas d’expériences un peu bizarres… Bref, pour vous la faire courte, il n’a qu’une envie, se barrer et butter tous ses tortionnaires. Un seul problème à tout ça, c’est qu’il risque de devenir lui aussi complètement taré !

Neena Thurman / Domino (Zazie Beetz)

Une jeune recrue de la X-Force pleine d’avenir. Cette petite peste en est presque désagréable tellement la chance lui sourit, je vous jure !

Vanessa Carlysle (Morena Baccarin)

Vanessa… La plus belle, celle à cause de qui une fois encore, tout arrive. La seule pour qui je serai capable de faire tout un tas de trucs insensés, ou pas !

Piotr Rasputin / Colossus (Andre Tricoteux et Stefan Kapičić)

Mon grand pote métallique et X-Men de seconde zone. Encore une fois, les producteurs n’ont pas mis la main à la poche pour qu’on ait des personnages connus mais bon on fera avec. Son petit accent bolchevique me rend tout chose à chaque fois que je l’écoute !

Weasel (T.J. Miller)

Le tenancier de mon tripot préféré. C’est un peu le Huggy les bons tuyaux de l’histoire, mais en version blanche, et sans vraiment de bons tuyaux. En fait, c’est juste un mec marrant qui a les meilleures punchlines que je connaisse !

Dopinder (Karan Soni)

Ah, Dopinder… ma petite brown panther à moi. Le meilleur chauffeur de taxi du monde à n’en pas douter. Sa loyauté n’a d’égal que son indescriptible stupidité. Être à ses côtés me fait me sentir un peu comme le Dieu que ne suis pas …

Blind Al (Leslie Uggams)

La vieille peau bigleuse qui se retrouve dans les films on ne sait pas trop pourquoi … Elle est complètement barrée elle aussi, un de ces quatre faudrait quand même que je lui avoue ce que je cache sous le plancher de son appartement …

Negasonic Teenage Warhead (Brianna Hildebrand)

On ne sait toujours pas trop pourquoi elle est là celle-là… D’autant plus qu’elle semble également assez mal vivre sa crise d’adolescence. Son style à moitié émo et à moitié moche la rend à moitié détestable. Mais bon, l’important c’est qu’elle ait trouvé l’amour maintenant !

Yukio (Kutsuna Shiori)

Sortie tout droit du monde de mon petit poney, c’est elle la gonzesse de Negasonic machin truc, je vous jure, je l’adore ! Elle ne sert pas à grand chose mais elle est vraiment mimi.

Deadpool 2

Entre les comics et le film, y’a quand même des trucs qui ne collent pas non ?

Critique de Deadpool 2 : #c’estmoiquicritique

Bon venons en au vif du sujet maintenant non ? Vous êtes là pour savoir ce que ces gars et ces filles de Radio Disney Club ont à vous dire concernant ce chef-d’œuvre ? Je vais essayer d’être le plus objectif possible ! Ou pas !

Avant toute chose, il faut savoir que la promo du film aussi moisie soit elle a plutôt été une réussite ! C’est vrai, si vous vous contentez de regarder les trailers ou les affiches, vous n’avez aucune idée du déroulement de l’histoire, de l’élément déclencheur de tout ce bordel ou même des personnages présents non ?

Bref, on attaque donc directement après la fin du premier film, du moins pas longtemps après. L’humour lourdingue est toujours très présent, et ça, vous le devez en particulier au fait que je sois conscient de ce que je suis réellement et que je puisse donc franchir le quatrième mur (ce truc censé séparer les spectateurs du film en lui-même). Donc me voilà, moi, le nouveau super mercenaire bien badass que tout le monde a envie de connaitre. Je casse du méchant et du mafieux et j’adore ça ! Enfin, j’adore ça jusqu’à ce que ma Vanessa me dise que la machine à bébé est en route, c’est à ce moment là que tout part en vrille d’ailleurs …

Le méchant Brandon a mis son vilain bras du soldat de l’hiver pour tuer un gamin …

Bon, on ne va pas se mentir, le scénario a pas été écrit par un grand écrivain hein, mais ce n’est pas l’important ! Ici, on va surtout se concentrer sur ma remise en question et ma réflexion en profondeur (je sais à quoi tu penses vilaine personne) et ma rédemption, tout ça dans la grivoiserie et l’humour bien évidement ! Encore heureux d’ailleurs parce que sinon ça serait un peu long …

Je me suis rendu compte après coup que mes interventions et mes punchlines prenaient un peu le pas sur le rythme de l’histoire en lui-même. Mais pas de panique, le film est bourré de scènes pleines de testostérone, d’action et de gros effets spéciaux comme on les aime. Et cette bande-son ! Quel pied ! Du boum, du tchac, du rap, de l’électro, vraiment de tout, j’adore ! Sans oublier les caméos et les clins d’œil dans tous les sens. Si vous voulez mon avis, on a demandé aux producteurs et au réal’ de parler un peu de Disney, de Marvel, ou même de ces sombres personnes de chez DC COMICS

Côté personnages, plusieurs nouvelles têtes, toujours aussi inconnues qu’avant, font leur apparition. Russel, le petit jeune pour qui on va devoir se mettre à dos les méchants, Domino, la jeune femme au cul bordé de nouilles ou encore Cable, le vilain mercenaire du futur au bras métallique (bonjour l’innovation !). Si les deux premiers ont un rôle et une présence très importante dans tout le film, Cable est un peu trop en retrait à mon goût, mais bon, maintenant que Mickey a fait main basse sur la Fox, je lui fais confiance pour nous pondre une petite suite de derrière les fagots dans laquelle il reviendra et tiendra une place plus importante !

La X-FORCE, on n’est pas beaux quand même ?

Pour terminer, je vous conseille de patienter jusqu’à la scène post-générique qui est sans aucun doute la meilleures de ces dernière années ! Allez, à la prochaine et pour ceux qui n’ont pas encore vu le film, n’oubliez pas qu’à plusieurs, c’est encore meilleur !

Merci Deadpool, il ne nous reste plus qu’à conclure alors …

En conclusion,le film Deadpool 2 est, vous l’aurez compris, dans la parfaite lignée du premier épisode. Les personnages tous plus loufoques les uns que les autres ne sont pas moins attachants et le mélange d’action, d’humour et de super-héros est juste exceptionnel. Un très bon moment à passer dans les salles obscures !

Et vous, que pensez-vous de cet anti-héros ? Aimeriez-vous qu’il revienne dans un troisième épisode ?

Deadpool 2 – critique du film
5 (100%) 2 votes
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *