Tomsk, deux Russes ont été condamnés pour avoir diffusé le cartoon de propagande Der Fuehrer’s Face. Ce court-métrage Disney officiellement présenté en 1943 est clairement à caractère anti-nazi, Walt Disney ayant préparé quelques commandes pour le gouvernement américain durant la Guerre. Revenons à nos deux russes. Ces derniers ont également publié une chanson prônant la suprématie blanche. C’est pourquoi un tribunal en Russie vient de condamner ces deux personnes à une amende de 40 € chacun pour « production et dissémination de matériel extrémiste » mais a refusé de les conduire en prison 15 jours, ce qui est la peine maximale pour ce délit d’après le Code Civil russe, article 20.29.

Der_Fuehrer's_Face

Depuis 2010, à cause de la condamnation de Sergey Semenov, il est interdit en Russie de partager en ligne Der Fuehrer’s Face, qui a remporté pourtant l’Oscar du Meilleur Court-Métrage d’animation l’année de sa sortie. Cet homme avait partagé une douzaine de vidéos à caractère raciste dont le court-métrage de Donald. C’est pourquoi ce dernier a été ajouté à la liste des contenus extrémistes sur le territoire russe.

Der-Fuehrers-Face

Cependant, d’après une organisation de surveillance des crimes haineux basée à Moscou nommée Sova, le contenu entier des vidéos de Sergey Semenov n’aurait pas été visionné en entier avant l’interdiction,  ce qui expliquerait pourquoi l’oeuvre de Disney se serait retrouvée sur cette liste.

derfuhrer2

Dans Der Fuehrer’s Face, Donald Duck est un ouvrier au service de l’Allemagne nazie. Il travaille en usine et fabrique des bombes à la chaîne et doit, sous la contrainte, saluer chaque portrait d’Hitler. Nous voyons même notre personnage principal en train de lire Mein Kampf. Il se retrouve très vite dépassé par le rythme qu’on lui impose mais heureusement pour lui, tout ceci n’est qu’un rêve et à son réveil, il sert fort la petite statue de la liberté se trouvant dans sa chambre. Un cartoon incisif du grand Jack Kinney : caricatural, polémique et donc forcément très efficace !

Voici Der Fuehrer’s Face :