La Belle et Le Clochard : le remake live-action sur Disney+

Publié par Magali Milanini le 19 novembre 2019 | Maj le 19 novembre 2019

Dès le lancement de la plateforme Disney+ (le 12 novembre 2019 aux États-Unis et le 31 mars 2020 en France), deux longs métrages live-action sont disponibles : Noelle et La Belle et le Clochard. Si le premier est une création complètement originale, le deuxième, comme son nom l’indique, est un remake du dessin animé de 1955, en live-action. Découvrez ci-dessous notre avis sur ce nouveau film.

Fiche technique de La Belle et le Clochard (2019)

  • Production : Walt Disney Pictures
  • Titre original : Lady and the Tramp
  • Titre français : La Belle et le Clochard
  • Sortie américaine : 12 novembre 2019
  • Sortie française : 31 mars 2020
  • Réalisateur : Charlie Bean
  • Durée : 1 h 44

Synopsis

Dans cette aventure romantique réconfortante, une nouvelle version intemporelle du classique animé de 1955, Lady, un Cocker américain choyé et Clochard, un chien abandonné bavard, sévère mais charmant, embarquent dans une aventure inattendue, et, malgré leurs différences, se rapprochent et comprennent la valeur d’un chez-soi.

La Belle et le Clochard : des chiens et des ordinateurs

Nous savons depuis quelques mois déjà que, pour le tournage du film, de véritables chiens ont été dressés et filmés. Ces chiens, qui étaient abandonnés, ont ensuite été adoptés, ce qui fait un bel écho à l’histoire de La Belle et le Clochard. Nous pouvons donc véritablement parler de live-action puisque le film a été réalisé à partir d’images en prises de vue réelle. En revanche, nous pouvons rapidement constater qu’il n’est pas uniquement composé de prises de vue réelle. En effet, difficile de demander à un animal d’ouvrir la bouche pour parler, ou encore de danser.

La fameuse scène des spaghetti aux boulettes

La grande qualité de La Belle et le Clochard est donc de rendre impossible pour le spectateur la distinction entre les scènes où les animaux sont filmés, de celles qui ont été créées grâce à la technologie. Tout comme Le Roi Lion, La Belle et le Clochard est parfait visuellement parlant.

S’il fallait vraiment pointer du doigt la petite bête, les seuls personnages à ne pas être totalement réalistes sont les chats siamois de Tante Sarah. En effet, ils n’ont pas vraiment l’aspect des chats siamois que nous avons l’habitude de voir en Europe. Cependant, peut-être les vrais chats siamois ne sont-ils pas assez antipathiques pour représenter ces jumeaux que l’on adore détester (et encore davantage que dans le dessin animé, si cela est possible). On comprendrait donc que le réalisateur les ait modifiés pour qu’ils paraissent davantage méchants que de véritables adorables siamois.

Outre la beauté de nos petits amis à quatre pattes, le reste du film est très beau visuellement parlant. Les décors sont tous magnifiques et nous plongent véritablement à une autre époque, celle de l’histoire, dans cette petite ville américaine de Nouvelle-Angleterre. Les costumes des personnages humains sont, comme d’habitude chez Disney, très bien choisis, à la fois colorés et très chics. Mention spéciale aux robes de Darling et aux adorables parures de Jacqueline.

Une ambiance musicale très jazzy

Le deuxième point positif de La Belle et le Clochard est sa musique. Cela est bien entendu lié aux magnifiques compositions d’Oliver Wallace, qui a composé un nombre incalculable de musiques pour la Walt Disney Company au fil du temps, dont celles du dessin animé de La Belle et le Clochard, mais pas seulement. En effet, la réorchestration choisie pour ce live-action est magnifiquement adaptée. Elle s’éloigne de celle du dessin animé par son côté beaucoup plus jazzy. Elle nous aide à plonger davantage dans l’ambiance de ce film d’une autre époque, en Nouvelle-Angleterre.

Les voix qui interprètent les quelques chansons de l’histoire (les berceuses de Darling, « Il se traîne » par Peg ou encore « Bella Notte ») sont toutes magnifiques. Celle de Darling, toute en douceur, est parfaite pour son rôle très maternel, que ce soit avec Lady ou son bébé. La voix jazzy de Peg avait tellement marqué notre enfance qu’il fallait absolument qu’elle soit également à la hauteur, tout comme les accents italiens chantants de Joe et Tony…

Adaptation du scénario

Comme vous pouvez le voir, le film live-action La Belle et le Clochard dure 1 h 44, contre 1 h 15 pour le classique d’animation Disney. Il y a donc 30 minutes de plus dans ce remake. On peut diviser ces 30 minutes en deux catégories :

  • Tout d’abord, certaines scènes du film, déjà présentes dans le dessin-animé, sont tout simplement approfondies. Elles durent un peu plus longtemps, ont quelques répliques en plus…
  • Et puis, il y a des scènes totalement nouvelles, qui viennent soit simplement se rajouter à celles de base, c’est le cas de la scène du bateau dont s’est servi Disney+ pour la photo principale de sa communication autour du film, soit modifier légèrement le scénario du dessin animé pour l’adapter dans une nouvelle version de l’histoire.
La Belle et le Clochard

La Belle et le Clochard partent en croisière !

La question qui se pose alors est la suivante : ces trente minutes sont-elles vraiment utiles et indispensables au film ? Indispensables, non. Mais contrairement aux années 50, on ne fait plus de films aussi courts que le dessin animé de la Belle et le Clochard qui durait 1 h 15. Les fans du dessin animé adoreront ces petits plus qui viennent ajouter du romantisme et de la profondeur à l’histoire originelle. Mais peut-être que d’autres trouveront certains moments un peu plus longs. 1 h 44 reste une durée très correcte et permet de passer un bon moment sans longueurs.

Avec ce premier film original Disney+ réussi, cela ne peut présager que du bon pour la suite des évènements ! Alors, craquerez-vous et le regarderez-vous le 31 mars 2020 lorsqu’il sera disponible en France ?

1 commentaires sur "La Belle et Le Clochard : le remake live-action sur Disney+"
  1. guy PUJALTE

    tip top !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *