Une société secrète Disney : la Société des Explorateurs et des Aventuriers

Publié par Edouard Cardey le 2 juillet 2019 | Maj le 2 juillet 2019

Les parcs à thèmes Disney sont truffés de secrets et de clins d’œil participant à la création d’un univers unique. Chaque visite est une découverte pour ceux qui recherchent à débusquer ceux-ci. Mais saviez-vous qu’il existait aussi une société secrète au sein des parcs Disney ? Surtout présents en Asie, des indices l’évoquant sont répartis dans les resorts à travers le monde. Il s’agit de la Société des Explorateurs et des Aventuriers aussi appelée S.E.A.

Les origines de la S.E.A.

Comme toutes sociétés secrètes, la Société des Explorateurs et des Aventuriers possèdent son lot de théories et d’anecdotes permettant de divertir les plus curieux. Elle aurait été fondée le 12 août 1538 par un groupe d’intellectuels d’horizons divers dans le but d’explorer le monde et d’éduquer les peuples avec leurs découvertes. Les quatre principes qui servent de socle à cette société sont l’aventure, le romantisme, la découverte et l’innovation.

La première trace d’une société d’explorateurs se trouve dans The Adventure Club. Il s’agissait d’une zone se trouvant à Downtown Disney de Walt Disney World (maintenant devenu Disney Spring) qui a existé entre 1989 et 2008. A la fermeture, ce club a annoncé déménager à Hong Kong Disney Resort et a servi de base à l’attraction Mystic Manor. Au final, selon les Imagineers, The Adventure Club est en fait une des branches d’un fondateur de la S.E.A. : celle de Merriweather Adam Pleasure.

La S.E.A. dans les parcs Disney

Au parc Tokyo Disney Sea

Le parc Tokyo Disney Sea abrite la première attraction de la Société des Explorateurs et des Aventuriers. Il s’agit de la promenade Fortress Exploration qui intègre de nombreuses références à cette société tout comme le restaurant Magellan. Mais c’est avec la construction de leur version de l’attraction Tower of Terror que la S.E.A. a pris une dimension mondiale. Tokyo Disney Resort, ne pouvant utiliser le thème classique de l’attraction, a décidé d’utiliser la société secrète pour créer une nouvelle histoire : le Hightower Hotel était né.

L’histoire du Hightower Hotel est qu’Harrison Hightower III, membre à part entière de la S.E.A., est un collectionneur avide d’objets et d’artefacts qu’il obtient de manière plus ou moins glorieuse. Ces objets sont exposés dans son hôtel. Cela se complique lorsqu’il met la main sur l’artefact Shiriki Utundu dans un village africain. Cela ne plaît pas au dieu qui se met en colère et fait disparaître Harrison le 31 décembre 1899. Depuis, il hante l’hôtel et est constamment torturé par Shiriki Utundu. 

Enfin, la nouvelle attraction Soarin’ Fantastic Flight se trouve dans le musée Fantastic Flight sur la colline de Mediterranean Harbor. Cette zone célèbre entre autres la vie de Camellia Falco, une femme passionnée de vol et d’exploration mais surtout un membre de la S.E.A.

A Hong Kong Disneyland

Comme on a pu voir, l’attraction Mystic Manor a pour base une branche de la S.E.A. Cette attraction se passe à un avant-poste de Lord Henry Mystic à Mystic Point en 1909. Ce manoir a été construit par ce lord en 1880 afin de servir de lieu de rencontre à la Société des Explorateurs et des Aventuriers. Puis, une partie du manoir a été ouverte au public en 1896 comme musée d’art. Puis, en 1909, le singe domestique du propriétaire, Albert, ouvre une boîte à musique balinaise et donne vie à des objets inanimés jusque-là, ce qui est le cœur de l’attraction.

Photo du Mystic Manor en lien avec la S.E.A.

Mystic Manor

Hong Kong Disneyland ne s’arrête pas là puisqu’il a introduit la S.E.A. dans sa version de l’attraction Jungle Cruise : the Curse of Emeral Trinity. Ici, l’histoire raconte la tentative du professeur Reed, ancien membre de la société expulsé par Lord Henry Mystic pour ses techniques archéologiques douteuses, de récupérer l’Emerald Trinity. D’autres clins d’œil à cette société sont présents dans les attractions d’Adventureland et dans les magasins de Mystic Point.

A Walt Disney World Resort

Walt Disney World Resort comprend cinq références à la S.E.A. :

  • Leur version de Big Thunder Mountain Railroad raconte l’histoire de la compagnie Big Thunder Mining dont le propriétaire est Barnabas T.Bullion, membre de la S.E.A. La file d’attente comprend des lettres échangées entre Bullion et Jason Chandler. Ce dernier et sa collègue Madam Zarkov conseillent au propriétaire d’arrêter les activités de minage car la montagne serait sujette à des activités anormales.
  • Le restaurant Skipper Canteen était autrefois un lieu de rencontre de la S.E.A. Dedans, on y trouve un portrait d’Albert Falls qui est cité dans l’histoire de l’attraction Jungle Cruise. Des livres écrits par les membres de la société sont présents dans la bibliothèque du restaurant.
  • Au parc Typhoon Lagoonl’attraction Miss Adventure Falls relate l’histoire du capitaine Mary Oceaneer, membre important de la S.E.A. et de son perroquet. Ils étaient à la recherche d’un trésor lorsqu’une tempête les a fait atterrir dans le parc aquatique.
  • Des livres faisant référence à la Société des Explorateurs et des Aventuriers sont présents dans le pavillon United Kingdom du parc EPCOT.
  • Enfin, dans le bar AbracadaBar de l’hôtel Disney’s Boardwalk Inn Resort : l’histoire de ce bar raconte qu’il était animé par des magiciens jusqu’en 1940 où ils disparurent un vendredi 13. Une des traces restantes de ces derniers est un fez avec le symbole de la S.E.A dessus.
Photo du restaurant Skipper Canteen en lien avec la S.E.A.

Skipper Canteen

A Disneyland Resort :

Disneyland Resort a quelques références à la S.E.A. Leur version de Big Thunder Mountain Railroad comprend un tableau de Barnabas T. Bullion et des caisses prêtes à être envoyées à Jason Chandler. La décoration du restaurant The Tropical Hideway intègre de nombreux éléments de la société. C’est aussi cet endroit qui a été le premier à mentionner Camellia Falco.

Le restaurant Bengal Barbecue a d’abord été connu comme un avant-poste des membres de la S.E.A. en 1899. On y trouve de nombreux portraits des membres de cette société comme R. Blauerhimmel dans son biplan écrivant des lettres à Elizabeth Doer et Bessie Steele aussi membres de la S.E.A. Lord Henry Manor et son singe Albert sont aussi présents sur une photo des acteurs du film « L’Odyssée de l’African Queen ».

Photo d'une attraction en lien avec la S.E.A.

Big Thunder Mountain Railroad

Autres références à la S.E.A.

Peu d’allusions à la S.E.A. sont présentes à Disneyland Paris. Néanmoins, on peut noter :

  • La présence d’une étiquette S.E.A. sur une valise dans le restaurant Colonel Hathi’s Pizza Outpost. Peut-être que les changements qui seront apportés à ce restaurant incluront d’autres références à cette société.
  • La montgolfière The Hyperion du restaurant Café Hyperion avait comme conducteur Capitaine Brieux, membre de la S.E.A.

Enfin, les bateaux Disney Magic et Disney Wonder de la Disney Cruise Line ont des zones pour enfants nommées Oceaneer’s Lab qui sont une référence à Mary Oceaneer dont on a parlé plus tôt. Dedans, on retrouve des allusions à d’autres membres de la S.E.A. tel qu’un portrait de Lord Henry Mystic, un journal relatant la disparition d’Harrison Hightower III et un cadeau provenant de DR. J.L. Baterista.

Ainsi on peut voir que les secrets des parcs Disney sont parfois plus étoffés que ce que l’on pense. La Société des Explorateurs et des Aventuriers en est un parfait exemple puisque ses allusions sont faites à travers tous les parcs du monde. Et d’autres histoires en rapport avec cette société sont à attendre à l’avenir.

Source : wdwinfom.com

Une société secrète Disney : la Société des Explorateurs et des Aventuriers
4 (80%) 4 vote[s]
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *